Altit veut continuer d’appeler Gbagbo « président » pendant le procès.

Mis en ligne par La Rédaction | mardi 23 Fév 2016

000_7G6LC

Source: Ivoirejustice

L’avocat de Laurent Gbagbo entend faire appel de la décision des juges de l’interdiction de l’usage de « président Gbagbo » au cours des audiences.

Pour Altit, « refuser de permettre qu’on l’appelle président a une signification profonde puisque les juges défont alors un processus naturel et ce faisant envoient au monde un message : pour eux, Laurent Gbagbo ne « mérite » pas d’être appelé président. Alors qu’appeler Laurent Gbagbo « président Gbagbo » n’est pas un message politique, refuser de l’appeler « président Gbagbo » est au contraire un message politique. »

Pour rappel, à l’audience du 12 février dernier, le juge président Cuno Tarfusser avait pris une décision interdisant à l’équipe de défense de Laurent Gbagbo d’accoler « président » au nom de l’ancien chef de l’État ivoirien. Le juge avait ajouté : « La chambre convient que vous avez parfaitement raison (…) Un titre reste attaché à jamais (…) Mais, nous sommes ici dans une salle d’audience et les accusés sont tous égaux devant la loi ».

Dans sa requête d’hier [22-02-2016], la défense de Gbagbo nie la possibilité aux juges de décider de la façon dont un accusé puisse être appelé par son équipe de Défense et d’autres intervenants. La décision prise par le juge manque de base légale, a-t-elle estimé.

Ivoire Justice repris par connectionivoirienne