Shlomit
topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

10/02/2016

Le business des guerres actuelles de l'Occident


En une année, l'encours de la dette ivoirienne est passé de 2500 milliards CFA à 6300 milliards de FCFA dépassant le niveau de la dette avant le point d’achèvement du PPTE. Voulez-vous savoir ou est parti cet argent qui n'a pas circulé en Cote d'Ivoire? Vous aurez la réponse en écoutant l'extrait suivant d'un débat sur la chaîne française LCI. 


La France a fait la guerre à la Côte d'Ivoire avec les avoirs ivoiriens en occident gelés au profit de la France Sarkozienne afin de faire main basse sur les matières premières et le marché ivoirien (cf. LCI du 13 avril 2011 en vidéo jointe).
Si la fixation des prix de nos matières premières par les africains eux-mêmes reste la voie de l'indépendance économique et financière, la fixation de la parité du franc Cfa, la gestion des devises par les africains eux-mêmes permettront de renforcer l'indépendance et la souveraineté des pays africains.
Les pays émergeant avec la Chine en tête, tirant les leçons des dernières guerres contre l'Afghanistan, l'Irak, la Cote d'Ivoire, la Libye et conscients de la guerre contre eux avec leurs propres avoirs qui pointait à l'horizon par le triangle USA, France, Angleterre au nom de la démocratie et des droits de l'homme, ont décidé de se passer du dollar dans les échanges commerciaux entre eux pour diversifier leurs avoirs en des monnaies autre que le dollar et l'euro.
Pour le moment l'agitation sur les violations des droits de l'homme et la démocratie en Chine, en Russie et en Inde par le triangle de Bermudes de la démocratie (USA, France, Angleterre) ne sont que des tempêtes dans un verre d'eau. La nouvelle mission civilisatrice (l’installation de la démocratie) du triangle de Bermudes de la démocratie est la nouvelle trouvaille de l'occident pour faire main basse sur l'économie mondiale. La moisson semble pour le moment bien maigre au vu de la crise occidentale qui perdure malgré les conquêtes guerrières. La visite du tout nouveau Président de la France aux USA et l'accord presque parfait sur la politique extérieure ainsi que les conclusions du sommet du G8 qui en a suivi ne présage aucun changement notoire. Si la quête de la justice fiscale interne que préconise François HOLLANDE pour réduire la dette n'est pas suivie d'une justice économique internationale permettant aux pays producteurs de matières premières de fixer eux-mêmes le prix de leur produit, la croissance tant recherchée ne sera qu'un vœu pieux et de nouvelles guerres ne sont pas à écarter avec le même mode d'emploi: agitation sur la violation suscité des droits de l’homme et de la démocratie, gèle des avoirs, bombardements et main basse sur les avoirs et les ressources du pays.

DON MELLO Ahoua

Docteur Ingénieur des Ponts et Chaussées

16:38 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.