Shlomit
topblog Ivoire blogs

05/02/2016

Procès Gbagbo: « Nous attendons la manifestation de la vérité » (Ouattara)

Par Edwige Fiendé

Le président ivoirien Alassane Ouattara a dit jeudi attendre « la manifestation de la vérité » au cours du procès de l’ex-chef de l’Etat Laurent Gbagbo qui a plaidé « non coupable » à l’ouverture de son procès devant la Cour pénale internationale (CPI) pour « crimes contre l’humanité », à Paris.

« Je n’ai pas de commentaire sur le fait que Laurent Gbagbo plaide non coupable. Laurent GBAGBO est un frère. Nous savons ce qui s’est passé en Côte d’Ivoire et nous attendons la manifestation de la vérité », a affirmé M. Ouattara, après un entretien avec le président français François Hollande au Palais de l’Elysée.

« La CPI a joué le rôle qu’il fallait, à la sortie de la crise » post-électorale, « nous n’avions pas de justice opérationnelle », a justifié le président ivoirien, réaffirmant qu’il n’ »enverra plus d’Ivoiriens » à La Haye car la Côte d’Ivoire a « désormais la capacité de juger tout le monde ».

Le procès conjoint de l’ancien chef de l’Etat, incarcéré à La Haye depuis 2011 et l’un de ses proches Charles Blé Goudé, s’est ouvert jeudi à la CPI. Ils sont poursuivis pour « crimes contre l’humanité » commis lors des violences post-électorales de décembre 2010 à avril 2011 qui ont officiellement fait plus de 3.000 morts en Côte d’Ivoire. Ils ont tous deux plaidé « non coupables » à l’ouverture du procès.

Egalement poursuivie pour « crimes contre l’humanité » par la CPI, les autorités ivoiriennes ont refusé de transférer l’ex-Première dame Simone Gbagbo à La Haye.

En 2015, la justice ivoirienne a condamné Mme Gbagbo à 20 ans de prison ferme pour « atteinte à la sûreté de l’Etat »
Alerte info/Connectionivoirienne.net


NOTE D’INFORMATION / N° 973
(Paris, le 04 Février 2016)
Le Chef de l’Etat a eu un entretien avec le Président François HOLLANDE, à l’Elysée.
Le Président de la République, SEM Alassane OUATTARA, a eu un entretien ce jeudi 04 février 2016, au Palais de l’Elysée, à Paris (France), avec son homologue français, SEM. François HOLLANDE.
Cet entretien a été l’occasion pour les deux Chefs d’Etat, de faire un tour d’horizon des relations bilatérales et de coopération entre la France et la Côte d’Ivoire.
A ce niveau, ils se sont félicités de l’excellence et de la qualité de ces relations et se sont engagés à la consolider davantage.
Au terme de la rencontre, le Chef de l’Etat a répondu aux questions des Journalistes, notamment sur le procès actuellement en cours de l’ex- Président Laurent GBAGBO devant la Cour Pénale Internationale (CPI) à la Haye, au Pays- Bas, et sur les relations entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso.
S’agissant du procès, le Président Alassane OUATTARA a indiqué qu’il en attend la ‘’ manifestation de la vérité’’. Tout comme de nombreux Ivoiriens, notamment les victimes qui attendent que ‘’Justice soit rendue’’.
Abordant les relations entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso, il a affirmé avoir eu une ‘’très bonne rencontre’’ avec son homologue Burkinabè récemment à Addis Abéba (Ethiopie) en marge du Sommet de l’Union Africaine ; et a rappelé ‘’l’étroitesse’’ des liens de ‘’coopération’’ et de ‘’fraternité’’ entre les deux pays.
Pour le Chef de l’Etat, la situation entre les deux pays est ‘’totalement apaisée’’. A cet égard, il a annoncé que son homologue du Burkina Faso effectuera une visite d’amitié et de travail en Côte d’Ivoire.
Notons que la délégation du Président de la République était composée des Ministres Marcel AMON TANOH (Directeur de Cabinet du Président de la République) ; Albert Toikeusse MABRI (Affaires Etrangères) ; de M. Fidèle SARRASSORO (Conseiller Spécial, Assistant Spécial du Président de la République) et de Mme Masséré TOURE (Directrice de la Communication du Président de la République).

Présidence Côte d'Ivoire


19:48 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.