Shlomit
topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

15/03/2016

deuil national de trois jours

un deuil national de trois jours pour les 18 victimes de l’attaque de Grand Bassam


Au lendemain de l'attaque terroriste de Grand Bassam, le président ivoirien a décrété un deuil national de trois jours. Des dispositifs pour renforcer la sécurité autour des lieux publics et sensibles ont également été communiqués à la sortie d'un conseil des ministres extraordinaire. Le point sur les annonces.
Un nouveau bilan de 18 tués, dont 15 civils
Un nouveau bilan a été annoncé par les autorités ivoiriennes, faisant état de 15 civils et de trois membres des forces de sécurité tués à Grand Bassam. On déplore également 33 blessés, dont 26 sont encore pris en charge, a précisé le gouvernement.
Par ailleurs, trois terroristes ont été abattus, a ajouté le ministre de l’Intérieur, Hamed Bakayoko « après vérification de l’identité des défunts ». Depuis hier soir, le chiffre de six assaillants tués circulait.
Le procureur de la République devrait préciser l’identité des victimes dans les heures à venir.
Un deuil national de trois jours a été décrété par le président ivoirien à la sortie du conseil des ministres extraordinaire, qui s’est ouvert par une minute de silence en hommage aux victimes.
Alassane Ouattara s’adressera aux Ivoiriens dans un discours à la Nation lundi soir à 20 heures, a-t-on également appris.
Le dispositif sécuritaire renforcé autour des lieux sensibles et publics
Le gouvernement a par ailleurs annoncé une série de mesures pour renforcer la sécurité dans les écoles et les lieux publics. Ce dispositif concerne également les lieux sensibles et stratégiques, à l’image des ambassades et résidences diplomatiques, mais aussi des sièges des organisations internationales.
« La capacité d’action des forces de sécurité sera doublée », a fait savoir le ministre de l’Intérieur, Hamed Bakayoko, qui a aussi annoncé un renforcement de la surveillance des frontières.
Le prochain conseil des Ministres aura lieu le 16 mars à Bassam, a enfin indiqué le gouvernement.

Claire Rainfroy, mis en ligne par Fréjus Koffi

________________

Le bout du tunnel n'est plus loin. Si vous voyez BFM TV et I-TÉLÉ inviter le plus pro des pros GBAGBO, le prof Michel Galy sur leurs plateaux de télévision à nouveau comme spécialistes de la CI, pour parler de "la CI" c'est que les lignes bougent et que nous sommes dans le vrai.

C'est l'artiste émérite Serge Kassy qui disait dans une de ces chansons emblématiques que "Si tu vois poisson sortir de l'eau, c'est qu'en bas c'est chaud!"

01:06 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.