Shlomit
topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

12/03/2016

Le procès de Laurent Gbagbo à La Haye et l'alternance en 2020 à la Une des journaux iv oiriens

11 mars 2016
Abidjan (Côte d'Ivoire) - Le procès de Gbagbo et Blé Goudé avec la 4è comparution du témoin Sam l’Africain et le débat sur l’alternance en 2020 occupent la Une des journaux ivoiriens parus, vendredi, sur l’ensemble du territoire national.


Pour la quatrième comparution de Sam l'Africain, ‘'le procureur fait du coq-à-l'âne'', relève Le Temps qui croit savoir ‘'comment Sam l'Africain vit à La Haye''. Selon Fraternité Matin, ‘'Sam l'Africain accable Simone Gbagbo, Sangaré et Séka Séka'' dans le déclenchement de la crise postélectorale.

Le Patriote renchérit pour dire que ‘'Sam l'Africain charge l'ex-première Dame et Sangaré''. Le Jour Plus publie ‘'la lettre de reddition que Gbagbo voulait lire'' avant sa chute quand il ‘'a été pris en otage par Simone et Sangaré'' selon Sam l'Africain qui ‘'déballe tout'', ajoute le confrère.

Perturbé par son propre témoin, avance Notre Voie, ‘'le procureur s'embrouille''. Procès de Gbagbo et Blé Goudé à La Haye :''un grand bouleversement annoncé'', titre Soir Info faisant foi à ‘'une révélation de taille'' de Sam l'Africain.

L'Inter démasque ‘'ceux qui ont empêché Gbagbo de lire son discours'' de reddition le 11 avril 2011. Sam l'Africain depuis La Haye : ‘'le 11 avril 2011, Simone et Sangaré ont fait un coup d'Etat contre Gbagbo'', rapporte Le Nouveau Réveil.

‘'Comment des gens ont forcé Gbagbo de rester au pouvoir'', titre Nord-Sud Quotidien, relayant les propos, devant les juges de la CPI de Sam l'Africain qui avoue que ‘'on est allé très loin''.

Après le témoignage de Sam l'Africain, constate Le Quotidien d'Abidjan, ‘'coup de tonnerre à la CPI''. Ce journal explique ‘'comment le témoignage de Sam l'Africain a déstabilisé l'accusation''.

Le Nouveau Courrier renseigne que ‘'le juge Tarfusser s'énerve contre l'adjoint de Bensouda'', suite à une tentative de ‘'manipulation'' du témoin. Ce qui fait dire à LG Infos qu'après la raclée de Sam l'Africain à l'accusation, ‘' Bensouda ne veut plus présenter les 138 témoins''.

En politique nationale, Fraternité Matin relève que selon Maurice Kakou Guikahué, secrétaire exécutif du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI), ‘'alternance ou pas le PDCI aura un candidat en 2020''. Ce qui fait écrire à L'Inter qu'il y a ‘'palabre au RHDP'', la coalition au pouvoir.

‘' Voici les instructions que Bédié m'a données'', confie Amadou Soumahoro, président du directoire du Rassemblement des houphouétistes pour la paix et la démocratie(RHDP) à Le Nouveau Réveil.

Selon L'Intelligent d'Abidjan, ‘'Ouattara refuse une alternance ethnique, Bédié veut un parti unifié sans l'UDPCI''. Guikahué ‘'catégorique'', insiste dans les colonnes de Le Mandat que ‘'dette ou
pas, le PDCI aura le pouvoir'' en 2020. ‘'RHDP : l'alternance enterrée ?'', interroge Bord-Sud Quotidien.

L'Expression, croit, pour sa part, savoir ‘'comment Bédié et Ouattara vont éteindre le feu'' pour une alternance en 2020.

La suspension du Directeur général de la Société ivoirienne et de gestion immobilière (SICOGI, société à capitaux publics), Camara Loukimane et le Dîner-gala, ce vendredi soir, de la fondation Children of Africa de Mme Dominique Ouattara sont, également, traités par la presse ivoirienne.

HS/ls/APA, abidjan.net
__________________

Sam l'Africain retranscrit par L'Inter

Sam l'Africain : " A partir du 31 mars 2011, le Président Gbagbo ne commandait plus, c'est d'autres qui commandaient "

"Au moment où les Ivoiriens s'attendaient à écouter leur Président, bombardé par l'armée française, ils ne l'ont pas vu ni entendu à la télévision. Parce qu'en réalité, Laurent Gbagbo avait été empêché par ses plus proches de prononcer son discours, ce jour-là. Le 31 mars 2011, j'étais au palais présidentiel avec le ministre (des Affaires étrangères) Alcide Djédjé. C'est lui qui a rédigé le discours du Président et le lui a soumis. Le Président a lu et a porté des corrections. Dans ce discours, le Président voulait annoncer qu'il allait démissionner. Il s'apprêtait à dire qu'il allait renoncer au pouvoir, eu égard à la pression de la communauté internationale et à la tournure que prenaient les événements et cela bien qu'il estime avoir gagné les élections. Il voulait se retirer pour aller rester à Mama.

C'est alors qu'un cortège est arrivé pour l'enlever et le conduire à sa résidence à Cocody. Ils lui ont dit qu'il n'avait pas à faire cette déclaration alors qu'il n'avait pas pris attache avec la base. Le commandant Séka Séka (alors aide de camp de l’ex-Première dame, NDLR) a dit qu'à partir de maintenant, le Président Gbagbo ne parlerait plus avec qui que ce soit et qu'à compter de maintenant tous ceux qui voudraient lui parler devaient passer par Mme Gbagbo... Le Président les a suppliés. Il leur a dit qu'il ne voulait pas être envoyé à la CPI. Blé Goudé était témoin de ce que je vous dis.
A partir du 31 mars 2011, le Président Gbagbo ne commandait plus, c'est d'autres qui commandaient"
(Sam l’Africain, déclaration publiée dans L'Inter du 28 novembre 2014).

transmis par André Silver Konan
__________________

Aujourd'hui je ferai un post polémique ; selon mon analyse personnelle je pense que politiquement Sam l'Africain a bien eu des concertations avec Sieur Pascal Affi N'Guessan avant de se rendre à l'Haye .
Avant que Sam ne parle de ce fameux discours du président Laurent Gbagbo , j'avais déjà eu des informations concernant ce fameux discours depuis 2013 par des personnes qui sont aujourd'hui de l'officine d'Affi .
Vraiment les gens s'amusent avec la souffrance des ivoiriens à cause de leurs propres intérêts .
Leur rôle confié à Sam l'Africain par le pouvoir et Pascal Affi est de jeter à la vindicte populaire la première Dame Simone Gbagbo , Sangaré Aboudhramane et Blé Goudé .
Le rôle donné à Sam était de dire à la face du monde s'il y a eu des morts en Côte d'ivoire , c'est parce que Simone, Sangaré et Blé ont empêché le président de démissionner ....
Oui avec du recul j'ai compris c'est que c'était le rôle confié à Sam l'Africain .
Oui Gbagbo Laurent n'est pas un criminel mais son entourage qui l'a empêché de démissionner ...
Je dis que c'est méchant de la part d'Affi et ses affidés qui véhiculent ces genres d'information....

Frédéric Wilfried Adou

19:20 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.