Shlomit
topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

21/12/2015

Soro : Un courage par contumace

Un courage par contumace | Paul Zahiri

Paul Zahiri jette un regard rapide sur sa société

18
Un courage
par contumace | Paul ZahiriDans cette publication dont nous avons reçu copie, notre compatriote Paul Zahiri, analyse un petit pan de l’actualité politique de cette semaine. Libre contribution et analyse.

Quel pataquès consternant serait-on tenté de dire à propos de ce qu’on peut qualifier, comme l’affaire Guillaume Soro, la justice française, et l’arrestation manquée. Qui fait le buzz, sur la toile, provoquant des kilomètres de bande sonore, et un océan de littérature journalistique. Entre l’ignorant, le sachant, l’expert en tout, et en rien du tout, le spécialiste de tout, et de rien du tout, le profane en droit, et l’initié en droit. Retentissement médiatique considérable, qui appelle selon l’humeur les considérations les plus sérieuses, comme les plus amusées. C’est vrai que plus une affaire est compliquée plus le bavardage, la curiosité, et l’équivoque prennent les commandes de sa résolution. La vérité et la rigueur exigibles sont perdues de vue. On leur substitue, et on assène, de prétentieux et autoritaires « c’est ainsi, parce qu’on l’a dit, à la radio et à la télévision », et « c’est vrai, parce que c’est écrit, dans les journaux ». « C’est une vérité parce que c’est sur Internet ». N’importe qui peut s’en convaincre, c’est lumineux, mais c’est aussi dangereux à la fois. Follement drôle, et sûrement grave, parfois comique.
Affligeant de voir cet homme, si courageux, se réduire à un courage dans la dissimulation, la dérogation, l’évasion, et la fuite.

Mais au-delà de la cacophonie ambiante, et des passions, il resterait à comprendre comment notre héros national, parangon absolu du courage, se soit dérobé devant la justice française? C’est vraiment affligeant de voir cet homme, si courageux, se réduire à un courage dans la dissimulation, la dérogation, l’évasion, et la fuite. Comment comprendre que notre auto proclamé rebelle, qui revendique des cadavres d’une terrible, et tragique, décennie en Côte d’Ivoire. L’ange de la mort, qui n’hésite pas à faire déverser des flots de sang, surtout du sang innocent. L’adepte de l’héroïsme le plus cramoisi, se soit montré si peu courageux. Pour affronter un simple mandat d’amener? In fine ce n’est, peut-être, qu’un courageux d’un courage reporté, d’un courage ultérieur, d’un courage par contumace.
AIRD-CI.net

17:12 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.