Shlomit
topblog Ivoire blogs

14/02/2016

Lettre ouverte à Maître Altit.

A l'attention de Maître Altit :

LE PROCÈS A LA CPI N'EST PAS UN PROCÈS DE SOUMISSION MAIS UN PROCÈS DE COMBAT

Afficher
l'image d'origine

Maître Altit et la défense du président Gbagbo doivent refuser d'exécuter la décision inique du juge italien, et continuer d'appeler leur client "Président Gbagbo". Et ce, malgré le refus du juge président et de la cour qu'il préside. Car ce procès, entendons-nous bien, maître Altit, est un procès de combat et non un procès de soumission aux décisions iniques d'un certain juge, fut-il blanc ou fut-il de la CPI...

Vous devez donc continuer d'appeler votre client par le titre qui est reconnu à tous les anciens présidents de la république. C'est à cette posture que l'on reconnaîtra que la défense du président Gbagbo prend la pleine mesure de la responsabilité qui est la sienne. Car il ne s'agit pas ici, de la seule dignité d'un homme, qui de surcroît n'a rien fait, mais il s'agit ici de la dignité d'un peuple, et par la même occasion, de la dignité de tous les peuples noirs..

Si vous ne pouvez pas, maître Altit, nous défendre, en adoptant une posture de combat, alors rendez le tablier. Aucun esclave n'a jamais obtenu sa liberté en adoptant une posture de soumission face à son maître. C'est plutôt le contraire. La CPI étant une cour esclavagiste; la seule posture qui vaille, ici, si on veut arracher notre liberté et notre dignité confisquées, c'est le combat, le combat, et rien que le combat.

En l'état actuel des choses, où la CPI vient de jeter le masque, toute autre posture que vous adopterez, si elle n'est pas de combat, sera considérée comme une arnaque intellectuelle, et comme une posture de faiblesse et de couardise. Et par conséquent sera vigoureusement combattue. Vous devez mériter les 6 ou 8000 euros de salaire mensuel que vous percevez, pour défendre notre président. Vous et votre équipe avez laissé passer trop de vices de procédure depuis trop longtemps. Or en matière de droit, et de justice pénale, la procédure est essentielle, elle est même primordiale, voire sacrée. Alors, je vous prie maître, soyez très scrupuleux sur la procédure, et les vices de forme et vices de procédure. Pas de cadeau à l'adversaire. Ne laissez rien passer. Vous devez dénoncer tous les VICES de procédure, et ne pas avoir peur de bloquer le procès, à chaque fois qu'il y aura vice de procédure, viol de lois ou viol de jurisprudence.
 
Ce qui est valable pour un président européen doit l'être aussi pour le président Laurent Gbagbo. La présomption d'innocence, tant que la culpabilité du président Laurent Gbagbo n'est pas prouvée, doit être exigée de la cour et du procureur. C'est à cette seule condition, que le vérité éclatera, parce que la défense, en étant scrupuleux sur la procédure, aura mis en lumière, le parti pris flagrant de la CPI et l'iniquité de cette cour de justice esclavagiste.

OZI-GODO

19:58 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Commentaires

Me Altit est avocat de la Cpi ne l'oublions pas

Écrit par : Kouacou Sylvanuss | 15/02/2016

Les commentaires sont fermés.