Shlomit
topblog Ivoire blogs

30/11/2015

Syrie : la Russie détruit 500 camions

Défense syrienne : l’armée gouvernementale a été visée par des tirs depuis la Turquie



Les combattants de l’armée syrienne ont essuyé des tirs de mortier depuis le mont Jebel al-Aqra, qui se trouve sur le territoire de la Turquie, a annoncé aux journalistes le représentant officiel de l’armée syrienne, le général Ali Mayhoub.,La nuit dernière, des tirs intenses visant un détachement de troupes gouvernementales syriennes ont été observés depuis le mont Jebel al-Aqra», a déclaré Mayhoud lors d’un point de presse, en ajoutant que le commandant suprême de l’armée syrienne «a prévenu des conséquences d’un tel comportement.le problème est que depuis que la Turquie à attaquer officiellement la Russie et abattu un avion de chasse Russe la réplique à été imminente voilà les images des 500 camions-citernes transportant du pétrole brut vers la Turquie et détruit par l'aviation Russe

Okou Guyro

10:00 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

29/11/2015

décisions russes face à la Turquie

Vladimir Poutine a signé les mesures de rétorsion contre la Turquie.

- Suspension à partir du 1er janvier 2016 du régime sans visas pratiqué actuellement entre la Russie et la Turquie
- Suspension des ventes de voyages et produits touristiques en Russie à destination de la République turque
- Les vols charters entre la Russie et la Turquie interdits
- Interdiction aux employeurs russes d'embaucher des citoyens turcs, également à partir du 1er janvier 2016 (selon plusieurs sources 150-200 000 citoyens turcs se trouvent actuellement en Russie)
- Interdiction et limitation de l'activité des organisations turques en Russie
- Interdiction et limitation sur une série de produits en provenance de Turquie

Erdogan a quant à lui affirmé qu'il fera tout pour "normaliser les relations entre les deux pays" et qu'il espérait "une normalisation rapide des relations". Selon lui, "la Turquie a besoin de la Russie comme la Russie a besoin de la Turquie. Nous ne pouvons pas ne plus être en contact". Il a également ajouté qu'il "espérait qu'il n'y aura plus d'incidents comme celui des derniers jours : "Cet incident nous a beaucoup chagriné. J'espère que cela ne se reproduira pas". Ce qu'il oublie de dire c'est que ce n'est pas un "incident", c'est un acte criminel et une agression contre la Russie. Ce qui est certain, c'est qu'à travers son soutien aux intérêts terroristes, il a mis les intérêts de son pays grandement en danger... Aujourd'hui, en raison de ces agissements criminels, les citoyens de Turquie en paient les frais. On verra maintenant ce qu'il en sera.

Dernier point.
Selon plusieurs reportages télévisés en cours en Russie, en remplacement de plusieurs produits agricoles turcs et de la Turquie en tant que destination touristique majeure pour les citoyens russes, le Maroc sera sérieusement avantagé. Compte tenu du fait que le Maroc est peut-on dire mon deuxième pays, c'est au moins une bonne nouvelle, en attendant une normalisation dans les relations russo-turques (une normalisation qui peut aussi prendre du temps).
Mikhail Gamandiy-Egorov

00:58 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Tengrela: L’insécurité fait rage, après la fermeture des mines clandestines

 Les actes d’agression et de braquage se sont multipliés depuis deux semaines dans la zone de Tengrela. Une ville située à environ 900 kilomètres de la capitale économique de la Côte d’Ivoire, Abidjan.  Des actes de vol à main armée qui seraient liés au déguerpissement des clandestins, occupant des sites d’extraction minière de façon illégale.
Mines-2
En effet, comme nous l’ont rapporté certains habitants joints par téléphone. L’insécurité est vite montée d’un cran depuis la fermeture de tous les sites clandestins d’orpaillage. Il ne se passe plus un seul jour sans que des habitants se retrouvent face à des bandits armés «Des sites tels que Zanikan, M’basso, et Zekoundougou ont été fermés la semaine dernière par des éléments de gendarmerie, une centaine venus des villes de Tengrela, Ferké et aussi de Korhogo» Rapporte notre source. Les occupants des sites composés d’orpailleurs et des commerçants ont été délogés manu militari par des éléments de la gendarmerie. Ils ont même « incendiés des habitations ainsi que des magasins  de riz » A-t-il souligné. Une action commune des états du Mali et de la Côte d’Ivoire puisqu’un site situé au Mali de l’autre côté du fleuve a été également fermé. Il s’agit du site de Kanankono fermé par les autorités du Mali. Les villageois ont peur de se rendre dans la ville de Tengrela pour faire leurs opérations. Ils ne veulent plus se déplacer à moto car cet engin est la cible des malfrats. Les populations de cette localité du nord font face désormais à un nouveau fléau celui de l’insécurité. Depuis un certain 2014 l’Etat de Côte d’Ivoire procède à la fermeture des sites clandestins de mines d’or afin de formaliser ce secteur.

Roger Fulgence Touré, à Odienné
afrikanewsquick.infos

00:52 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

28/11/2015

samedi festif en l'honneur du Président Gbagbo

COMPTE RENDU DE LA FÊTE A LAURENT GBAGBO.


S'est tenue effectivement, ce jour au baron de Yopougon, comme annoncé plusieurs jours déjà, la cérémonie de commémoration des 4 ans de détention illégale de Laurent Gbagbo à la Haye organisé par le COJEP avec à sa tête le Président AGENOR YOUAN BI.
Débutée aux environs de 11 heures , la cérémonie a enregistré la présence du Président de la CNC BAH JEAN ENOCH , du doyen ABOU CISSE, Le SN MICHEL GBAGBO et l'Honorable MASSANY BAMBA.
Les allocutions ont commencé avec celle du Président du comité d'organisation et Vice Président du Cojep en la personne du camarade Donatien Bli puis du président Bi Tra Agénor Youan. Le SG du FPI ,KONE BOUBACAR représentant du président Aboudrahamane Sangaré a clos les allocutions.
Points du discours du Pr.Agénor : " LAURENT GBAGBO n'a jamais eu de rancune contre ses détracteurs ni ses adversaires malgré leurs actes méchants envers lui. Que le FPI dirigé par ABOUDRAHAMANE SANGARE sache que le COJEP sera et est à sa disposition.".
En venant à la conférence sur le Thème: "déportation du pr Laurent Gbagbo à la Haye et avènement d'une nation démocratique, socialiste et prospéré: rêve brisé ou espoir?" , Maitre KOUASSI ANDRE , représentant le professeur Sery BAILLY (empêche) a fait un soulever la foule par sa brillante démonstration "Gbagbohotique".
Points du discours de Me André : " La déportation de Laurent Gbagbo à la Haye est certes un rêve brisé mais rempli d'espoir. Il est brisé pour ses détracteurs et ses adversaires car pensant qu'en le déportant il serait effacé de la sphère politique et du cœur des ivoiriens. Au contraire, 4 ans après LE WOODY DE MAMA est toujours gravé dans le cœur des ivoiriens et en même la Vedette des vedettes.".
Ayant terminé la conférence sous un tonnerre d'applaudissements , c'était le moment des témoignages. MICHEL GBAGBO et le Président de Solidarité pour Gbagbo MAURICE LOHOURIGNON en ont fait des témoignages vibrants, émouvants et passionnants sur la vie , le parcours , le courage, la détermination, et la lutte pour la souveraineté du Président LAURENT GBAGBO.
Points marquant du témoignage de Michel_Gbagbo‬ : " Appelez désormais Agenor Youan Bi" PETIT GBAGBO".
L'heure était donc au SHOW. Place , estrade et espace furent donc laissés pour la grande danse , le grand "Zeglemayo" pour GBAGBO.
Les artistes DODO LATHER et BI ZOMA FABRICE ont gâté, chauffé le coin pour Gbagbo. Tous étaient en décalage pour Gbagbo. Le nom " GBAGBO" a retenti près de 10.000 fois ce jour. C'était la fête à Yopougon qui marqua un excellent et historique SAMEDI.
La fête fut terminée aux environs de 14 heures.
Les absents ont eu tort mais c'est relancé.
GBAGBO EZIKOOO OH.
Leo Cote d'Ivoire

22:38 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

27/11/2015

Écoutes téléphoniques: Depuis les USA, celui qui a tout révélé répond à Soro

soro
            bassole ja_3.png

C’est SORO lui-même qui a dit les noms des intervenants dans la conversation
-Douter de l’authenticité de cette audio révèle de la sorcellerie
-Ce n’est pas la dernière, les plus explosives arrivent.

-Il s’agissait plutôt de répondre au message que de menacer les messagers

Devant le silence bruyant que lui opposent ceux qui pouvaient monter au créneau pour le tirer d’affaires dans ce scandale qui rejaillit sur toute le Cote d’Ivoire, Mr SORO GUILLAUME, dans sa tentative de défense qu’il mène depuis quelques jours, a trouvé mieux de chercher et de « localiser exactement » ceux qui ont rendu publique son projet d’exporter la rébellion et d’ôter la vie à des personnalités politiques d’un pays frère. Aussi se réjouit-il de savoir que « c’est parti des USA », là où le peuple ivoirien attendait qu’il reconnaisse très simplement ses propos.

