Shlomit
topblog Ivoire blogs

08/03/2016

Et si les heurts à Assuéfry avaient les mêmes causes?

Les pistaches ghannéennes achetées à meilleur prix.
Les producteurs ivoiriens auraient peut-être désiré vendre leur anacarde au prix du marché ghanéen plus bénéfique pour lui.

L'histoire semble se répéter à Assuéfry. Il y a 2 ans, jour pour jour, nous publions cet article http://infoduzanzan.com/assuefry-heurts-entre-jeunes-et-m.... (voir ci-dessous)
Hier lundi 7 mars 2016, des coups de feu ont encore retenti. Il y aurait des victimes, cette fois.
Info du Zanzan

ASSUEFRY : Heurts entre jeunes et militaires Publié par : Info du Zanzan 19 mars 2014

Des jeunes prêts à envoyer ces sacs d’anacarde au Ghana (crédit ph.: Ossène Ouattara).

Dans la nuit du dimanche 9 au lundi 10 mars, des heurts ont éclaté entre jeunes et soldats des Forces républicaines (FRCI). Suite à une dénonciation, les militaires ont intercepté 3 camions remplis de sacs d’anacarde en partance pour le Ghana. Mis aux arrêts, les conducteurs ont ensuite été déférés à Bondoukou. Informés, des jeunes d’Assuéfry ont violemment réagi pour exiger la libération de leurs camarades. Ils ont improvisé une marche de protestation avec, pour conséquence, la fermeture de la route Assuéfry-Ghana.
Les affrontements ont duré tard dans la nuit. La médiation des autorités locales, avec à leurs têtes le chef de village et le député-maire, a fait baisser la tension entre jeunes et soldats. La population a été priée de se plier aux décisions de l’État – notamment l’interdiction de vendre l’anacarde au Ghana – afin d’éviter des conflits avec les forces de l’ordre. À la jeunesse singulièrement, il est demandé d’abandonner tout comportement susceptible de mettre à mal la cohésion sociale à Assuéfry, ville frontalière.
À titre indicatif, le prix bord-champ du kg de noix de cajou se négocie entre 375 et 400 francs CFA au Ghana. Une somme beaucoup moins en Côte d’Ivoire, où l’anacarde s’achète au kg à 225 francs CFA. À ce montant, pas sûr que le paysan ivoirien vivant près de la frontière Est résiste à la tentation de vendre sa production hors du périmètre national.
APPIA HERVE

16:34 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.