Shlomit
topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

05/03/2016

les rescapées d'Abobo sont...maliennes et intermittentes du spectacle


En Côte d'Ivoire, tous les yeux étaient tournés ce jeudi 3 mars 2016 vers la Haye. Cette ville où est détenu depuis la fin de la crise poste-électorale en Côte d’Ivoire, le président Gbagbo. Contrairement à ce que les observateurs ont l’habitude de voir depuis 5 ans, ce sont des militants du parti au pouvoir qui avaient pris date pour protester contre Laurent Gbagbo. Toutefois à la Haye, l’affaire s’est terminée dans la confusion totale pour les partisans du président Ouattara…


Pour une fois, ce n’étaient pas les manifestants pro-Gbagbo qui devaient tenir la vedette à la Haye. C’est le RDR, le parti du président Ouattara qui était à la manœuvre. Pour les organisateurs de cette manifestation, il s’agissait avant tout de mettre la pression sur les juges de la CPI afin de sceller définitivement le sort de Laurent Gbagbo dont le procès est en cours à la Haye.

Au final, l’affaire s’est terminée sur un grand fiasco. La très faible mobilisation a été une douche froide pour les organisateurs. Cela non pas par faute de communication. Puisque la presse nationale inféodée au régime et même le sulfureux hebdomadaire «Jeune Afrique» se sont relayés des jours durant pour ameuter les troupes. Cela n’a pas suffi. Finalement c’est tout au plus, une centaine de femmes qui ont répondu à l’appel de dame Habiba TOURÉ, qui se présente comme la présidente des femmes du RHDP en France. Alors que les femmes du PDCI de Bédié ont refusé selon une source très proche du parti cinquantenaire, de se mêler à la mascarade.

Pour sauver les meubles, dame Touré Habiba, la présidente auto-proclamée des femmes du RHDP (A ne pas confondre avec l’avocate pro-Gbagbo qui porte le même nom), a fait appel selon nos sources à une certaine Fatou Diarra connue à Paris comme la responsable des femmes maliennes du foyer d’immigrés de Montreuil. Sa tâche: rameuter ses concitoyennes contre espèces sonnantes et trébuchantes. Selon nos sources, ce sont 300 euros qui ont été promis à chacune des volontaires. Aux côtés de ces maliennes, on a aussi vu sur des images suffisamment parlantes, des bras cassés et autres frustrés issus de la défunte LMP.

300 EUROS PROMIS A CHAQUE MANIFESTANT…

Ainsi, le coût du voyage du RDR à la Haye entièrement financé par Abidjan a été estimé à environ 20.000 euros. Malheureusement, les quelques volontaires recrutés çà et là pour faire le voyage se sont fait gruger. A la place des 300 euros promis, certains manifestants n’auraient reçu en rentrant à Paris que 50 euros, d’autres 30 euros. Outre cette désillusion, l'ambassadeur de Côte d’Ivoire en Hollande, Sallah Ben Abdelkader Hamza, qui était chargé d’encadrer sur instruction d’Abidjan, les manifestants en leur procurant des boissons chaudes en cette période hivernale serait venue les mains vides.

Du coup, ce sont des manifestants totalement désillusionnés qui sont repartis de la Haye. «Moi j’ai dû faire palabre pour recevoir 120 euros au lieu des 300 promis (…) Plus jamais on ne me reverra dans une telle galère» a persiflé ivre de colère, notre source sous le couvert de l’anonymat.

Pour rappel, il faut noter que cette manifestation était organisée par le RDR pour semble t-il commémorer les événements douloureux du 3 mars 2011 à Abobo. En effet, c’est ce jour là, alors que la crise poste-électorale due au refus de Ouattara accepter le verdict de la cour constitutionnelle qui donnait Laurent Gbagbo vainqueur de la présidentielle d’octobre 2010 était à son pic, que des femmes tombent à Abobo lors d’une marche d’hommes en armes du commando invisible du commandant IB.

Qui a tiré sur ces femmes et pourquoi ? Depuis, les membres des Forces de Défense et de Sécurité (FDS) accusés d’être les auteurs des faits ont été blanchis lors d’un procès mené tambours battant par des juges pro-Ouattara. Epaississant du coup, le mystère sur ces tueries. Désormais, la piste de l’auto-attaque comme celle des bombardements de Bouaké sur le camp militaire français pour accuser Laurent Gbagbo est aujourd’hui privilégiée par les observateurs de la crise ivoirienne. Il faut dire que le RDR d’Alassane Ouattara n’est pas à son premier coup monté.

AUGUSTIN Djédjé à Paris
EVENTNEWSTV
Infos : J.T /ivorian.net
_____________________________

19:10 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.