Notre voie a cherché et retrouvé la source des Etats Unis qui a, contrairement à ce que les gens écrivent, été la toute première à publier la conversation SORO-BASSOLE sur les réseaux sociaux. Il s’agit bel et bien de notre confrère Mathieu BOUABRE connu sous le nom de Matt De BOUABRE sur Facebook, Journaliste Producteur Télé/ Radio, animateur de la célèbre émission DIASPOLITIK sur Afrique 2050, une radio basée aux USA.L’homme ne s’en cache d’ailleurs pas et dit « ne pas croire que SKG puisse prendre le risque de saisir la justice américaine ». Entretien.

Notre Voie : C’est vous qui avez publié le premier le scandale des écoutes téléphoniques SORO-BASSOLE. Etes- vous sûr qu’il s’agit bien de ces 2 personnalités ?

Mathieu BOUABRE : Moi en tout cas, je n’ai aucun intérêt particulier à citer le nom du Président de l’Assemblée Nationale de mon pays dans une affaire de terrorisme d’état et de déstabilisation d’un pays frère au mien. Je n’ai absolument rien à y gagner. Bien au contraire c’est une grande humiliation pour nous africains, quand nous nous retrouvons ici dans des forums et des réunions de haut niveau pour entendre des gens traiter de criminels et de terroristes, des autorités de premier plan de nos petits pays. C’est tout simplement honteux. Personne n’a cité nommément ceux qui conversaient dans cette audio. C’est bien eux-mêmes qui se sont présentés. A la minute 1 exactement, celui qui semble le plus prolixe a dit : « Moi Guillaume SORO……. »

Aux minutes 11 :17, 11 :43 et 11 :57, SORO a dévoilé le nom de celui à qui il parlait (BASSOLE). Ce n’est donc pas moi qui ai cherché et collé des visages aux voix.

Le fait même de révéler eux-mêmes leurs propres noms, pouvait ne pas suffire pour se rendre compte que c’est bien le SORO et le BASSOLE que Burkinabés et Ivoiriens connaissent. On pouvait même s’amuser à penser à un Guillaume SORO et à un BASSOLE du Bangladesh, de la Mongolie, de la Papouasie, du Kossovo ou de l’Ukraine ; Donc, penser à des homonymes qui n’ont rien à voir avec ceux que nous connaissons. Mais, ils ont eux-mêmes signé cette conversation en donnant des détails et des précisions dans la suite même de la causerie pour qu’on sache qu’il s’agit bien de SKG et de BASSOLE qui « ont participé à l’accord politique de Ouaga (cette précision est de SKG) ». Apres avoir donné ces détails, on ne pouvait plus douter qu’il s’agit bel et bien ici du PAN de CI et de l’ancien Ministre des Affaires étrangères de Blaise Compaoré qui ont effectivement pris part à l’APO.

N’empêche que SORO continue de mettre en doute l’authenticité de ces écoutes

MB : Oui mais moi, ce n’est plus mon problème. Douter de ce qui est exposé dans cette conversation relève de la sorcellerie. Ce n’est plus du niveau du citoyen ordinaire. Et comme je ne suis pas un initié, il m’est difficile d’expliquer cette sorcellerie. Écoutez le « bruit silencieux » autour de lui et au sein des siens pour comprendre comment c’est très complexe de vouloir chercher à prendre le risque de se débrouiller pour nier cette évidence. Le calme est plat mais il est révélateur.

Qu’est-ce qui vous a motivé à publier cette conversation ?

Vous vous souvenez de cette photo d’un journaliste qui a assisté un aigle dévorer un enfant pour juste en faire des photos. Cette histoire a fait le tour de toutes les écoles de journalisme et a fait l’objet de débats dans de nombreux séminaires de médias dans le monde. Le rôle du journaliste n’est pas juste de rapporter des faits. Il doit avoir aussi à l’esprit qu’en le faisant il peut réparer un tort, décourager un acte nauséabond ou tout simplement sauver des vies humaines. C’est ce qui m’a motivé. J’avais donc dans ma main, un projet de 2 personnes qui se définissent elles-mêmes comme des criminels du point de vue, non seulement des crimes déjà commis que l’une d’entre elles rappelle, mais aussi et surtout, par rapport à un plan commun concocté pour ôter d’autres vies. Je me suis dit qu’il fallait vite informer ces personnalités programmées à mourir. Surtout que, l’un, dans la conversation demandait la permission à l’autre pour les tuer. Il a même insisté : « Ca seulement, je ne vais pas laisser ». C’est ce qui m’a donné froid au dos. A ce niveau de la publication et en ce qui me concerne, ça n’a rien de politique comme certains plaisantins s’accrochent à démontrer.

SORO dit avoir « retracé et localisé exactement » la source et que « ça vient des usa ». Vous n’avez pas peur ?

MB : C’est du Vuvuzela communicationnel pour amuser des dindons qui applaudissent n’importe quoi et n’importe comment. Ya-t-il un mérite à me localiser si c’est de moi qu’il parle ? Puisque moi-même j’ai fait un poste pour préciser que je suis celui qui a publié le premier cette conversation en fichier MP4 (vidéo) qui a été convertie après en MP3 (Sound cloud-Audio) pour être amplifiée par de nombreux internautes. Il suffit d’aller revoir la date et les heures de publication sur les murs de tous ceux qui l’ont postée pour s’en rendre compte. Quelle est donc la recherche technique particulière faite par les services de Mr le PAN pour employer ces grands mots ? Ici aux Etats Unis, personne ne se cache.

Si, j’ai peur. J’ai peur surtout à cause du passé criminel de ceux qui parlent dans cette audio. Passé exposé par eux-mêmes dans leur conversation. Ils indiquent clairement que, eux ils ont toujours tué ceux qui peuvent les gêner dans tout ce qu’ils entreprennent. Le fait de parler de « retracer et localiser exactement » la source de l’audio est bien entendu une menace qui n’est même plus voilée. Sinon, le vrai débat, c’était de reconnaitre ou pas les propos qui l’incriminent et non chercher à tuer ceux qui l’ont publiée. Dans tous les cas, nous avons déjà saisi la police fédérale qui a pris cela très au sérieux surtout quand nous leur avons montré le mal que ces personnes qui nous menacent ont déjà causé. Une copie traduite en Anglais de la conversation a été remise à 2 détectives qui attendent d’en faire un cas spécial. Nous sommes donc sereins car nous sommes bien ici aux Etats Unis. Nous attendons donc patiemment et sereinement.

SORO émet aussi l’idée d’une plainte

MB : Nous attendons patiemment cette plainte mais j’ai peur que cela ne relève d’un simple vacarme communicationnel pour amuser la galerie. Sincèrement, c’est amusant quand j’entends cela. Car c’est la seule option qui peut décanter cette situation dans les meilleurs délais si c’est cela qu’il veut vraiment. Il le sait bien et n’avait pas besoin de perdre le temps. Sinon pour ma part, nous attendons que les lieutenants de SORO nous citent nommément et nous disent clairement que nous avons fabriqué ces voix et cette conversation. Ça deviendra alors très intéressant. Mais en attendant il faut quand même reconnaitre la prudence du PAN de CI qui ne veut pas dire des choses qui vont davantage l’humilier demain. Surtout que ce n’est pas la seule conversation qui existe. Les plus explosives arrivent. Il le sait très bien. D’ailleurs, la rumeur de l’existence des conversations d’un homme d’Etat d'Afrique de l’ouest avec DIENDERE, BASSOLE et un « barbu » Djihadiste nous est parvenue depuis fin Septembre. Et le 7 Octobre, j’ai fait un poste sur ma page Facebook pour signaler cela. Voici ce que je signalais déjà à cette date « BURKINA FASO, LES "A CÔTÉ" DU PUTSCH ?

Une rumeur incroyable fait fureur en ce moment dans le milieu Burkinabé des Etats Unis. Juste après la rencontre que cette Diaspora a eue avec le Président KAFUNDO récemment à New York lors de la 70ième AG de l'ONU. La voici, cette rumeur:

LES CONVERSATIONS ENTRE DIENDERÉ, UN CHEF DJIHADDISTE AU MALI ET UN HOMME D'ÉTAT D'AFRIQUE DE L'OUEST (ce dernier à partir de son téléphone satellitaire) AURAIENT ÉTE INTERCEPTÉES PAR LES FORCES FRANÇAISES. IL RESSORT QU'UN RENFORT CONSIDÉRABLE AVAIT ÉTÉ PROMIS AU PUTSCHISTE POUR S'IMPOSER AU PEUPLE.

Je ne sais pas trop pourquoi mais, ceux qui m'ont donné cette info (pas officialisée pour le moment) et qui sont dans le secret des dieux, m'ont même interdit de la qualifier de "rumeur »

C’est donc plus d’un mois après cette rumeur que j’ai reçu cette audio. Et tenez-vous bien, sur les 3 importantes personnes incriminées dans ces conversations dont plusieurs Medias avaient aussi annoncé l’existence, BASSOLE a été arrêté depuis le 29 Septembre, le « barbu », chef de la rébellion Touareg, vient à son tour d’être écroué au Burkina Faso pour son implication dans ce putsch. Ne me demandez pas le nom de celui qui court toujours.

