Shlomit
topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

04/02/2016

L’AUDITION DU PREMIER TÉMOIN ACCOUCHE D’UNE SOURIS

3 février 2016
Le procès du président Laurent Gbagbo et du ministre Charles Blé Goudé était à son 5ème jour ce mercredi 03 février 2016 avec l’ouverture de l’audition des témoins de l’accusation. Après avoir entendu le premier témoin de Bensouda, on note qu’aucune annonce majeure n’est venue éclairer la lanterne des juges. En dehors de ce que l’opinion savait déjà. A savoir la présumée répression par les forces de l’ordre de la marche supposée pacifique des partisans de Ouattara lors de l’assaut contre la Radiotélévision ivoirienne (RTI)…
Le visage flouté et la voix déformée, le témoin P.115 de l’accusation était à la barre aujourd’hui à la CPI. De sexe masculin à l’évidence, le témoin-victime a déposé contre Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé. Son récit se rapporte exclusivement à la marche insurrectionnelle des partisans du RHDP contre la RTI le 16 décembre 2010 à Abidjan. Se réclamant du Rassemblement des républicains (RDR), le témoin P.115 a relaté avec beaucoup de zones d’ombre, les circonstances de sa présence au siège du PDCI à Cocody où il dit avoir subi les violences des Forces de Défense et de Sécurité (FDS).
Comment s’est-il retrouvé au siège du PDCI alors qu’il avait pour destination initiale selon ses premières déclarations, le siège du RDR sis au 8 Rue Lepic à Cocody, le fameux témoin dont on a pu identifier nettement le timbre de la voix (guinéen) suite à un bug des installations techniques de la CPI, a assuré à la cour avoir traversé le quartier des 220 logements à Adjamé puis marqué une halte au siège du parti de Bédié qui était en ce moment, le point de ralliement de l’opposition coalisée au sein du RHDP.

C’est donc en ces lieux qu’il serait tombé selon lui aux mains de la Gendarmerie tantôt et de la Garde républicaine d’autre part. Il aurait été roué de coups avec une telle sauvagerie qu’il aurait été blessé à la jambe. Poursuivant, il dira que ses bourreaux l’on abandonné en sang après avoir tué quatre manifestants avant que la croix rouge ne le trimbale dans un centre de soin à Cocody puis à Yopougon.

Qu’espère-t-il alors de la CPI pour avoir réparation ?
En attente d’une intervention chirurgicale que le régime Ouattara n’a pu offrir à ce «vaillant combattant» du RHDP après 5 ans de pouvoir, le témoin de Fatou Bensouda finira par avouer sa vraie motivation. A l’interpellation de Maître Paolina Massida représentante des victimes du RDR, Il a dit vouloir en guise de réparation: de l'argent, une voiture, un chauffeur et une boutique afin qu’il puisse enfin s’occuper de sa nombreuse famille.

Pour sa part la défense des deux prévenus a soulevé des vices de procédures au cours de cette séance d’audition des témoins. Elle aura donc la journée de ce jeudi 04 février, sixième jour du procès, pour cuisiner P.115 lors d’un contre interrogatoire qui s’annonce chaud./.

AUGUSTIN Djédjé depuis la CPI
eventnewsTV

06:36 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.