Shlomit
topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

16/01/2016

CPI bientôt pour Soro ? Après le mandat d'amener en France, le Burkina lance un mandat d'arrêt internat ional contre le P'tit gros !


Le livre made in
RFI-Lagardère-France2

Le livre made in RFI-Lagardère-France2

SOURCE

La justice burkinabè a lancé un mandat d’arrêt international contre Guillaume Soro, président de l’Assemblée nationale ivoirienne, a appris Burkina24 auprès de sources proches de la justice militaire.

Ce mandat a été lancé dans le cadre de l’enquête sur le putsch perpétré le 16 septembre 2015 par le Général Gilbert Diendéré et des soldats de l’ex-Régiment de sécurité présidentielle (RSP). Les chefs d’accusation n’ont pas encore été dévoilés. C’est le deuxième mandat d’arrêt, en plus de celui lancé contre l’ancien président Blaise Compaoré dans l’affaire Thomas Sankara, adressé aux autorités ivoiriennes.

Il faut noter en rappel que des écoutes téléphoniques mettant en cause le président de l’Assemblée nationale et laissant entendre son implication dans le putsch ont été divulgués sur les réseaux sociaux.

Le directeur de la justice militaire Sita Sangaré a révélé le 23 décembre 2015 que des écoutes téléphoniques avaient été versées au dossier du putsch, mais sans préciser le contenu et les interlocuteurs. Il avait cependant signifié que tous ceux qui sont concernés seront appelés pour être entendus.

Le Président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, dans une interview sur France24 en décembre 2015, indiquait que l’affaire des écoutes téléphoniques relevait de la justice. « Je considère que c’est une question qui appartient à la justice. Je crois que la justice fera son travail et à terme, nous verrons de quoi il s’agit », déclarait-il. Mais si ces écoutes s’avéraient authentifiées, Roch Marc Christian Kaboré a indiqué que ce serait alors, de la part de Guillaume Soro, « une attitude qui sera tout à fait déplorable et inamicale à l’égard du Burkina Faso ».

Burkina24

PS : rappelons que début décembre 2015, la justice français avait lancé un mandat d'amener concernant Guillaume Soro, afin de l'entendre dans le cadre d'une plainte déposée par le citoyen français Michel Gbagbo, retenu en Côte d'Ivoire, mis dans l'incapacité de répondre aux convocations de cette même justice française.
leGrigriInternational

18:46 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.