D’ailleurs aux dernières nouvelles, les autorités ivoiriennes seraient en train de mener une coriace bataille diplomatique derrière les rideaux pour sauver la face. A quoi cela va-t-il aboutir quand on sait que dans tous les cas, la publication des audios n’est pas encore terminée.

Entretien réalisé au Téléphone par
Augustin KOUYO,

vousetesaucoeurdesinfos.

01:58 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

L a Russie détruit un convoi turc en direction de la Syrie

convoi-turc

La Turquie a commencé à payer pour son insolence envers la Russie. En effet, hier, la Russie a diffusé des images montrant un convoi turc –transportant des médicaments et nourriture pour les rebelles– détruit par l’aviation russe.

La destruction de l’avion de chasse russe par la Turquie est en réalité un coup dur pour la Turquie et Daech. Car désormais, la Russie ferme les yeux sur les intérêts turcs et promet de détruire tous objets traversant la frontière syro-turc. Ainsi Daech n’aura ni nourriture, ni munition en provenance de la Turquie.  La Turquie ne pourra plus recevoir le pétrole iraqo-syrien  volé par l’EI.
reponserapide.com
________________

La Russie anéantit des groupes terroristes près de la frontière turque


La Russie a rappelé le représentant de la Marine russe qui se trouvait en Turquie pour coordonner les activités de la Flotte russe de la mer Noire et de la Marine turque.
Le ministère russe de la Défense et l'armée turque ont rompu tous les contacts, la Russie a rappelé le représentant de sa Marine en Turquie qui était chargé de coordonner les activités des militaires des deux pays, a annoncé jeudi le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov.

"Le ministère russe de la Défense et les Forces armées turques ont rompu jeudi tous les contacts conformément à une décision prise mardi", a indiqué M.Konachenkov devant les journalistes.

"Cette décision concerne non seulement la +ligne directe+ établie pour éviter des incidents aériens lors de l'opération antiterroriste en Syrie", a-t-il précisé.

Selon lui, les troupes syriennes et l'aviation russe ont anéanti des troupes terroristes qui opéraient près de la frontière turque, dans le secteur où avait été sauvé le pilote survivant du crash du Su-24 abattu mardi par la Turquie. L'armée syrienne a en outre bloqué les livraisons transfrontalières d'armes au groupe terroriste Etat islamique (EI) dans les régions montagneuses de la province syrienne de Lattaquié.
"Les frappes portées par l'aviation russe contre les terroristes ont permis aux troupes gouvernementales syriennes de prendre le contrôle des régions montagneuses dans le nord de la province de Lattaquié et de démanteler les filières de transport d'armes, de munitions et d'autres matériels aux terroristes dans cette province", a noté M.Konachenkov.
Qui plus est, "notre aviation contrôle toutes les voies de transport d'armes, de munitions et de matériels aux terroristes de l'EI dans les autres régions du nord de la Syrie", a-t-il ajouté.
Le ministère russe de la Défense a annoncé jeudi sur Twitter que le croiseur lance-missiles russe Moskva était arrivé au large de la province de Lattaquié pour soutenir la défense antiaérienne locale.
Les missiles sol-air dernier cri S-400 que la Russie a décidé de déployer en Syrie, ont déjà été mis en état opérationnel à la base syrienne de Hmeimim, d'après le ministère.

​Les relations russo-turques traversent une période de crise suite au crash d'un bombardier Su-24 russe abattu par un chasseur turc en Syrie. Le bombardier est tombé sur le territoire syrien, à 4 km de la frontière avec la Turquie. Un des pilotes du bombardier russe a été tué depuis le sol alors qu'il effectuait un vol en parachute après s'être éjecté. Le second pilote a été sauvé par les unités spéciales russes et l'armée syrienne, il est sain et sauf. Le pilote rescapé a indiqué n'avoir reçu aucune sommation ni mise en garde avant que son avion soit abattu.

Le président russe Vladimir Poutine a chargé le gouvernement d'adopter des mesures économiques et humanitaires en réponse à l'acte d'agression d'Ankara.
voir l'article sur
sputniknews, avec deux vidéos.


01:46 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Hommage au Président Gbagbo

La communauté internationale déporte la démocratie ivoirienne à la CPI.
Le Pr du COJEP, Bi Tra Agénor Youan rend hommage au Président Laurent Gbagbo

29 nov 2011 - 29 nov 2015: 4 ans de présence du Pr Gbagbo à la Haye.

Sous le parrainage du Pr Aboudramane Sangaré, Le COJEP en collaboration avec les Parlements et agoras organise une cérémonie pour célébrer le pr LAURENT GBAGBO.

THÈME : 《 déportation du Président Laurent GBAGBO à la Haye et avènement d'une nation démocratique, socialiste et prospère: rêve brisé ou espoir? 》.

INVITÉS SPÉCIAUX:
Michel Gbagbo, Abou Cissé, Généviève Bro Grégbé, Masseni Banba

DATE : samedi 28 nov 2015 à 9 h 00 mn
LIEU : Baron de Yopougon.

PROGRAMME : projection de film, conférence animée par le prof Sery Bailly, Agrégé de lettres modernes. Témoignages.

Venez nombreux pour célébrer Laurent Gbagbo!

01:28 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

25/11/2015

Soro/Bassolé: la bande son est authentique

par Assalé Tiémoko, DP de l'Eléphant déchainé.


La bande audio d’environ 16 minutes diffusée sur les réseaux et contenant des voix reconnues par tous comme étant celle du président de l’Assemblée nationale ivoirienne, Soro Guillaume et celle de l’ancien ministre des Affaires étrangères du Burkina Faso, du temps où Blaise Compaoré sévissait encore au sommet de cet Etat, est-elle un document authentique ou un grossier montage?


La question, on le sait, divise Soro Guillaume et une partie de la presse ivoirienne, notamment la presse dite «bleue», proche de l’intrépide Laurent Gbagbo, en pèlerinage à la CPI depuis quatre ans. Pour les communicants de Soro Guillaume qui, dans cette affaire, ont donné dans tous les sens, laissant transparaître une certaine panique, il y a bel et bien eu un échange entre leur patron et l’ancien ministre de Blaise Compaoré. Un échange qui n’aurait duré qu’environ quatre minutes et dans lequel, Soro Guillaume aurait donné son accord pour assister un «ami» dans la détresse dont les comptes auraient été gelés et qui cherchait à quitter son pays. Pour eux, c’est l’enregistrement de cette conversation de quatre minutes qui aurait été détourné et manipulé pour accabler Soro Guillaume et l’empêcher d’être le futur vice-président de la Côte d’Ivoire. Car, sur une prétendue liste de 14 candidats à ce poste – on ne sait si c’est au RDR uniquement ou dans l’ensemble du RHDP – Soro Guillaume caracolerait en tête. Rien que ça ! Et donc, à les croire, Soro Guillaume serait victime d’un vilain complot ourdi par ses adversaires internes.


La réaction des responsables de la communication de Soro Guillaume – avec sans aucun doute sa caution-on le sait, a été une véritable «connerie» qui a plus desservi la cause de Soro Guillaume qu’à effacer le doute qui s’était installé dans l’opinion publique. Soro qui manifestement n’est pas si stratège que cela – vu cette grossière erreur de communication – a dû, quelques jours plus tard, fait «marche arrière toute» pour tenter de sauver les meubles. Alors que ces communicants avaient servi à suffisance la thèse du complot interne, lui-même est venu imputer l’origine du complot à de présumées personnes se trouvant aux Etats-Unis. Et, ne riez pas, lui et ses services seraient parvenus à cette découverte après plusieurs jours d’investigations minutieuses. C’est vrai qu’il n’a pas dû investir beaucoup d’argent pour ces investigations, quand on sait que la première personne à publier cette bande audio est un jeune ivoirien résident aux Etats-Unis et animateur sur une radio de la diaspora ivoirienne. Avec la réaction de Soro Guillaume qui n’a pas craint de noyer ses propres communicants, il ne s’agit point d’un complot venant du RDR ni du RHDP, mais plutôt d’un complot ourdi par des personnes qu’il a bien identifiées et qui vivent aux Etats-Unis.


Conclusion du bavardage?
Il s’agit d’un complot extérieur. Mais les observateurs avisés n’ont pas manqué de réaliser que dans sa réaction devant des chefs traditionnels – donc un cadre informel pour une affaire aussi grave – Soro Guillaume ne dit pas, comme l’ont chanté ses collaborateurs, qu’il a eu un ou plusieurs entretiens téléphoniques en pleine tentative de putsch au Burkina, avec l’ancien ministre de Blaise Compaoré. Il se contente de dire qu’il s’agit d’un grossier montage, sans plus. Et là, il rejoint en quelque sorte mais partiellement, ses communicants qui disent avec une certaine fierté que pour avoir été un chef rebelle pendant des années, il sait comment sécuriser ses communications et qu’il disposerait d’un téléphone satellitaire de marque «Touraya» que personne ne peut mettre sur écoute. Drôle d’argument quand on sait que des chefs d’Etat de pays qui sont des puissances militaires et économiques, sont écoutés. Bref, Soro Guillaume et ses communicants, en voulant éteindre le feu, ont utilisé de l’huile.


Bande authentique ou bande non authentique?

