Shlomit
topblog Ivoire blogs

16/03/2016

Le procès de OUATTARA , la France et leurs rebelles s'est fait en ce jour.

Ce jour d'aujourd'hui est le plus important qui a eu lieu et certainement des jours à venir dans la semaine .
Deux points majeurs militent en faveur du président GBAGBO.

1/ Le fameux article 25 (3) (b) qui n'engage pas la responsabilité du président GBAGBO comme auteur dudit plan commun d'extermination de son peuple comme Mc Donald voulait le démontrer depuis mêmes les audiences jusqu'au procès.

2/ l'organisation du plan commun de OUATTARA et sa communauté internationale à s'emparer du pouvoir par tous les moyens , y compris par la force militaire comme le reconnaît le témoin SAM l'africain de Mc Donald ( référence aux images de l'hôtel du golf pour installer le DG de OUATTARA à la RTI).
SAM le témoin de Mc Donald parle du plan commun de OUATTARA et ses rebelles et situe leurs responsabilités. " tout le monde sait que la rébellion est née au Burkina ". Il parle même de responsabilité de la France dans la crise de la côte d'ivoire .
Le président GBAGBO que Mc Donald présentait comme celui qui coordonnait les réunions du plan commun , comme celui qui contrôlait les mercenaires , comme celui qui supervisait le recrutement de milices pendant la crise électorale ... celui qui convoquait ses généreux pour lui rendre compte de la situation.... celui qui avait nommé blé GOUDÉ ministre de la jeunesse ce qui légitimait celui ci à agir sur le terrain et recruter les milices GBAGBO ect ect ...  Ce GBAGBO qui d'après Mc Donald qui disait fin février , début mars qu'il ne voulait pas perdre ABOBO et qui contrôlait ABOBO. Ce GBAGBO qui était le seul à donner l'orde , et qui faisait garder la RTI par les policiers et les gendarmes pour empêcher une marche pacifique des militants de OUATTARA vient d'être disculpé par le témoin de Mc Donald. C'est un homme qui s'est humilié pour la côte d'ivoire mais était combattu par la communauté internationale avec à sa tête la France parce qu'il ne rentrait pas dans leur schéma .
L'hôtel du golf le plus petit Etat du monde était la base militaire de cette communauté internationale pour obtenir de force ce qu'elle n'a pu obtenir dans les urnes. La tentative de prendre la RTI ayant échoué, l'ONU pour pallier le déficit de communication de son camp , a aidé la république du golf à créer sa propre télévision. Tout le plan commun de OUATTARA est donc connu.

Pour Mc Donald toutes ces allégations citées plus haut faisaient de GBAGBO un auteur du plan commun d'extermination du peuple ,se heurtait de facto à l'article 25(a) ( b) du statut de Rome , mais aussi à l'article 48 de notre pays qui situe la responsabilité de GBAGBO .Pour nous jusqu'ici Mc Donald n'a pas encore démontré ses allégations par des preuves. La défense doit le lui demander.
Secundo la défense doit aussi demander à Mc Donald en quoi l'article 25 fait de GBAGBO le plus haut responsable de commandement du plan commun ? Mc Donald doit le prouver.

Adolphe Inagbe

00:08 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.