Shlomit
topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

21/12/2015

La Maca a un roi : Yacou le Chinois

Publié le 21/12/2015


Abidjan. Yopougon, Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA). 17 décembre 2015, jour anniversaire de la naissance de Coulibaly Yacouba alias « Yacou le Chinois ». À l’occasion de l’Opération Prison Propre et Concert (OPPC) initiée par l’ONG N’GBÔADÔ, « Yacou le Chinois » a fait une démonstration de sa mainmise sur le plus grand centre pénitenciaire ivoirien. Retour sur une journée de « folie » du capitaine du bateau MACA, surnommé « El Capo ».

Yacou le Suprême

La maison d’arrêt est organisée et dirigée par « El Capo » comme l’appellent tous les détenus. Pour l’OPPC, Yacou a mobilisé une centaine de détenus (membres de sa garde rapprochée) pour la sécurité de l’évènement. Une colonne de « loubards », habillés à son effigie, suit son ombre et veille sur la sécurité des visiteurs du jour.

Tel un « leader politique » en meeting, femmes, jeunes hommes et jeunes filles, tous les prisonniers chantent les louanges de « El Capo ». Ses hommes disposent tous de smartphones et autres tablettes derniers cris. Ils filment et photographient tous les faits et gestes du chef.

Yacou le Chinois crée l’émeute à chacune de ses apparitions. Bijoux, gourmettes, téléphones de dernière génération et vêtements de marque. El Capo aime le bon chic bon genre. Les coups de fil, il en reçoit presque tout le temps. Pareil pour ses hommes qui communiquent en toute quiétude. Rien ne l’inquiète, même pas l’administration pénitenciaire qui assiste à la scène. Pas la peine de solliciter  les gardes pénitentiaires. Chacun a son territoire. Et le territoire de Yacou le Chinois, c’est bien l’intérieur de la MACA. Yacou affiche fièrement sa suprématie sur les autres détenus qui lui vouent un culte, à l'image d'un dieu. [Voir la vidéo de ses "prouesses"]

Yacou le philanthrope ?

De l’argent en prison, « El Capo » en a, au point d’en distribuer à qui il veut. Ce sont des coupures de 500, 1000 et 2000 francs CFA que « Yacou des Chinois » jettent sur les prisonniers en liesse. Pour les artistes venus soutenir l’ONG N’GBÔADÔ, ce sont des liasses de billets de 10 000 francs CFA. « El Capo » rit, danse, bouge, toupille. Les billets coulent à flot. Impossible pour lui de rester assis durant 5 minutes. 
« Yacou est notre président, », confirme le porte-parole des détenus au sujet de celui qui purge 20 ans de prison ferme. Un « président d’une République en milieu carcéral », on peut l’affirmer. L’ensemble de la vie des détenus est soumis à un pouvoir unique, celui du président « El Capo ».

Yacou le Prisonnier 

Condamné une première fois à vingt ans de prison en 2010 pour vol aggravé, Yacou s’évade de la MACA à la faveur de la crise post-électorale de 2010-2011. Il intègre les Forces Républicaines de Côte d’ivoire (FRCI), au sein desquelles il obtient le grade de caporal. Cependant, Yacou récidive dans le vol et est arrêté à la suite d’un braquage occasionnant des pertes en vies humaines. Depuis lors, il purge une peine de 20 ans d’emprisonnement ferme au sein du Bâtiment C de la MACA. Une détention qui s'apparente plutôt à un oasis paisible dans lequel tout le monde est à sa merci.

Vers 17 heures, ce 17 décembre 2015, le concert prend fin. Et c’est Yacou qui intime l’ordre aux prisonniers de regagner leurs cellules. Comme pour montrer qu’il règne en maître ab-so-lu…

Willy Kouassi
L'Essentiel-CI

12:10 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.