«L’Eléphant», comme il l’avait promis à ses fidèles lecteurs, s’est bien garder de prendre une position péremptoire dans cette affaire sans avoir soumis l’élément à des spécialistes internes et externes et notamment à un contact qui a intercepté et écouté en Côte d’Ivoire, plusieurs dizaines de milliers de communications en dix années. Leur conclusion est formelle: «Il s’agit d’une bande authentique». Avant d’ajouter que « le seul moyen pour Soro Guillaume de démontrer le contraire est de saisir la justice ivoirienne d’une plainte. La justice ordonnera une expertise et alors des spécialistes donneront une réponse qui mettra fin à tous débats».
Mais Soro ayant localisé les «comploteurs» aux Etats-Unis, il préfèrera sans doute ne rien faire puisque dans ce pays, ce genre d’affaires a vite fait de se retourner contre le plaignant et d’entraîner d’horribles dommages et intérêts à verser à l’autre partie accusée à tort.


Au sommet de l’Etat ivoirien, une affaire qui fait autant de bruits et qui est évoquée par de grands médias étrangers n’a pas entrainé la moindre réaction de la part du Gouvernement ivoirien. Interrogé par «L’Eléphant» sur ce silence, un officiel a déclaré que «le Gouvernement ivoirien ne se prononcera jamais officiellement sur une affaire qui fait en ce moment l’objet d’une instruction judiciaire au Burkina Faso et qui a quand même vu l’arrestation et la détention jusqu’à ce jour de l’ancien ministre Djibril Bassolé, inculpé d’au moins onze chefs d’accusations dont celui de collusion avec des forces étrangères. La collusion avec des forces étrangères tire son origine de cette affaire d’entretiens intenses entre le président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire et l’ancien ministre.


Est-ce que le Gouvernement ivoirien a autorisé Soro Guillaume à avoir des communications avec des politiciens burkinabè dans une situation où un coup d’Etat était en train d’être tenté dans ce pays? La réponse est non. Les pouvoirs sont séparés en Côte d’Ivoire et chacun, l’exécutif et le législatif, gère ses problèmes.» Mais est-ce que la bande audio diffusée sur Internet est authentique? A cette question, un haut responsable sécuritaire ivoirien répond sans hésitations: «Il s’agit bien d’un document authentique. La conversation entre Soro Guillaume et Djibril Bassolé a bel et bien eu lieu pendant que le coup d’Etat était en passe d’échouer au Burkina. Que quelqu’un dise que Soro aurait proposé son aide à Djibril Bassolé qui voulait fuir son pays, c’est bien parce que ce dernier savait que l’opération était dans l’impasse. Soro Guillaume s’embrouille dans ses opérations de communication mais il ne peut pas nier qu’il a échangé avec Djibril Bassolé de la situation au Burkina Faso pendant qu’un coup d’Etat avait cours dans ce pays.

Et, avec les systèmes d’écoute installés dans le Sahel par de grandes puissances telles que la France et les Etats-Unis pour surveiller les activités des terroristes, Soro est bien naïf de faire croire que même avec son téléphone satellitaire dont il n’est pas le fabriquant, il peut communiquer avec des gens au Burkina dans un contexte où le monde entier avait les yeux rivés sur ce qui s’y passait, sans que ses communications ne soient interceptées. Ce n’est pas parce que l’apprenti putschiste Diendéré était encore au Palais et contrôlait la machine qu’il n’y avait pas d’autres moyens d’intercepter tous les appels qui sortaient et entraient au Burkina dans cette période.»


Mais alors pourquoi le Gouvernement de la transition ne se prononce pas sur cette affaire?
Réponse de notre source: «Mais les autorités de la transition, à travers la justice du Burkina, ont déjà répondu d’une certaine manière à cette interrogation. Djibril Bassolé a été arrêté du simple fait de ses communications extérieures pendant la tentative de coup d’Etat. Et l’affaire étant en instruction, comment voulez-vous qu’ils fassent le travail de la justice à sa place?» C’est une bonne question. A Paris où séjourne en ce moment le chef de l’Etat Alassane Ouattara, certains de ses proches collaborateurs ont la même réaction. «Cette affaire ne regarde pas le chef de l’Etat et il n’a pas à s’immiscer dans une affaire qui est entre les mains de la justice burkinabé. Son rôle est de faire en sorte que les relations entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso ne se dégradent pas. Il ne gère pas les relations de Soro Guillaume avec des hommes politiques burkinabè du régime déchu.» Comme quoi, chacun gère ses problèmes.


Pour le moment, en laissant ses communicants aller dans tous les sens avant de sortir pour aller dans un autre sens, Soro Guillaume, le «stratège militaire» a bien mal exécuté les leçons de communication apprises dans le cadre de la rébellion. Sinon il aurait su que lorsqu’une tentative de coup d’Etat a lieu dans un pays, on n’appelle pas ses «camarades» qui sont dans ce pays pour leur proposer de les aider financièrement à fuir le pays pendant que l’armée loyaliste tente de mâter la tentative. C’est une erreur de débutant que le très expérimenté Soro va expérimenter à ses dépens. Qu’il soit premier de la classe dans la course à la vice-présidence ou pas.


ASSALE TIEMOKO, depuis Paris, in L’Eléphant déchaîné n°401
sur ivoirebusiness


16:24 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Pas de touristes russes en Turquie

L'Agence fédérale russe du tourisme (RosTurizm) recommande aux tours-opérateurs et agences de voyages russes de ne plus vendre pour le moment les voyages à destination de la Turquie. Une proposition déjà suivie par plusieurs tours-opérateurs de Russie. Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a également recommandé aux citoyens de Russie de ne pas visiter la Turquie à cette étape.
A noter que l'année dernière, près de 4,5 millions de touristes russes ont visité la Turquie, faisant pour la seule année dernière de la Russie le second principal marché émetteur de touristes pour la Turquie (derrière l'Allemagne) mais de loin le plus dépensier (les touristes russes ont dépensé au total 2 fois plus que les touristes allemands, près de 1,5 fois plus que les touristes US et 1,2 fois de plus que les Britanniques. A noter aussi que le secteur du tourisme est stratégique pour la Turquie, dont dépendent deux millions d'emplois directs et indirects. Les professionnels turcs du tourisme sont extrêmement critiques envers la politique irresponsable des proches d'Erdogan.
Mikhail Gamandiy-Egorov
______________________________

TROIS MESURES ANNONCÉES PAR L’ÉTAT-MAJOR RUSSE :

1. Chaque frappe de l’opération sera effectuée sous la protection des chasseurs.
2. La défense antiaérienne sera renforcée par le déploiement du croiseur lance-missile russe «Moskva» près de la côte de Lattaquié dans le but de détruire tout objectif qui pourrait constituer une menace potentielle.
3. Les contacts militaires avec la Turquie seront suspendus
Ehoulan Hector Laurel
_______________________________

L'ennemi est bête et maladroit, heureusement pour nous!

Sur BFMTV Quand les terrorisres de DAESH prient c'est chacun sa direction... La CIA a oublié de les apprendre que tous les vrais musulmans prient en direction de la Mecque

Serigne Mbacké Madina Fall


00:36 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

24/11/2015

Les abus d'un état d'urgence

De la nécessaire lutte contre le terrorisme aux perquisitions abusives. Cette fois-ci c'est un restaurant halal qui a connu une perquisition musclée et injustifiée, voici le récit et les images.

23:54 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Soro refuse de répondre aux injonctions de la juge Khéris

soroExaspérée. Selon nos informations, la juge d’instruction française Sabine Kheris serait en train de perdre patience face aux manœuvres dilatoires employées par Guillaume Soro, ancien figure de la rébellion anti-Gbagbo et président de l’Assemblée nationale ivoirienne. Convoqué dans le cadre de l’enquête sur la séquestration extrajudiciaire de Michel Gbagbo, fils de l’ancien président ivoirien, après la prise de pouvoir d’Alassane Ouattara, Soro s’est plusieurs fois dérobé aux juges, souvent avec la complicité de l’exécutif ivoirien.

Tout a commencé par une commission rogatoire lancée alors que Michel Gbagbo était encore incarcéré à Bouna, dans le nord du pays. Une commission rogatoire dans le cadre de laquelle Guillaume Soro, les comzones mais aussi Alassane Ouattara devaient répondre aux questions de la magistrate. L’Etat ivoirien n’a pas donné suite, à deux reprises. Le même Etat a empêché, à trois reprises, Michel Gbagbo de venir à Paris s’entretenir avec la juge de son dossier, allant jusqu’à confisquer son passeport.

Face à ce blocus, la juge française a profité du fait que Guillaume Soro possède, via une société civile immobilière, un pavillon en région parisienne, dans lequel vit sa famille. Elle a envoyé une convocation à sa résidence privée. La première fois, il a fait le mort, en dépit de l’accusé de réception retourné suite à la lettre recommandée à lui adressée. La deuxième fois, avant la dernière présidentielle, il a fait intervenir son avocat, Jean-Paul Benoît (également avocat de l’Etat de Côte d’Ivoire dans la procédure contre Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé à la Cour pénale internationale). Ce dernier a sollicité un report, invoquant le rôle de Soro dans la campagne de Ouattara. Un report accordé par la juge, qui a fixé la date du 24 novembre d’un commun accord avec lui.

