Shlomit
topblog Ivoire blogs

26/01/2016

Burkina : Bassolé fait de la résistance, Diendéré balance


Tous les deux inculpés dans le cadre de l'enquête sur la tentative de coup d'État contre le régime de transition, mi-septembre, Djibrill Bassolé et Gilbert Diendéré ont adopté des tactiques de défense différentes face aux juges. Explications.

Bassolé refuse les convocations des magistrats

Mais depuis fin décembre, l’ancien ministre des Affaires étrangères de Blaise Compaoré provoque des incidents de procédure, refusant notamment les convocations des magistrats pour être entendu sur le contenu des écoutes téléphoniques qui le mettent en cause, avec Guillaume Soro, dans une tentative de soutien aux putschistes de l’ex-régiment de sécurité présidentielle (RSP).

Les transcriptions de ces écoutes ont été couchées sur procès-verbal et versées au dossier. « Bassolé demande  à ce qu’elle soient retirées de la procédure. Cela prendra un peu plus de temps, mais il devra bien finir par s’expliquer sur ce point », affirme une source judiciaire proche de l’enquête.

Diendére « a balancé plusieurs noms aux juges »

De son côté, le général Gilbert Diendéré, qui avait pris la tête de la tentative de coup d’État contre les autorités de transition, a lui aussi déjà été entendu plusieurs fois sur le fond du dossier. « Il apparaît assez fragile. Il assume le volet politique, mais pas la partie opérationnelle. Il accuse les officiers et sous-officiers d’avoir fait le putsch, et a même balancé plusieurs noms aux juges », affirme une source sécuritaire.  

15:58 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.