Shlomit
topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

02/12/2015

Burkina Faso, vers un étonnement ?

Ce Marc Roch Kaboré va nous étonner...

Avant de revenir sur la personnalité de ce Monsieur dans une prochaine publication, lisons cet avant-goût : « Si d’aventure il y avait un second tour, nous n’accepterons de soutien que les soutiens des partis qui se sont battus avec nous dans le cadre de l’insurrection populaire (…) Nous avons dit, et c’est très clair pour nous, malgré les théorisations du Congrès pour la démocratie et le progrès, que nous n’accepterons jamais. Je dis bien jamais le soutien de ceux que nous avons combattus hier dans le cadre de cette insurrection car, ce sera de la compromission, de la trahison vis-à-vis du peuple burkinabé »

Une chose est claire, le Mossi, c'est ce que j'ai entendu à Ouagadougou, n'aime pas les compromissions et fait difficilement des concessions.

Après avoir été un pion de Blaise, Ce Marc Christian Kaboré qui a maintenant lui-même son destin en main et celui d'un peuple dont il a perçu les aspirations avec l'insurrection populaire du 31 octobre 2014 jouera lui-même sa propre carte.
Ce Monsieur que j'ai vu et entendu en a gros sur le coeur. Pour avoir été humilié, bouté hors du Parlement et réduit à néant au sein du CDP (parti de Compaoré dont il a été le président).
En bon Mossi (comme me l'a révélé un leader de la société civile burkinabé), Marc Roch Kaboré, comme Isaac Zida (bon petit, du même village que le Général Diendéré, qu'il a lâché comme un fruit mûr) n'aura pas de gourou qui soit Compaoré.
Saint-Claver Oula

17:44 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.