Le hic, c’est que la famille de Soro a refusé de réceptionner le dernier courrier recommandé de la justice française, au prétexte qu’il n’habiterait plus à l’adresse indiquée. Malgré tout, Jean-Paul Benoît a rappliqué auprès de la juge pour lui demander d’annuler la convocation. Guillaume Soro, a-t-il argumenté, devait rester au pays en tant que seconde personnalité de l’Etat en l’absence du président Ouattara. Ce qui ne l’a pas empêché d’organiser à la va-vite une visite en Grande-Bretagne, histoire de montrer à ses aficionados qu’il demeure dans les bonnes grâces de l’Occident.

De toute façon, le discours de Benoît s’est désormais clarifié. Soro, -a expliqué Benoît-, ne répondra pas à la convocation de la juge Kheris parce que ce serait un précédent qui créerait une jurisprudence. Et pourtant, il n’y a pas de précédent. Dans le cadre de l’affaire Guy-André Kieffer, Simone Gbagbo (à l’époque Première Dame et présidente du groupe parlementaire FPI) et Paul-Antoine Bohoun Bouabré (ministre d’Etat) avaient répondu aux convocations du juge Patrick Ramaël. Et le ciel ne leur était pas tombé sur la tête.

Théophile Kouamouo

23:38 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Vladimir Poutine pourrait ordonner des frappes aériennes en Arabie Saoudite et au Qatar

Preuves:La Turquie et L’Etat Islamique travaillent main dans la main
http://documentinterdit.com/downloads/revelation-des-docu...

Selon le quotidien russe La Pravda, la Russie n’exclurait pas de recourir à une intervention militaire contre deux pays qu’elle accuse de servir de base arrière pour les groupes islamistes armés dont ils financent les activités.

Pour Moscou, l’Arabie Saoudite et le Qatar représentent une menace pour sa sécurité et seules des frappes directes contre ces groupes dans ces deux monarchies du Golfe pourraient stopper la déferlante de Daech et des autres mouvements terroristes de même obédience.

Le journal russe croit savoir que l’intervention militaire de la Russie en Syrie, dans laquelle ont été utilisées des armes stratégiques, «est un signal lancé aux pays qui soutiennent le terrorisme». Ainsi, l’armée russe ne compte pas se limiter à la seule Syrie et devrait étendre ses opérations antiterroristes à d’autres pays du Moyen-Orient. La Russie s’acheminerait vers un élargissement du champ d’action de son armée de l’air en visant la matrice même du terrorisme islamiste, au cœur des deux pays qui en sont les principaux bailleurs de fonds depuis les années 1980. Si aucun lien direct n’est prouvé entre les régimes saoudien et qatari avec Daech, les experts s’accordent à dire que des institutions «indépendantes» dans ces deux richissimes monarchies du Golfe concourent, depuis plusieurs années déjà, au renforcement des groupes islamistes armés en Irak, en Syrie et, plus près de chez nous, en Libye et dans la région Sahel, infestée par une pléthore d’organisations terroristes.

La Russie envisagerait, toujours selon le média moscovite, de porter l’affaire devant le Conseil de sécurité où elle demanderait un mandat de l’ONU pour mener ses frappes aériennes en Arabie Saoudite et au Qatar. Un mandat que la Russie sait d’ores et déjà qu’elle n’obtiendra pas, mais une telle démarche viserait à piéger les alliés occidentaux de ces deux pays qui se trouvent au banc des accusés depuis les derniers attentats sanglants de Paris et qui ont fait 130 morts.

La décision de mener des frappes aériennes hors de Syrie serait intervenue, selon La Pravda, suite à l’attentat qui a ciblé un avion civil battant pavillon russe en Egypte. Moscou compte appliquer l’article 51 de la Charte des Nations Unies qui considère comme «droit naturel» la «légitime défense, individuelle ou collective, dans le cas où un membre des Nations unies est l’objet d’une agression armée, jusqu’à ce que le Conseil de sécurité ait pris les mesures nécessaires pour maintenir la paix et la sécurité internationales». L’article 51 stipule, par ailleurs, que «les mesures prises par des membres dans l’exercice de ce droit de légitime défense sont immédiatement portées à la connaissance du Conseil de sécurité et n’affectent en rien le pouvoir et le devoir qu’a le Conseil (…) d’agir à tout moment de la manière qu’il juge nécessaire pour maintenir ou rétablir la paix et la sécurité internationales».

Un troisième «ennemi» est dans le collimateur de la Russie : la Turquie. Une extension de la guerre à ce grand pays, aux portes de l’Europe occidentale et membre de l’Otan, signifierait que la guerre en Syrie prendrait la forme d’un conflit généralisé, comme l’avait prédit Damas. Plusieurs raids ont déjà été menés au plus près des frontières turques – et même au-delà – ces derniers jours.

Le monde n’a jamais été aussi proche d’une troisième guerre mondiale depuis la crise des missiles, il y a 53 ans.
awdnews
__________________
voir aussi ici

L'hélicoptère russe venu au secours de l'avion abattu par l'armée turque s'est fait lui aussi descendre

Publié par wikistrike.com sur 24 Novembre 2015, 15:20pm
Les rebelles de l'armée syrienne libre ont abattu l'hélicoptère de sauvetage russe venu aider aux recherches de l'avion lui aussi desc
endu ce matin par la Turquie. Un coup supplémentaire qui risque fort d'enrager Vladimir Poutine. 
Alexander Doyle pour WikiStrike

L'hélicoptère russe venu au secours de l'avion abattu par
          l'armée turque s'est fait lui aussi descendre


23:18 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Selon un député turque, Ankara a fourni du gaz sarin à l'Etat Islamique


Un député turc a révélé qu'Ankara a fourni du gaz Sarin toxique et mortel à des miliciens syriens, soutenus par des forces étrangère. "Les groupes terroristes en Syrie ont reçu du gaz Sarin d'Ankara," a déclaré mardi, Barish Arkadash, membre du Parti républicain du peuple (CHP).

Il a souligné que les enquêtes menées par l'ONU en Syrie prouvent que l'Etat islamique (EI) dispose de gaz sarin, et a déclaré : "Nous allons aussi prouver bientôt que l'EI a reçu le gaz (toxique) de la Turquie et nous allons également prouver que certaines sections du gouvernement turc et peut-être certaines entreprises privées spéciales ont été impliquées dans ce grand crime".
Arkadash a également appelé le président turc Recep Tayyip Erdogan à démissionner de son poste dès qu'il sera prouvé qu'Ankara a fourni du gaz Sarin mortel aux terroristes en Syrie.

Le 21 août 2013, des groupes terroristes ont utilisé du gaz Sarin et ont lancé des attaques chimiques sur la Ghouta orientale dans la campagne de Damas entraînant la mort d'un grand nombre de civils, dont des femmes et des enfants.

Le Sarin est un liquide incolore et inodore, utilisé comme arme chimique en raison de sa puissance extrême comme agent neurotoxique. Il a été classé comme arme de destruction massive.

À la fin de 2014, le journaliste d'investigation étatsunien Seymour Hersh avait déclaré que la Turquie était derrière l'attaque au gaz Sarin de 2013 menée par des insurgés soutenus par des forces étrangères en Syrie.

Dans un rapport publié dans la London Review of Books, selon Hersh, la Turquie a organisé l'attaque au gaz pour que les États-Unis lancent une guerre contre la Syrie. Selon le rapport, plus de dix membres du Front Al-Nosra ont été arrêtés en mai 2013 dans le sud de la Turquie avec "deux kilogrammes de Sarin". Mais dans une conférence de presse durant l'été 2013, l'ambassadeur de Turquie à Moscou, Aydin Sezgin, a rejeté ces allégations et a déclaré aux journalistes que le "Sarin" récupéré était simplement de "l'anti-gel".

Hersh cite un ancien responsable important du renseignement étatsunien, qui a accès à des renseignements actuels, aurait déclaré "Nous savions qu'il y avait des personnes (impliquées) au sein du gouvernement turc,". L'officiel états-unien pensait "qu'ils pourraient défaire le président syrien Bachar el-Assad au travers d'une attaque au Sarin sous fausse bannière afin de forcer Obama" à intervenir en Syrie.
awdnews

23:04 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

23/11/2015

Terrorisme: Hillary Clinton aurait révélé que Daesh est une création d’Obama

pour aider au développement des Frères Musulmans

quand des occidentaux et Israéliens formatés se réveillent : une bonne nouvelle en somme !

Terrorisme: Hillary Clinton aurait révélé que Daesh
                est une création d’Obama pour aider au développement des
                Frères MusulmansSelon divers sites arabes, Hillary Clinton aurait reconnu dans son livre paru en juin 2014 « Hard Choices » que l’administration Obama avait créé l’Etat islamique afin d’aider les Frères Musulmans à se développer.

Rumeur, hoax, certes mais n’y-t-il pas une part de vérité sachant que les USA ont souvent joué les « apprentis sorciers » ? 

Les USA avaient déjà financé et armé les moudjahidines, devenus les Talibans, contre l’Union Soviétique en Afghanistan, puis Al Qaïda enfantant ainsi 2 organisations terroristes incontrôlables. Une fois de plus l’administration Obama a joué aux « apprentis sorciers » en finançant directement ou indirectement Daesh.

