Shlomit
topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

16/02/2016

Le procureur demande la prison à perpétuité pour Dogbo Blé et Séka Séka !

Le Procureur militaire Ange Kessi m'a fait honte ce matin au Tribunal militaire. Il a eu le culot de déclarer que c est le Président Gbagbo qui a donné l'ordre de tuer le Général GUEI et son épouse ainsi que sa garde rapprochée en 2002. Que selon lui, Gbagbo rêvait de les faire tuer depuis longtemps. Vraiment hallucinant. Franchement il faut respecter le Président Gbagbo hein.
Ange Rodrigue Dadje

Ouverture

Le Procureur militaire a demandé qu’il ne leur soit accordé aucune circonstance atténuante. Le Commissaire du gouvernement Ange Kessy a requis la prison à perpétuité contre le Général Dogbo Blé et le Capitaine Séka Séka respectivement pour ‘’complicité d’assassinat’’ et pour ‘’le triple meurtre’’ du Général Guéï, de son épouse Doudou Rose et de son aide de camp le Capitaine Fabien Coulibaly. « Séka a fait exécuté un plan qui était ourdi au plus haut sommet de l’Etat (…) Gbagbo savait, c’est lui qui a donné l’ordre de tué le Général Guéï Robert », a soutenu Ange Kessy, ce mardi 16 février 2016 au Tribunal militaire d’Abidjan (TMA).
Dogbo Blé, ex-commandant de la garde Républicaine et Anselme Séka Yapo dit ‘’Séka Séka’’, ancien responsable de la sécurité rapprochée de Simone Gbagbo au moment des faits ainsi que 17 autres personnes comparaissent devant la Cour d’assises, présidée par le juge Dembélé Tahirou, dans le cadre du procès de l’assassinat du général Robert Guéi, son épouse, des membres de sa famille et de sa garde rapprochée lors des évènements du 19 septembre 2002.
En plus des sieurs Dogbo Blé et ’Séka Séka’’, le Procureur militaire a requis, 20 ans de prison contre 13 autres officiers pour ‘’complicité d’assassinat ‘’, 15 ans pour 3 autres soldats et 10 ans pour l’Adjudant Kouadio Kouadio, qui fut la seule personne, selon Ange Kessy, «qui a dit la vérité des faits mais dont la responsabilité n’est pas dégagée».

Quant aux avocats de la partie civile, ils ont plaidé pour que les prévenus et l’Etat de Côte d’Ivoire soient condamnés à payer solidairement aux ayants-droit du Général Guéï, la somme de 100 milliards F CFA, 5 milliards pour ceux de Rose Doudou Guéï et 10 milliards en ce qui concerne les ayants-droit de Fabien Coulibaly.
Sur ce point, l’avocat de l’Etat de Côte d’Ivoire qui a estimé que ‘’la faute reprochée aux détenus est détachable’’ parce que n’ayant pas reçu de mission de leur hiérarchie pour agir, la responsabilité de l’Etat de Cote d’Ivoire ne peut pas être connue par le tribunal militaire.

L’audience reprend demain mercredi avec la plaidoirie des avocats de la défense.
Rappelons que le général Gueï, avait été assassiné ainsi que son épouse, des membres de sa famille et de sa garde rapprochée, le 19 septembre 2002, jour d’un coup d’Etat manqué contre Laurent Gbagbo qui avait entraîné la partition du pays par la rébellion des Forces nouvelles. Robert Gueï avait été accusé par le pouvoir d’alors d’être derrière ce coup de force. Les partisans de Gueï attribuaient en retour au pouvoir en place la mort de l’ex-chef d’Etat, ce que le régime Gbagbo a toujours nié.

abidjan.netprocès Guei Robert

16:48 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.