Shlomit
topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

12/03/2016

A Monsieur le juge Cuno Jakob TARFUSSER,

  président de la Chambre de première Instance en Charge du Procès du Président Laurent Gbagbo.

juge-president-Cuno-Tarfusser
 Monsieur le Juge-président,

Dans son intervention de ce jour (09 mars2016), le Témoin  SAM l'Africain, dans un discours pathétique, n'a pu s'empêcher d'exprimer sa forte émotion en évoquant l'humanisme du Président Laurent Gbagbo dont la diligente intervention a permis de sauver sa mère d'une crise cardiaque, en ordonnant son évacuation urgente à la PISAM (Polyclinique Sainte Anne -Marie). Le témoin a décrit un Laurent Gbagbo humaniste et non criminel, contrairement à ce que tente de  faire croire la CPI. 
Outre ce fait, le Témoin a renvoyé la responsabilité des  souffrances politiques de l'Afrique au système de l'impérialisme occidental usant de la loi du plus fort pour perpétuer sa domination sur ce continent. 
Gêné par cette intervention véridique et pathétique du Témoin-Autogoal de la procureure Fatou Bensouda, vous avez jugé bon de prendre la parole à sa suite pour lui rappeler qu'il se trouvait dans une cour de Justice et qu'il ferait bien de pouvoir maîtriser ses émotions, mieux de les étouffer s'il le faut. 
Votre intervention porte le sceau d'un certain cynisme, d'une certaine inhumanité, de la dictature. Car cette Cour de Justice est une Cour de Justice des hommes et non des pierres ou des métaux. Ils s'agit des hommes qui ont un cœur de chair et non de pierre. Des hommes qui en toute circonstance de la vie, en tout temps et en tout lieu, ont le droit naturel d'exprimer librement leurs émotions, surtout quand s'invitent dans leur mémoire des moments douloureux et pathétiques de leur vie. 
Non, Monsieur le Juge Tarfusser, aucun article du Statut de Rome qui régit cette Cour n'interdit aux témoins et aux accusés d'exprimer en audience leurs émotions. 
Monsieur le juge Tarfusser, n'abusez pas de votre position pour exercer une dictature de cours. 
Vous l'avez précédemment fait en interdisant aux avocatx de la Défense de continuer de désigner Laurent Gbagbo par son titre de Président. 
Il serait plus sage et plus juste de votre part de vous intéresser au fond du débat pour dire le droit en toute vérité et en toute responsabilité. 

Bobia Polinoci
moacinter

20:56 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.