Selon les médias arabes, l’organisation terroriste Daesh, aurait été créée dans le but de procéder à un nouveau  « partage » dans la région du Moyen-Orient, affirmant qu’une coordination a eu lieu à ce sujet entre Washington et les Frères Musulmans pour créer cet « Etat » dans le Sinaï.

Hillary Clinton, aurait également déclaré dans ses « mémoires » publiées aux Etats-Unis :  « Nous avons infiltré la guerre en Irak, en Libye et en Syrie, et tout allait pour le mieux et puis tout à coup une révolution eût lieu en Egypte et tout a changé en 72 heures ».

Selon les sites arabes, Clinton poursuit son récit en ajoutant que  « nous étions d’accord avec les Frères Musulmans en Egypte pour annoncer l’Etat islamique dans le Sinaï et le remettre entre les mains du Hamas ».

Il était même question d’annoncer « la naissance de l’Etat islamique le 5 Juillet 2013, et on attendait l’annonce pour reconnaitre, nous et l’Europe, ce nouvel Etat ».

Le livre  « Hard Choices » de Mme Clinton renferme d’importantes informations relevant auparavant du « Top Secret », des décisions politiques d’une extrême sensibilité, des interventions et ingérences, etc…

Concernant le passage sur la création du Daesh par les USA, les points de vue divergent. La presse anglophone contourne obstinément le sujet en dénonçant, dans le meilleur des cas, un « faux », la presse russe ne semble même pas en avoir entendu parler alors donc que les médias de langue arabe, repris par certaines sources françaises, affirment que Mme Clinton aurait bel et bien expliqué les sources US du Daesh par la nécessité de remodeler la carte du Moyen-Orient en rééquilibrant les zones d’influence et en redistribuant, ipso facto, les hydrocarbures.

Rien de surprenant, en somme, si ce n’était deux détails ahurissants : comment Washington entendait remettre une partie de l’EI « entre les mains du Hamas » ?

La Maison-Blanche aurait  misé sur l’éventualité d’une accointance entre l’Etat islamique et le Hamas en considérant que les liens originels de ce dernier avec la galaxie des Frères Musulmans constituaient une garantie suffisante.

De même, il est utile de se demander en vertu de quoi  l’Europe aurait « reconnu » l’Etat islamique…


C’est sa version des événements

Le livre permet à Hillary (on parle souvent d’elle ainsi aux États-Unis) de donner son point de vue définitif sur des éléments controversés de son passé. C’est aussi l’occasion d’admettre, candidement, des erreurs de jugement. Elle revient sur l’attaque contre la mission diplomatique de Benghazi, en 2012, pendant laquelle un ambassadeur américain a été tué. Un événement ensuite utilisé pour critiquer l’administration Obama. Difficile de s’entendre sur ce qui s’est passé exactement, avance-t-elle.

Elle parle aussi du raid qui a mené à la mort d’Oussama ben Laden (le raid de 15 minutes lui a paru une éternité). Hillary Clinton lève (un peu) le voile sur les longues négociations pour la libération du sergent Bowe Bergdahl (tout échange avec les talibans sera difficile à avaler pour les Américains, explique-t-elle). Elle s’en prend aussi à Vladimir Poutine, selon elle un autocrate qui n’aime pas la critique.

« Il s’agit de réactiver le rêve américain, de conserver notre leadership dans le monde et de gérer ces problèmes internationaux… J’espère que j’ai fait ce qui est nécessaire pour restaurer la place de l’Amérique et son leadership…

Ni l’Europe, ni les États-Unis ne se sont complètement remis de la crise économique de 2007/2008. Ça doit-être la priorité de tous les dirigeants politiques. Les Américains ne s’intéressent pas beaucoup à ce qui se passe ailleurs. Mais je crois que c’est à notre péril que l’on ignore le reste du monde. Et donc, le monde compte pour l’Amérique, l’Amérique compte pour le monde ! »

« Rêve », « leadership », « gestion des problèmes internationaux »… des mots clés ! Le rêve des uns imposant les pires des cauchemars à d’autres, le leadership des uns signifiant le chaos pour d’autres, et la gestion des problèmes par les uns étant l’astuce odieuse toujours mise en avant pour créer des problèmes ingérables à d’autres.

Le tout emballé d’une apparente franchise plutôt efficace. Madame Clinton n’a-t-elle pas avoué au monde « nous avons créé Al-Qaïda »  pour avoir la peau de l’Union soviétique ? Est-ce que cela a nui aux relations des USA avec la vieille Europe ? Bien au contraire, l’Union européenne et notamment la France lui ont offert leur entière complicité pour monter d’un cran dans la fabrication d’un nouveau Frankenstein à usages multiples.

Voici la traduction des extraits ayant envahi les médias sociaux arabes :

 « L’ex Secrétaire d’État Hillary Clinton a fait exploser une nouvelle bombe de gros calibre dans son dernier ouvrage paru aux États-Unis et intitulé « Le temps des décisions », avouant la coordination entre Washington et les « Frères Musulmans » afin d’établir un « État islamique » dans le Sinaï. [Certains vont même jusqu’à affirmer qu’elle aurait voulu dire que les États-Unis auraient créé « l’État Islamique en Irak et en Syrie »

Mme Clinton, a-t-elle vraiment avoué ce secret de polichinelle d’une façon ou d’une autre ?

Voici, peut-être, un début de réponse à cette dernière question dans cet article publié le 11 Août 2014 par le « The Rush Limbaugh Show ». En voici quelques extraits :

 « Aviez-vous entendu parler de L’EIIL il y a un an? Je me risquerais à dire que la plupart des gens n’en ont entendu parler pour la première fois que ces deux derniers mois. Donc, Obama avait plusieurs possibilités.
En fait, si Obama avait voulu bousiller l’EIIL, il ne l’aurait pas soutenu en Syrie ! L’EIIL n’est en fait rien d’autre que les « rebelles » qui, en Syrie, s’opposent à Bachar al-Assad… Barack Obama, le Parti démocrate et les médias [volontairement complices] ont besoin que l’Irak soit toujours considéré comme le misérable échec de Bush, une guerre de Bush.
Tout comme le Vietnam devait être considéré comme un échec pour Nixon. Hillary Clinton suggère que c’est le fait que nous n’ayons pas agi contre l’EIIL qui l’a amené à prendre le dessus sur le mouvement anti-Assad, alors qu’en fait l’EIIL était sur place depuis le début… L’EIIL agissait, et ils ont fait en sorte que cela apparaisse comme une action d’Assad… etc. »

Même si tout cela parait de l’intox, de la propagande arabe, plusieurs questions restent en suspend: Jusqu’où l’administration Obama a-t-ell aidé l’Etat islamique ? Quel rôle la France a-t-elle joué dans ce plan ? Est-ce la raison des timides frappes aérienne occidentales ?

© Moshé Anielewicz pour Europe Israël News

Sources :

http://www1.alforattv.net/modules/news/article.php?storyi...
http://topnews-nasserkandil.com/topnews/share.php?sms_id=...
http://www.syrianow.sy/index.php?d=26&id=108161
http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&...

Hillary Clinton candidate en 2016 ? « C’est un choix difficile »
http://www.franceinfo.fr/player/resource/526473-1046945

Hillary Clinton : Nous avons crée Al-Qaïda, Nous avons financé les Moudjahidin
http://www.dailymotion.com/video/xsgyjs_hillary-clinton-n...

Le Sinaï : Base américaine ? Par Nasser Kandil
http://avicennesy.wordpress.com/2013/08/15/le-sinai-base-...

هيلارى كلينتون وكتابها!منار الشوربجي
http://www.almasryalyoum.com/news/details/495295

Hillary Clinton admits US involvement in creation of ISIL [En fait, pas du tout, d’après l’ambassade américaine à Beyrouth!]
http://en.alalam.ir/news/1621056

“The US embassy in Beirut has taken to social media to deny claims that the United States created and condones the terrorist group of Islamic State of Iraq and the Levant.
Media reports in Lebanon have claimed that in former US Secretary of State Hillary Clinton’s memoir Hard Choices, she “admitted in her book that the United States created the Islamic States and planned on acknowledging its presence.”
Clinton’s book has no reference of any kind to US involvement in the creation of ISIL or plans to recognize it as a legitimate organization.
The media reports said that the United States stalled their plans after the Egyptian revolution and the condemning of the Muslim Brotherhood.
The US embassy quickly took to Twitter and Facebook to make it unequivocally clear that these allegations are false”.

Arnaque médiatique ? L’Iran et l’Amérique s’unissent pour mener la « Guerre au terrorisme » ? Par Prof Michel Chossudovsky
http://www.mondialisation.ca/arnaque-mediatique-liran-et-...

Extrait :
« Les rebelles de l’EIIL sont formés et financés par l’alliance militaire occidentale. Les États-Unis et l’OTAN n’ont nullement l’intention de cibler leurs propres fantassins de l’EIIL, qui mènent une guerre secrète pour le compte des États-Unis en Syrie et en Irak. Les États-Unis veulent préserver et protéger ces forces paramilitaires terroristes ».

