Shlomit
topblog Ivoire blogs

25/01/2016

"Le vivre chez nous sans nous" de Ouattara

Contibution:le vivre chez nous sans nous de Ouattara (par
Daman Laurent Adjehi)Le vivre ensemble selon Dramane Ouattara et ses apatrides, c’est : venir s’installer chez nous, sans nous, et en nous excluant.
Le «Vivre ensemble» qui est la conséquence directe de l’hospitalité, tout comme la réconciliation qui succède à un conflit, ne sont pas des concepts nouveaux pour l’Ivoirien. C’est pourquoi, ceux qui connaissent l’histoire de la Côte d’Ivoire sauront que l’hospitalité, le vivre ensemble et la réconciliation demeurent des vertus et des valeurs chères à l’Ivoirien, qui ont toujours été pratiqués en Côte d’Ivoire pour le bonheur des étrangers, sans trop d’efforts.

Les faits en témoignent.  Les Ivoiriens sont connus en Afrique et dans la sous-région pour leur hospitalité légendaire mais ils ne sont pas dupes : ils savent faire la différence entre le bien et le mal, tout comme entre le jour et la nuit.  En accueillant les nombreux étrangers venant des pays voisins pour s’établir en Côte d’Ivoire,  les Ivoiriens les ont  acceptés avec leurs cultures, leurs religions et leurs mœurs, sans s’y associer. C’est à cause de cette légendaire hospitalité qu’en Côte d’Ivoire on trouve des Dioulaboukous dans chaque hameau, chaque village et chaque ville en Côte d’Ivoire. Le taux de pourcentage des étrangers en Côte d’Ivoire est l’un des plus, sinon le plus élevé au monde.

Les Ivoiriens ne sont pas égoïstes, mais plutôt très généreux. C’est pourquoi le régime sanguinaire du rattrapage ethnique dirigé par Dramane Ouattara qui a institutionnalisé le désordre, le non-respect des lois et qui n’a d’égards pour la vie humaine, est en opposition avec la culture Ivoirienne. A cet effet, la médiatisation pompeuse des promesses vagues faites par-ci, par-là, et des infrastructures jetées ou annoncées par-ci, par-là, ne permettront jamais à ce régime de conquérir le cœur des Ivoiriens. Mieux, ce régime de rattrapage clanique qui s’est imposé aux Ivoiriens par la violence et qui tente de changer la Constitution Ivoirienne pour définitivement implanter sa dynastie afin de pérenniser la souffrance et les brimades des Ivoiriens, ne s’enracinera jamais en Côte d’Ivoire. 

Les Ivoiriens doivent rester dignes et fiers d’avoir apporté un plus dans la vie de leurs frères Africains qui vivent en Côte d’Ivoire depuis des décennies en toute quiétude, même si ces derniers en retour ont démontré leur ingratitude à l’encontre des Ivoiriens.  L’hospitalité exprimée à autrui, n’est ni un péché, ni un acte d’insanité, encore moins un signe de faiblesse.  Par conséquent, la Nation Ivoirienne et les Ivoiriens de souche ne méritent pas ces actes de vandalisme de la part des étrangers qui, aujourd’hui, se comportent en maitres absolus dans ce pays qui n’est pas le leur.  Pour les Ivoiriens, cette nouvelle colonisation qui rime avec massacres, exil forcé, poursuites judiciaires, arrestations et  emprisonnements, est inacceptable, surtout lorsqu’un régime chante le vivre ensemble, la réconciliation et la justice, alors qu'il fait le contraire. 

Le vivre ensemble et la réconciliation prônés par le régime Ouattara, sont malheureusement aujourd’hui, devenus de vains mots de propagande en Côte d’Ivoire.  Quand bien même les choses n’avancent pas dans le bon sens et que les difficultés sont visibles, le drame de ce régime, c'est qu'il n’est pas prêt à reconnaitre ses fautes, à se remettre en cause, et à changer de méthodes.  Il s’évertue à accuser les autres comme étant la principale cause des conflits et de leur enlisement. Nous les avons entendu à plusieurs reprises dire: «C’est le FPI qui ne veut pas de la réconciliation», alors qu' ils criaient avec arrogance en 2011 et 2012 que: «la réconciliation se fera avec ou sans vous.»  

Pour les Ivoiriens, ce n’est pas une affaire de FPI, car le vivre ensemble et la réconciliation dans la culture Ivoirienne sont un préalable. Peut-on accueillir des étrangers chez soi et refuser de vivre ensemble avec ces derniers? N’est-ce pas le vivre ensemble qui a permis aux étrangers de monopoliser la majorité des secteurs de notre économie? En Côte d’Ivoire, tout le monde sait que le secteur du transport est exclusivement aux mains des «Dioulas». Le commerce et bien d’autres secteurs sont également détenus par des étrangers. Les Ivoiriens ne se sont jamais plaints ou même posés des questions à ce sujet. C’est cela le véritable «vivre ensemble.» 

Voilà bientôt cinq ans que Dramane Ouattara a été installé au pouvoir par la France et l’ONU, et les Ivoiriens continuent de vivre un calvaire dans leur propre pays. Les étrangers, majoritairement des Burkinabés, ont envahi les  forêts classées, annexé des plantations de cacao après avoir tué leurs véritables propriétaires et occupé illégalement des villages après en avoir chassé les autochtones. Les gisements de minerais (Or et Diamant) sont exploités par les Burkinabés en guise de butin de guerre. En plus, Dramane Ouattara a mis en place un gouvernement d’étrangers, composé de Burkinabés, de Maliens, de Guinéens, de Sénégalais et de Français qui gèrent le pays, reléguant ainsi les vrais Ivoiriens au chômage. 

Selon notre entendement, le vivre ensemble et la réconciliation que Dramane et son régime veulent imposer aux Ivoiriens, consiste depuis la crise post électorale, à obliger ces derniers à cohabiter contre leur gré, avec leurs bourreaux, toujours armés.  Parce que Dramane Ouattara manque de courage et de volonté politique, il n’expliquera jamais sa méthode malefique du «vivre ensemble» aux Ivoiriens. Il agit de manière voilée en faisant des discours portant sur d’émergence et sur la prospérité.
Tout compte fait, ce «vivre ensemble» imposé par Dramane, va à l'encontre de la culture ivoirienne, et ne sera jamais accepté par les Ivoiriens. Ceux-ci doivent s’unir pour rejeter cette méthode de vouloir «vivre chez nous sans nous », s’ils veulent transmettre un pays où il fait bon vivre à leurs descendants et garantir la paix pour les futures générations.
Que Dieu ait compassion de nous pour sortir son peuple de la captivité.

Daman Laurent Adjehi
Auteur/Ecrivain
Edit. En Chef. Ivoirenewsinfo.net-USA
ivoirenewsinfo

10:40 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.