Shlomit
topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

10/01/2016

Voyage à la Haye pour le début du procès

Une pensée de Laurent Gbagbo, à vous patriotes, panafricains, amis, sympathisants de la Côte d'Ivoire, en ce jour béni...
" MES CONVICTIONS NE SONT PAS NÉGOCIABLES. TANT PIS SI J'EN PAIE LE PRIX. "
          ( LAURENT GBAGBO)



Patriote, offre ta journée du jeudi 28 janvier à ceux qui sacrifient leur liberté dans cette prison coloniale.

Prix Aller/retour : 10 €

Départ gare du Nord: mercredi 27 janvier à 23h
Retour gare du Nord: jeudi 28 janvier à 23h

Infos:
0651448849/ 0659896622/ 0753004568/
0659715510/ 0614601183/ 0669494006/
0661327093/ 0782699810/ 0770426037/ 0665719568

________________

Jamais procès n'avait été autant attendu, jamais les cœurs n'avaient autant palpité pour enfin entendre la partie accusée. La voix de Gbagbo n'avait en effet été entendue que lors de son interview avec Michel DENISOT. Une interview que DENISOT avait voulue ultime où il avait eu même l'indécence de demander au président s'il avait peur de mourir sans doute informé des sombres desseins de Sarkozy et son préposé Ouattara. Puis ce fut le fracas d'acier et de feu; les senteurs de poudre, le sang, la sueur et la curée des vainqueurs.

La France de Sarkozy avait lors de la première comparution du président en début décembre voulu rééditer le procès de Samory en 1888, celui de Zokou Gbeuli en 1914, le but était de montrer par le biais du voyeurisme des caméras occidentales un chef anéanti, désaxé, brisé loin des siens donc vaincu d'avance.

Mais c'est que Sarkozy avait tord, ce personnage impulsif à l'intelligence limitée préférant l'action frontale à la diplomatie discrète avait comme dans le cas libyen tord. Un procès n'est pas le journal de France24, de TV5 ou de RFI.
Faut-il rappeler à Sarkozy et à son préfet que Gbagbo Laurent part en prison pour la 4ème fois et qu'à chaque fois les portes se sont ouvertes et que l'Histoire l'a absout? Doit-on rappeler aux entrepreneurs de la haine qu'ils ont en face d'eux un Homme accompli? Un politique d'exception?

Ainsi que je l'avais déjà relaté dans un post ancien, Gbagbo est pluriel. Démocrate convaincu, Homme d'Etat, Historien et Humaniste il sera difficile voire impossible à la Cour pénale de le condamner dans un procès régulier. Les 3 évènements sur lesquels se base l'accusation sont falsifiés quand ils ne sont pas purement fictifs. Qu'on ne se trompe pas, ce procès ne sera pas celui de Gbagbo mais bien celui de la Françafrique et le président l'a bien compris. (1ère partie)
Wazi Guipié


15:06 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.