Huge See, I Told You So: Hillary Admits We Backed ISIS in Syria
http://www.rushlimbaugh.com/daily/2014/08/11/huge_see_i_t...

Irak, Syrie : Hollande a réuni un conseil restreint de défense
http://unionrepublicaine.fr/irak-syrie-conseil-restreint-...

Extrait :
« La Syrie a également été au menu de ce conseil restreint de défense. Et là, l’Elysée a haussé le ton à l’égard du président syrien, Bachar el-Assad, accusé d’entretenir  « de longue date des relations troubles avec les groupes terroristes, qu’il ne combat pas mais instrumentalise contre l’opposition syrienne » (et qu’il a soutenus lors de l’intervention américaine en Irak… faut-il le rappeler).

« La guerre qu’il (el-Assad) poursuit contre son propre peuple favorise la constitution d’une zone ouverte aux terroristes entre la Syrie et l’Irak. La France souhaite donc que les Amis du peuple syrien renforcent et coordonnent leur soutien aux forces de l’opposition qui combattent aujourd’hui les groupes jihadistes. Elle est prête à y contribuer », a ainsi fait savoir le président Hollande ».
Europe-Israel.org

17:02 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Révélations sur ce qui fait courir l’ambassadeur des USA

Pour comprendre pourquoi l’ambassadeur américain fait preuve d’un tel activisme au profit du chef de l’état Alassane Dramane Ouattara réélu dans des conditions opaques, il faut remonter à un document d’Africa Intelligence.fr qui montre les intérêts financiers colossaux que Terrence Mc Culley protège.

Qui ne s’en souvient pas en Côte d’Ivoire ? Le 26 octobre, alors que la commission chargée des élections peine à communiquer le taux de participation, c’est le diplomate américain qui organise une conférence de presse dans l’après-midi pour montrer que les élections sont crédibles et que ce n’est pas à la communauté internationale de communiquer le taux de participation. Il n’avait pourtant aucun pouvoir pour se permettre de certifier comme il l’a fait le scrutin mais Terrence Mcculley n’a que faire des institutions de notre pays. Depuis, de nom-breux pays se sont alignés sur sa position, estimant que le scrutin, l’un des plus opaques dans une élection gagnée d’avance, est crédible. C’est pourtant la France, d’ordinaire si regardante qui était attendue. Alors pourquoi, les USA se font-ils autant de souci pour Alassane Dramane Ouattara au point d’envahir le déroulement des procédures électorales? 

La réponse nous est finalement donnée par Africa intelligence.fr qui montre les dessous intéressés de cette aide américaine.
En effet selon ce document, l’armée américaine va désormais réparer ses navires militaires à Abidjan où l’oncle Sam prend ainsi pied. « L’US Naval Forces Africa (Navaf) prévoit ainsi d’utiliser la base navale de la capitale économique, gérée par la société Carena, filiale de Bolloré, pour la maintenance et les réparations de ses navires militaires opérant dans l’océan Atlantique.
Depuis plusieurs mois, Terence P. McCulley travaille avec les autorités du pays à la mise à niveau des installations portuaires en vue d’accueillir ces bâtiments en toute 
sécurité », note le document. Quant au chantier, il a été confié à la société du directeur général du port d’Abidjan Hien Sié, et singulièrement à Port sécurité, la société chargée d’assurer la sûreté de l’enceinte portuaire ». La finalisation de ce projet est prévue fin janvier pour que la mission d’inspection intervienne en février pour évaluer l’avancement de ce projet. 

A côté de ce projet d’occupation militaire du pays, il y a également les enjeux économiques.
Le géant américain
Général Electric participe au consortium devant financer la construction de la centrale thermique de Songon (375 MW),près d’Abidjan. Les investissements sont estimés à 500 millions € tandis que le groupe Hilton qui est également américain doit lancer prochainement les travaux d'un établissement cinq étoiles dans le quartier chic du Plateau. Nul ne dit ce que toutes ses prévenances coûtent aux ivoiriens mais il est évident que plus que jamais, les intérêts locaux sont dilués dans la grande masse des intérêts vitaux du grand capital. Et, visiblement, toutes ces perspectives font saliver le diplomate qui est devenu au fur et à mesure l’activiste numéro un d’Alassane Dramane Ouattara, au risque de damer le pion au pays colonisateur.
 
Cette occupation militaire du pays , à l’évidence, un intérêt géopolitique puisque notre pays va être un poste avancé sécuritaire pour les américains. En revanche, les djihadistes auraient ainsi des arguments pour entreprendre des attentats sur notre sol pour se venger des prochaines déprédations de l’oncle Sam. Et par ces temps d’attentats qui secouent le monde, ce n’est guère rassurant.

Aujourd’hui, pris sur leCrid'Abidjan

16:48 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Appel à témoins

comment se fait-il que la police française soit en possession de la photo du kamikaze (format carte d'identité) sans connaitre son identité?

Permalien de l'image intégrée

à lire également sur RT.com, la BBC aurait  reconnu en lui la photo d'un demandeur d'asile débarquant en Europe via la Grèce; il s'appellerait M. al Mahmod, arrivé sur l’île de Leros le 3 octobre.
la suite sur RT.com

00:42 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

la nausée ou l'honneur perdu de GSK

la nausée
L’honneur perdu de Guillaume Soro
« Les hommes. Il faut aimer les hommes, les hommes sont admirables. J’ai envie de vomir-et tout d’un coup, ça y est, la Nausée. C’est donc ça la Nausée. Cette aveuglante évidence ? »
(Jean Paul Sartre)

Je viens de lire et de regarder les récentes interventions en Europe de Monsieur Guillaume Soro et j’ai brutalement ressenti cette « aveuglante évidence » : la Nausée.  Sur France 24, sur RFI et dans une « rencontre » avec des ivoiriens à Bruxelles, Monsieur Soro a réécrit l’histoire de la Cote d’Ivoire et, particulièrement, la plus récente dont il a tenté, violemment, d’en modifier le cours démocratique.
Monsieur Soro revendique « son combat pour la démocratie » dans les années 1990 et se prévaut d’être allé, de ce fait, et en plusieurs occasions, en prison. Mais qui étaient au Pouvoir à cette époque, sinon MM Ouattara et Bédié, et qui allait aussi en prison, sinon Laurent Gbagbo ?
Il reconnait dans une fulgurance de lucidité, avoir répondu favorablement à la main tendue du président Gbagbo pour engager le « dialogue direct » qui s’est concrétisé dans l’Accord Politique de Ouagadougou (APO).

Mais tout le reste n’est que falsification historique et mépris de la souffrance du peuple jusqu’à l’indicible quand Monsieur Soro évoque le massacre de Duekoué. Duekoué, ville-martyre, Oradour-sur-Glane ivoirien, où des centaines et des centaines d’hommes, de femmes et d’enfants ont été horriblement massacrés en une SEULE journée par les « forces républicaines » sous les ordres de Monsieur Ouattara (Ordonnance présidentielle du 17 mars 2011) et où Monsieur Soro se justifie en prétendant avoir fait la guerre à « des miliciens libériens à la limite du cannibalisme » ! Première Nausée….

Monsieur Soro manie le verbe avec la prétention des « intouchables ». Il se gargarise du mot «démocratie ». Je pense qu’il devrait imaginer que personne ne peut, impunément, se sentir «intouchable » éternellement et qu’il devrait lire, ou relire la définition du mot « démocratie ».
En visionnant les « prestations » de Monsieur Soro il m’est revenu une scène : nous sommes en janvier 2000, les « jeunes gens » ont renversé Bédié et le nouveau pouvoir a organisé une rencontre, au stade Houphouët-Boigny, pour que la population remercie ces « jeunes gens ». Sur la pelouse un podium de fortune, sur un plateau-remorque, a été installé où se pressent les nouveaux ministres, rapidement ralliés à l’ordre « kaki ». Je suis dans la tribune, observateur attentif de cet instant d’Histoire d’un pays où j’ai tous mes repères. Sur le podium un jeune homme dynamique interpelle le nouveau pouvoir et « exige » une opération « Mains Propres » pour faire rendre des comptes aux autorités déchues et, en particulier, au président Bédié. Ce jeune homme, c’était Guillaume Soro et je n’imaginais pas, à cet instant, que le Destin nous donnerait rendez-vous bien plus tard.

Monsieur Soro avait raison, en cette chaude, à tous points de vue, journée de janvier 2000. Les années Bédié avaient enfoncé le pays à la fois dans l’incurie économique et dans une poudrière identitaire instillée par l’ « ivoirité » et le Coup de décembre 1999 semblait « un moindre mal », même si les changements de régime dans des conditions « non démocratiques » ouvrent la porte à toutes les aventures (et la suite des événements en Côte d’Ivoire le confirmeront).
L’opération « Mains Propres » s’est délitée au fil du temps et des compromissions et la Transition s’est achevée en octobre 2000 par l’élection du Président Laurent Gbagbo. Et dès cet instant le président a commencé à « agir pour les Libertés », le point d’orgue de la période étant le Forum de Réconciliation et la formation d’un Gouvernement d’Union Nationale où siégeaient, auprès des ministres FPI, neuf représentants du PDCI et du RDR. C’est ce gouvernement d’union que le « démocrate » Monsieur Soro, parrain « revendiqué » du Coup manqué du 19 septembre 2002, a tenté de renverser, provoquant la crise qui perdure aujourd’hui et continue d’entraîner le pays vers l’abyme.
C’est le sens de l’Etat et de l’intérêt général du Président Gbagbo qui ont, seuls, permis à Monsieur Soro de « survivre » à la crise et, s’il y a eu trahison, c’est bien celle de Monsieur Soro par rapport à ses engagements écrits dans l’APO et qu’il n’a jamais tenu, en particulier pour le désarmement et l’encasernement de ses troupes. Deuxième Nausée….

