Shlomit
topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

09/03/2016

A la CPI, l’homme africain est entré dans l’Histoire

8 mars 2016 I Shlomit Abel

Pour paraphraser Nicolas Sarkozy, on pourrait dire qu’aujourd’hui l'homme africain Sam est entré dans l'Histoire. D'autres, comme le premier nommé sont peut-être en train d'en sortir...
Après que tout le monde ait été retourné par le témoignage de Sam l'Africain, taxé de traitre avant sa comparution, voici que le cours de l'histoire a été changé aujourd'hui à La Haye, à cause de sa "félonie". Revêtu pour le second jour de sa tenue wé, façon très personnelle de rappeler que les wé martyrs n'étaient pas oubliés lors de ce procès, il a continué son cours d'histoire, tellement méconnue dans les sphères de la justice occidentale.
Celui qui devait enfoncer LG a occasionné des sueurs froides au substitut du procureur qui ne savait plus quelles questions poser. Jamais Sam Jichi ne s'est démonté, jamais il n'a remballé son interlocuteur; pourtant, moi j'aurais eu envie de dire à ce procureur qu'il prenait les ivoiriens pour des analphabètes et des incultes, tellement ses questions étaient incongrues en fin de journée: il lui fallait encore tenir 40 minutes. Mac Donald a été abandonné une fois de plus par sa supérieure gambienne. En tant qu'africaine, Fatou Bensouda aurait certainement été plus percutante et n'aurait pas donné cette impression d'incompétence et de naufrage chez l'adjoint Mac Donald, dont le collier de barbe et les lunettes masquaient sa blancheur de plus en plus évidente. Sam, de son côté, fatigué, les traits tirés, se demandait certainement ce que ces questions anodines cachaient de vice; mais par ses réponses candides, il désarçonnait un procureur qui n'arrivait pas à ferrer l'hameçon pour attirer à lui ce poisson récalcitrant. Au contraire, même hors de l'eau, à plus de trois mille km de sa Côte d'Ivoire, son courage et sa mémoire ont été décuplés.
On a parlé de mesures d'intimidation, mais il ne s'est pas laissé intimider, c'est plutôt le procureur qui avait l'air idiot à côté de lui, totalement incapable de trouver des questions pertinentes, révélant du même coup aussi sa totale méconnaissance de la Côte d'Ivoire. Ses lunettes de savant face aux nombreuses bagues de Sam ne l'ont pas emporté, et deux minutes avant le gong de 17h, le procureur a annoncé la fin de la journée.
Une rumeur dit que Jean Noël Abéhi aurait été vu à l'aéroport d'Abidjan et serait en partance pour La Haye. Que ce petit chemin de vérité et d'honneur frayé par Sam l'Africain devienne dans les jours à venir de plus en plus large, et qu'éclate enfin la vérité. Celui qui a tenu tête aux forces rebelles depuis le camp d'Agban saura certainement aussi lutter devant une CPI hostile.
Nicolas Sarkozy a été pas mal bousculé aujourd'hui, et son rôle clé dans la tragédie ivoirienne a été largement commenté par notre témoin, "la France accusée à 100% "! Nous souhaitons à Sam de se reposer et de retrouver sa verve d'aujourd'hui. Visiblement sa nuit dernière n'a pas été de tout repos. Certains affirment même que sa maison aurait été vandalisée. Une preuve de plus, s'il le fallait, que les témoins ne sont pas mis en danger par les pro-gbagbo, mais plutôt par les amis de la pensée unique françafricaine faite président. Messieurs Nico et Ado, prenez votre tour de nuit blanche ce soir; après tout, ce ne serait que justice si vous partagiez avec le Président Gbagbo la vedette de ce procès de la honte!
Shlomit Abel

00:56 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.