Shlomit
topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

01/02/2016

Vers un retrait de l'Afrique de la CPI ?

Fin du sommet de l'UA: Vers un retrait de l'Afrique de la CPI

évidemment personne ne connait encore la position de la Côte d'Ivoire... qui doit se réjouir d'être perchée sur la branche que l'on est en train de scier...

Le président kényan, Uhuru Kenyatta a déposé une proposition adoptée par les pays membres de l'Union africaine ce dimanche pour un retrait collectif de la Cour pénale internationale (CPI).

Le 26ème somme de l'institution panafricaine s'est clôt ce dimanche dans la capitale éthiopienne Addis Abeba par cette annonce retentissante. Les différents pays membres doivent maintenant préparer une feuille de route pour aboutir au désengagement des pays africains de la Cour pénale internationale mise en place le 17 juillet 1998 avec la signature du Statut de Rome.

Le président de l'Union africaine nouvellement nommé pour l'année 2016, le tchadien Idriss Déby Itno, a indiqué que les pays concernés ont été motivés par le sentiment que cette juridiction internationale ne vise que les dirigeants africains. Et pour cause, la CPI n'a pour l'instant jugé que des dirigeants ou des personnalités africaines. Cette nouvelle intervient alors que le procès du premier ancien chef d'Etat, l'ivoirien Laurent Gbagbo, vient de débuter le jeudi 28 janvier dernier à La Haye au siège de cette cour de justice aux Pays-Bas. Ses partisans critiquent depuis son arrestation en 2011 une justice des vainqueurs en Côte d'Ivoire instrumentalisé par les occidentaux. Il est jugé pour les crimes de la crise post électorale de 2010-2011 qui ont fait plus de 3 000 morts.

Le retrait de la CPI est une question régulièrement évoquée par les dirigeants africains. Uhuru Kenyatta et son vice-président William Ruto ont été poursuivi par l'institution internationale pour leurs responsabilités présumées dans les violences consécutives aux élections générales de 2007 avant d'abandonner les poursuites.

En septembre dernier, l'Afrique du Sud avait également menacé de quitter l'institution internationale après avoir sommé de s'expliquer sur la visite d'Omar el-Béchir à Pretoria au mois de juin 2015 pour un sommet de l'UA sans qu'il ne soit arrêté alors qu'il est l'objet d'un mandat d'arrêt de la CPI. Les Etats-Unis, Israël, la Russie, la Chine et notamment le Soudan n'ont pas ratifié le Statut de Rome.

Source
https://francais.rt.com/international
__________________

ce serait en octobre...
L’Union Africaine organise un sommet spécial en octobre pour aborder un retrait en masse de la Cour Pénale Internationale, en signe protestation envers les procès des dirigeants kényans.
Une lettre envoyée par les dirigeants africains à la CPI explique que la présence du vice-président kényan William Ruto à son procès à La Haie allait désavantager le Kenya.
L’Union Africaine avait déjà accusé la CPI de “chasser” des dirigeants africains et d’ignorer les atrocités commises ailleurs.
La CPI répond qu’elle défend les victimes de crimes où qu’elles soient.
Le sommet extraordinaire se tiendra dans la capitale ethiopienne Addis Abeba, siège de l'UA, le 13 octobre.
Se retirer ou non du Statut de Rome "sera une décision prise par chaque Etat individuellement, l'UA n'interviendra en aucun cas dans cela", a précisé le vice-président de la Commission de l'UA Erastus Mwencha.
Le sommet pourrait cependant marquer le début d'un exode des Etats africains parties à la Cour. 34 des 54 pays membres de l’Union Africaine ont ratifié le traité de la CPI.
Quelques jours avant le début du procès de William Ruto à la CPI ce mois-ci, le parlement kényan avait voté un retrait de la CPI. Ce vote n’affectera pas le procès de M.Ruto, ni celui du président kényan Uhuru Kenyatta en novembre.
Tous deux sont pour crimes contre l'humanité pour leur rôle présumé dans les violences ethniques ayant déchiré le Kenya après l'élection présidentielle de 2007.
Depuis le début des enquêtes en 2010, les témoins font l'objet d'intimidations, selon la CPI.
Dernier épisode en date, l'identité du premier témoin dans le procès Ruto a été dévoilée mercredi sur internet au Kenya.
BBC.com


06:24 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.