Shlomit
topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

22/12/2015

une journaliste au service de la barbouzerie française

AH ! CES CONFRÈRES ET CONSOEURS SPÉCIALISTES DE L’AFRIQUE...

Regardez bien cette femme. Je ne la connaissais pas. Je l’ai récemment découverte sur le plateau de notre frère et confrère Assane Diop. Elle est une groupie de Soro Guillaume. Elle soutenait la main sur le cœur que le chenapan de Ferkessedougou n’a jamais pu avoir ces entretiens téléphoniques avec Djibril Bassolé, et que toute cette affaire est controuvée. Elle travaille à Afrique-Asie et s’appelle Valérie Thorin. Elle fait partie des nombreux journalistes occidentaux spécialistes de l’Afrique qui regardent ce continent à travers un prisme affligeant. Par réflexe, j’ai fait un petit tour sur Wikipédia et je sais désormais que « Valérie Thorin a été la première journaliste française à pénétrer dans le nord de la Côte d'Ivoire en descendant depuis le Burkina Faso, au début de la rébellion qui a suivi la tentative manquée de coup d'État du 19 septembre 2002. Ses reportages, publiés dans le magazine Jeune Afrique, racontaient dans le détail la vie en zone rebelle». Ceci explique cela.

En général, au nom de la confraternité, je me garde de porter un jugement négatif sur le travail des journalistes, car je sais que ce métier est difficile, et que nous sommes tous susceptibles de commettre des erreurs ou des fautes professionnelles. Mais cette fois, je ne peux m’empêcher de transgresser mon propre principe.

À mon grand contentement, depuis quelques jours, la presse française, naguère prompte à voler au secours de ceux qui sont au pouvoir à Abidjan, a commencé à ôter ses œillères. Espérons que Valérie Thorin enlèvera les siennes.
Jacques Mian d'Anomatuepin

18:52 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.