Monsieur Soro se prévaut d’avoir organisé des élections « démocratiques » le 28 novembre 2010 et d’avoir, en « petit frère » conseillé au président Gbagbo de « respecter » le verdict des urnes. Le président Gbagbo ne s’est jamais accroché au pouvoir. Il a, simplement, respecté la Constitution de son pays qui a dit le Droit après avoir fait table rase des fraudes et manipulations du scrutin dans les régions du Nord sous la « coupe » des troupes de Monsieur Soro,
Celui-ci à alors, avec l’appui funeste des Autorités françaises de l’époque, engagé un combat violent, loin de tous les critères « démocratiques », tandis que le président Gbagbo, soucieux comme toujours de l’intérêt général, voulait résoudre cette « crise électorale » de façon pacifique, en commençant, naturellement, par un recomptage des voix. On connaît la suite et Monsieur Soro, «vêtu de lin blanc et de probité candide » vient se glorifier sans vergogne de sa « foi démocratique ». Troisième Nausée…

Monsieur Soro, dans sa grande « bonté » se félicite d’avoir «donné sa chambre » à l’Hôtel du Golf au président Gbagbo le 11 avril 2011. Je pense qu’il pourrait être, bientôt, récompensé de cette générosité car le président Gbagbo lui cédera, bien volontiers, celle qu’il occupe indûment à La Haye.
En fait, toute cette randonnée verbale à travers l’Europe et les médias, n’est qu’une fuite en avant de Monsieur Soro pour tenter d’échapper à son Destin qui est de se retrouver devant la Cour Pénale Internationale pour l’ « ensemble de son œuvre ». Il le sait pertinemment au point de « menacer » la « communauté internationale » pour laquelle il aurait agi, récusant à l’avance toute responsabilité personnelle dans le cours des événements en Côte d’Ivoire, comme il l’a clairement laissé entendre sur France 24. Ainsi Monsieur Soro après avoir agi pendant des années à des fins personnelles, au mépris de toutes les règles de Droit et en laissant derrière lui un cortège sanglant d’hommes de femmes et d’enfants de toutes ethnies et de toutes confessions, voudrait s’exonérer de tous ces crimes, n’étant que le simple exécutant de la « communauté internationale ». Quatrième Nausée…

Oui les hommes sont admirables, ceux qui se battent pour des causes justes mais Monsieur Soro ne les aime pas. Depuis des années il creuse dans le pays un sillon de haine et de meurtres. Mais l’heure a sonné et la Côte d’Ivoire, qui est, heureusement, une Nation forte qui se construit chaque jour saura surmonter les douloureuses épreuves que Monsieur Soro lui aura fait subir. Il n’aura été qu’un « épiphénomène » dans le cours de son Histoire, et je crains, pour lui, qu’aujourd’hui tout soit perdu, même l’honneur !

Bernard Houdin
Conseiller Spécial du président Gbagbo
Rébellion Quotidienne   2 novembre 2015

00:06 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

22/11/2015

Une vidéo pour bien commencer la semaine

L'humour sauvera le monde !
#Tonton et l'assaut de Saint-Denis

Xpldrrrrrrr REGARDEZ LE MONTAGE son fait By Chris Tyga & Andrew TheCreator #TeamBellaMafia Spyker Nhb Misters Jovani Best African Vines Tomy Met D.j. Game-On mp3 ==> https://soundcloud.com/thenkj/tonton-temoin-de-lassaut-poumpoupoumtatata-remix-thenkj-x-ifckchris

Posté par Djly Prod sur samedi 21 novembre 2015

23:07 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

un homme qui a séché les larmes de son pays n'a pas peur

Franklin Nyamsi défend son maître Guillaume Soro.
br>
ce qui est ridicule dans cette affaire, c'est que c'est un ivoirien résidant aux Etats-Unis, dont le pseudonyme sur FB est "Patriote Gwana" qui a diffusé cette conversation. Il semble établi que la conversation ait eu lieu, mais voilà les 16 minutes seraient une manipulation, alors qu'au départ la conversation devait être un élan de solidarité du Pan à l'égard du peuple burkinabé.
Jean-Paul Oro, bien qu'il n'arrive pas à canaliser son hôte, est courageux. Il joue à la fois celui qui met en valeur son invité, tout en prenant la défense de Théophile Kouamouo attaqué par Nyamsi.
Nyamsi est pitoyable dans sa litanie contre le FPI; une "digression"selon Oro, permettant à Nyamsi de ne pas répondre aux questions posées.
A partir de la minute 20, on passe au putsch du Burkina Faso. A la minute 29, on revient à Guillaume Soro. La juge française n'aurait pas agi selon la forme. Ses avocats (qui sont aussi les avocats de l'état de Côte d'Ivoire) ont reçu la convocation, ils sont à même de représenter leur client, mais pas de recevoir son courrier, et lui GSK n'a reçu aucune lettre !
Le mot de la fin : "un homme qui a séché les larmes de son pays n'a pas peur!" pas peur, mais il refuse tout de m^me de compraitre comme "témoin assisté"
Shlomit

22:38 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Attentats de Paris : Une dizaine de combinaisons de protection pour lutter contre des agents chimiques ont été v olées

Et pour apaiser les coeurs et les esprits...

Attentats
            de Paris : Une dizaine de combinaisons de protection pour
            lutter contre des agents chimiques ont été voléesC’est un vol qui provoque l’inquiétude. Une dizaine de tenues résistantes aux agents chimiques, une trentaine de bottes en polyéthylène, des gants et des masques antibactériens ont « disparu » cette semaine de l’hôpital pédiatrique Necker, situé dans le 15e arrondissement de Paris, révèle Le Parisien dans son édition du samedi 21 novembre. Des combinaisons semblables à celles utilisées pour traiter le virus Ebola.

Selon la direction de l’hôpital, elles étaient situées dans un local sécurisé, mais auquel aurait accès « beaucoup de monde pour l’approvisionnement en matériel courant ». La disparition a été constatée mercredi matin, et l’hôpital a déposé une plainte.

« C’est forcément inquiétant »

Le maire du 15e arrondissement, Philippe Goujon (Les Républicains), fait part de son inquiétude. « Après les déclarations alarmistes du Premier ministre sur d’éventuelles attaques chimiques, c’est forcément inquiétant. »

Jeudi, devant l’Assemblée, Manuel Valls a fait part d’un nouveau risque. « Je le dis bien sûr avec toutes les précautions qui s’imposent, mais nous le savons, et nous l’avons à l’esprit, il peut aussi y avoir le risque d’armes chimiques ou bactériologiques. »

Une déclaration d’autant plus inquiétante que, selon les services de renseignements français, cités par plusieurs médias, Daesh est capable de fabriquer du gaz moutarde. Par le passé, le groupe terroriste État islamique a déjà utilisé des armes chimiques, en Syrie notamment.

Inquiétude avant la COP 21

Lundi 16 novembre, trois jours après les attentats de Paris, un décret a été publié au Journal officiel. Il permet au Service des armées d’approvisionner les services d’aide médicale urgente en sulfate d’atropine. Une substance qui est le seul antidote permettant de traiter les personnes au contact du gaz sarin notamment.

Le texte évoque la nécessité de « prendre toute mesure utile en cas d’exposition d’un nombre potentiellement important de victimes». La publication de ce décret, à quinze jours à peine du début de la COP21, illustre l’inquiétude des autorités autour de l’organisation de cet évènement mondial. Une mesure d’urgence, alors que le délai est trop court pour que les laboratoires aient le temps de fabriquer des quantités suffisantes d’antidote.
Source
europe-israel.org
-------------------------------------
parfaitement anodin, mais brusquement nous avons cette information à croiser avec la précédente...Nos services secrets n'étaient pas performants avant le 13 novembre, mais depuis ils sont partout et démentèlent partout des foyers d'activistes.

Belgique. Molenbeek: Des produits chimiques et des explosifs découverts suite aux perquisitions

bactérioUn important arsenal a été découvert ce vendredi soir lors des perquisitions effectuées à Molenbeek.
D’ après nos informations, des produits chimiques et des explosifs ont notamment été retrouvés…


Aussi, une perquisition a été menée au domicile du suspect placé vendredi sous mandat d’arrêt, indique samedi le parquet fédéral. Quelques armes ont été découvertes, mais pas d’explosifs ni de ceinture explosive. Aucun autre renseignement ou précision supplémentaire ne sera donné, précise le parquet.

Le suspect avait été interpellé jeudi lors de la série de perquisitions menées à Bruxelles. L’intéressé est soupçonné de participation à des attentats terroristes et de participation aux activités d’un groupe terroriste.

DHnet.be via Fdesouche.com
observateurs.ch

17:58 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |