Shlomit
topblog Ivoire blogs

31/07/2014

la chronique de Ferro Bally

Au gré du vent comme des feuilles mortes

«Rétropédaler en politique, c’est non seulement se dédire, mais aussi dire qu’on s’était contredit avant pour mieux pouvoir se redire plus tard. C’est maudire ce qu’on a dit et fait autrefois, pour obtenir en retour d’être béni pour ce que l’on fait et pour ce que l’on promet désormais de faire à l’avenir. Rétropédaler en politique, c’est donc comme inventer une étrange machine à remonter le temps. Elle gomme les conséquences tout en maudissant les causes. Elle témoigne de la prégnance d’une étrange psychologie du double jeu chez le rétropédaleur politique». Je tiens cette parfaite définition scientifique de Franklin Nyamsi, professeur agrégé de philosophie, Paris, France qui fait partie des plumes de Kigbafori Guillaume Soro, président de l’Assemblée nationale ivoirienne.

La scène politique ivoirienne est riche de rétropédalage, de double jeu et de revirement. Dans un environnement pavlovien où le pouvoir, agissant comme un puissant aimant, attire les uns et les autres qui veulent rentrer dans ses bonnes grâces, les comportements de nombre de politiciens ivoiriens sont souvent le résultat de conditionnements extérieurs.
Ainsi, selon les bons mots de Kouassi Yao, ancien secrétaire général de la présidence de la République, «l’avocat voltigeur», Me Faustin Kouamé, ancien garde des Sceaux, ministre de la Justice, plaint aujourd’hui le chef de l’État qu’il a combattu hier. «Oui, Ouattara a trop souffert de l’ivoirité», regrette-t-il avant de faire une révélation, le comptant désormais au nombre des ADOphiles: «Sa victoire m’a été révélée en 2005» (Une du quotidien Le Patriote n°4403 du 31 juillet 2014).

Ce ponte du régime Bédié, donc adversaire invétéré d’Alassane Dramane Ouattara à l’ère de l’ivoirité où tous soutenaient, sans aucune réserve, que «Mossi Dramane ne sera jamais président en Côte d’Ivoire», négocie un virage à plus de 180 degrés. Mais, au nombre de tous ceux qui ont flirté avec le pouvoir Gbagbo (pour ne pas dire plus), il n’est pas le seul à se déculotter et à rétropédaler. Toute dignité bue.
A l'occasion de l'installation du sous-préfet de Gbagbégouiné, dans le département de Biankouma, le 9 février 2013, Tia Koné, ex-président de la Cour suprême, maudissait l’arrêt n°E0001-2000 du 6 octobre 2000 de la Chambre administrative de la Cour suprême qui invalidait la candidature d’Alassane Ouattara à la présidentielle du 22 octobre 2000 pour «nationalité ivoirienne et filiation douteuses». L’arrêt exprimait de sérieux doutes originels sur l’acte de naissance et le certificat de nationalité qui, selon lui, en affectaient les validités et en altéraient les valeurs juridiques; il rejetait, de ce fait, la déclaration sur l’honneur de la non renonciation à la nationalité ivoirienne et la déclaration sur l’honneur de la bonne moralité et de la grande probité.
«J'ai décidé de revenir, en effet, sur cet arrêt, dans le souci de lever tous les malentendus que ladite décision n'a pas manqué, en son temps et même encore aujourd'hui, de susciter dans le pays, se justifiait Tia Koné. Et pour cela, il importe de se placer dans le contexte de la crise économique rampante de l'époque dont les solutions idoines tardaient à venir de l'intérieur au point que tous les espoirs étaient tendus vers l'extérieur d'où, pouvait nous parvenir, un fils prodigue plein de science et de connaissance pour abréger nos souffrances.
Il n'était point question dans cette pathétique entente de rejeter ipso facto de nos rangs un fils du pays, un ancien Directeur général adjoint du Fmi, pouvant de toute évidence, être cet artisan du regain de notre dignité et de notre grandeur nationale en perdition. J'affirme qu'il n'a jamais été dit dans l'arrêt du 6 octobre 2000 que M. Alassane Ouattara n'est pas Ivoirien.

Cet arrêt, à notre grand regret, a causé un tort au concerné, à sa famille et à biens des Ivoiriens. Je m'excuse devant la nation entière. Aujourd'hui, la preuve est faite que le Président de la République est un Ivoirien qui a un profond amour pour sa patrie et qui engage en ce moment même notre pays sur de nombreux chantiers de développement en vue de faire de la Côte d'Ivoire, une nation de paix et de prospérité», faisait-il son mea culpa.
Il ne s’arrêtait pas en si bon chemin; il finissait par faire le procès du "confligène" article 35 de la constitution pour hurler avec les loups : «A l'époque, de l'arrêt précité, poursuit Tia Koné, nous avons été sans surprise confronté à une véritable incongruité textuelle dans l'application de l'article 35 de la constitution en y découvrant des éléments d'une malheureuse stratification sociale fondée sur une illusion aux allures démagogiques». En effet, l’article 35 dispose notamment que «Le candidat à l'élection présidentielle doit être Ivoirien d'origine, né de père et de mère eux-mêmes ivoiriens d'origine». «On relève très rapidement que ce concept est tout à la fois absurde et inique», concluait Tia Koné.
Cette danse du ventre ne peut plus surprendre aujourd’hui. Laurent Gbagbo en a bénéficié avec plusieurs transfuges du PDCI-RDA; c’est au tour de Ouattara d’en jouir pleinement quand le président du Conseil constitutionnel, Paul Yao N’Dré, a réalisé un exploit rarissime, sinon unique dans l’histoire du monde. Après avoir déclaré que le candidat du RDR, soutenu par le RHDP, a perdu la présidentielle du 28 novembre 2010 et investi Laurent Gbagbo le 4 décembre 2010, Paul Yao N’Dré a fini par revenir sur sa décision insusceptible de recours pour le déclarer vainqueur de la même présidentielle avant de l’investir le 21 mai 2011, cinq mois plus tard.
C’est le Français François Mattéi (co-signataire avec Laurent Gbagbo du livre Pour la vérité et la justice) qui a raison: La parole d’un homme politique ne pèse pas. Elle va au gré du vent comme des feuilles mortes.
FB
Bally Ferro

18:32 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Manipulation de la presse Rhdp dans la crise au Fpi

Les grandes incongruités de la direction 

Une grosse bourde qui est en fait, un chef d’œuvre de manipulation, dans la tourmente que traversent certains cadres du Fpi. Et comme toute imposture a toujours ses limites, cette œuvre de faux s’est au finale, avérée comme une grosse incongruité qui étale la direction actuelle du Fpi dans la campagne de désinformation que la presse Rhdp entreprend contre ce parti. De quoi s’agit-il en fait ?
Dans son édition du mardi 29 juillet 2014, le confrère Le Nouveau Réveil qui s’est subitement découvert un amour fou pour Affi, a cru bon de voler à son secours, dans la bataille inutile qu’il mène contre le peuple Ivoirien. Dans un article qui pu abondamment la manipulation, le confrère titre : « Fin de la crise au Fpi ? Akoun et la dissidence jette l’éponge ». Ce journal qui sait pratiquement tout sur les Akoun, Douaty, Tapé Kipré…qui se battent pourtant pour le respect des textes va jusqu’à les traiter de « dissidents ». En fait, une reprise policée du terme « rebelle » employé par l’un des chefs de fil de ceux qui veulent livrer le Fpi à la France, pour désigner Akoun et autres. Mais là n’est pas le problème. Le confrère qui visiblement, veut faire plaisir à son nouvel allié relate la rencontre qu'Affi a eu avec les médiateurs qui veulent le sauver de la tourmente. Et voici ce qu’il écrit. « Ainsi dans la soirée du samedi 26 juillet, c’est-à-dire au lendemain de cette rencontre avec le comité de contrôle, le président du parti à la rose a eu un tête-à-tête avec le comité de médiation commis pour régler la crise et conduit par l’ex-gouverneur de la Beceao Jean Philippe Dacoury et le camarade Gnahoré Jean-Baptiste ».

Pascal Affi NguessanEt bonjour la bourde. En tout cas, on est violemment surpris de voir que ce journal du Pdci, porte-voix officiel et attitré de Bédié ait désormais des camardes au Fpi. Lisez bien tout au bas de ce texte, il est écrit noir sur blanc «…le camarade Gnahoré Jean-Baptiste ». Pourquoi et comment Le Nouveau Réveil a-t-il pu écrire « « le camarade Gnahoré Jean Baptiste » ? Car même les « rédactions bleues », peuplées de militants du Fpi n’ont jamais écris de telles énormités. En réalité, ce « papier » a été écrit par l’un des hommes de main de Affi le président du Fpi. Juste après cette rencontre qu’il a eu avec les membres de ce comité de médiation, cet homme s’est empressé de le déposer à la rédaction de ce journal qui est désormais son allié. Le confrère qui à son tour, pensait détenir le scoop du siècle contre les Akoun et autres, n’a pas eu le coup d’œil nécessaire pour biffer les mentions compromettantes. Depuis le début de cette crise, le président du Fpi est devenu le chouchou de la presse au pouvoir. Pourquoi ? Est-ce à dire qu’il fait désormais le jeu de Ouattara ? Tout porte à le croire. Cela s’est même matérialisé lors de la conférence de presse donnée par Akoun Laurent, Tapé Kipré et Laurent Akoun au Qg du Fpi. Bien avant cette rencontre, des confrères du pouvoir venus couvrir cette rencontre ont été conditionnés par des hommes du président du Fpi. « Ce sont eux qui nous on donné les questions qu’on devait poser à Akoun ce jour là. Je ne comprenais rien mais. Mais j’ai fini par comprendre quand je vois les allures que cette crise prend et l’attitude du président de ce parti », explique un confrère d’un organe proche du pouvoir qui a même couvert cette conférence de presse. Depuis cette date, les journaux de Ouattara sont longuement arrosés de tout ce qui se passe au Fpi.

Évidemment, ces confrères tiennent en main, du pain béni pour casser ce parti. Quel pouvoir ne voudrait-il pas voir ses opposants à ses pieds. Ouattara tient là, une occasion en or pour faire plier pour de bon, le Fpi. Ce qu’il n’a pas pu faire avec le pauvre Miaka. Le Patriote, Le Nouveau Réveil et L’Expression qui, il n’y a pas longtemps, traitait Affi N’Guessan de faucon du Fpi et qui se faisaient même Procureur de la République en demandant ouvertement, son arrestation ont alors vu en l’homme, un allié très sur qui fait désormais l’affaire du mentor. « Ce changement de ton envers le président du Fpi est une décision qui vient de la haut », révèle à son tour, un papy de la presse verte. Et les confrères y vont alors à fond. Par exemple dans sa publication d’hier mercredi 30 juillet 2014, Le Patriote titre à sa Une« La crise au Fpi sonne le glas des pro-Gbagbo ou rien. Affi a vaincu les extrémistes. Comment il les a réduits au silence ». Et l’image pour illustrer ce papier a même été bien choisie. On dira que Le Patriote s’est illustré en agence de communication pour le président du Fpi. « Avec dextérité, Affi impose son autorité et se positionne comme le porte-étendard du Fpi… celui qui jadis étais écrasé par les caudataires du parti socialiste ivoirien, nourrit son ambition de tourner décintrement la page Gbagbo… » Voila qui est bien dit. Et tout se comprend aisément. Il ne reste qu’applaudir le président du Fpi à la Rue Le Pic en présence de Amadou Soumahoro. Comme Le Patriote, L’Expression l’autre haut parleur de Ouattara sait comment Affi veut tourner la page Gbagbo au Fpi. Dans son édition d’hier, il se fait faussement triomphaliste en écrivant « Guerre de positionnement. Comment le Fpi va échapper au clan Gbagbo ». Une info qui a certainement fait du bien à Akoun et ses camarades. Car ce confrère a au moins le mérite de dévoiler ce qui se passe dans la maison verte.
Guehi Brence
gbrence02063193@yahoo.fr

Yacouba Gbané


18:30 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Édition 2014 de la coupe Dominique Ouattara

Children Of Africa lance le tournoi de football dans 17 communes du pays

Article ans intérêt, mais comme je traque les actions et l'air qu'agite dame Ouattara, voici la nouvelle idée de l'été: alors que les résultats scolaires ont été catastrophiques, une assistance scolaire un peu ludique aurait été la bienvenue pendant les congés. Que nenni, les enfants de 17 communes feront du foot...ils s'oxygèneront les muscles et le cerveau pour chanter et remercier dans les quartiers nordistes et burkinabé acquis au dictateur et son épouse, les sauveurs de la nation.  Papa n'a pas de travail, tout le monde autour de moi ne peut pas se soigner, tonton, tata, les cousins meurent, Grand mère et Grand père sont déjà morts grâce à l'embargo sur le médicaments..peu importe, moi je vais m'éclater au foot et bénéficier des 10% de croissance, c'est véridique, c'est passé aux informations!
Shlomit


COAEt c’est reparti ! L’édition 2014 de la coupe « Dominique Ouattara » veut voir grand. Ainsi, ce tournoi de football, lancé pour la première fois en 2008 à Abobo se déroulera, pour cette nouvelle édition, dans 17 communes de l’ensemble du pays. Ce tournoi va débuter en août, pour s’achever avant la rentrée scolaire. L’annonce de l’évènement a été faite, lors d’une conférence de presse qui a réuni toutes les communes participantes au tournoi, le mercredi 30 Juillet 2014 à Cocody, au siège de la Fondation Children Of Africa. Ainsi, ce tournoi de football qui va enregistrer la participation des enfants de 7 à 15 ans se déroulera à Adiaké ; Zouhan-Houien ; Abengourou ; Korhogo ; Tafiré ; Bouna ; Dabou ; Guitry ; Sinématiali ; Kong ; Mankono ; Fresco ; Abobo ; Yopougon ; Bouaké ; Mayo et Man.

Mme Nadine Sangaré, Directrice pays de la Fondation Children Of Africa, par ailleurs, représentante de Mme Dominique Ouattara, a expliqué les raisons qui sous-tendent l’organisation de cette coupe dans 17 localités du pays. La Fondation Children Of Africa a, selon Mme Nadine Sangaré, initié depuis 2008, la coupe « Dominique Ouattara » dans la commune d’Abobo, afin de permettre aux enfants de passer sainement les vacances scolaires. Pour la représentante de Mme Dominique Ouattara, le football comme activité éducative, renferme des valeurs cardinales que sont l’esprit d’équipe, la discipline, le respect des autres et le fair-play. Ces valeurs, a-t-elle poursuivi, rejoignent celles de Children Of Africa, et qui ont motivées le choix le choix de ce sport. « C’est pourquoi, en plus de ses activités de loisirs éducatifs, telles que la lecture avec les bibliobus, la Fondation a décidé d’accompagner les enfants dans la pratique du sport, pour ces vacances saines et agréables », a-t-elle expliqué. Aussi, elle a expliqué que face aux nombreuses sollicitations, la Fondation a décidé d’étendre le tournoi à un plus grand nombre de villes et communes du pays.
Coulibaly Brahima, Directeur de la Communication de Children Of Africa, a situé les objectifs de l’organisation de ce tournoi de football. Pour lui, la coupe Dominique Ouattara vise à encourager les enfants de l’intérieur de la Côte d’Ivoire de 7 à 15 ans à pratiquer le football. En outre, la pratique du sport permettra d’améliorer la qualité de vie des enfants et le développement harmonieux du corps de ces derniers. Elle permettra une meilleur ventilation pulmonaire et aussi, de diminuer le risque de cancers, de diabète et maladies cardiovasculaires chez l’enfant. Il facilite la socialisation de l’enfant et inculque l’esprit de discipline aux enfants.

Cesse Soukou Mohamed, porte-parole des communes bénéficiaires a, tenu quant à lui, à remercier Mme Dominique Ouattara, Présidente de Children Of Africa pour le choix porté sur leur localité.
Mme Dominique Ouattara a fait une visite surprise à la fin de cette conférence de presse. Comme pour témoigner l’importance qu’elle accorde à ce tournoi. La Présidente de Children Of Africa a profité de cette occasion pour procéder à la cérémonie de remise des prix et des trophées des futures équipes vainqueurs de la coupe « Dominique Ouattara ».

Notons pour terminer que l’équipe vainqueur remportera un trophée, un jeu de maillot et la somme de 200.000 F CFA. La deuxième équipe partira avec un trophée, un jeu de maillot et la somme de 100.000 F CFA. La troisième équipe, quant à elle, aura droit à un lot de consolation constitué par un jeu de maillot et la somme de 50.000 F CFA. En outre, les meilleurs buteurs et gardiens du tournoi seront aussi primés. Ainsi, le meilleur buteur aura droit à un trophée et la somme de 30.000 F CFA. Le meilleur gardien de but aura droit, également, à un trophée et à la somme de 50.000 F CFA.
connectionivoirienne

18:12 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Comment la France veut noyauter le Fpi

Depuis toujours j'ai entendu que le problème des africains, c'est qu'ils sont achetables...Mais je me rends compte de plus en plus que ce sont les Occidentaux qui ont mis en place cette corruption à grande échelle, qui sur fond de misère et de privation se cultive et croît comme les champignons.
Shlomit

Comment la France veut noyauter le Fpi

On en sait maintenant un peut plus sur les dessous de la visite du Président français, François Hollande, en Côte d‘Ivoire, les 17 et 19 juillet dernier.
Il y a bel et bien eu un tête à tête entre lui et son homologue ivoirien, Alassane Ouattara. Lors des discussions qui ont meublés la rencontre de ces deux chefs d’Etat, Hollande, affirme notre source, a exigé la libération sans condition de Simone Ehivet Gbagbo, la libération de tous les prisonniers politiques (civils comme militaires), la prise d’une amnistie générale à leur encontre et la reforme de la Commission électorale indépendante (Cei) véritablement équilibrée en tenant compte es exigences de l’opposition. Ce qui favoriserait, Hollande en est certain, l’entrée du Front populaire ivoirien (Fpi) dans un gouvernement d’union nationale que Ouattara mettra en place. L’objectif principal de cette action diplomatique du Président français qui vise à séduire véritablement le Fpi ou à tout le moins, le noyauter afin de tenir ses responsables.
Parce que la France de Hollande est convaincue que la grande majorité des Ivoiriens, très jalouse de sa souveraineté et qui croit au combat du Fpi est certain que seul ce parti fondé par le Président Laurent Gbagbo peut conquérir cette souveraineté. Hollande sait aussi c’est au nom de ce combat que celui en qui ces Ivoiriens-là se reconnaissent se trouve aujourd’hui injustement détenu à La Haye.
Alors pour pouvoir continuer à avoir la main mise sur les richesses de la Côte d’Ivoire, il faut que la France ait avec elle, ce parti politique qui rassemble la très grande majorité des Ivoiriens. Mais pour cela, il faut éviter que ceux qui sont attachés à la doctrine originelle du Fpi, selon la vision de ses fondateurs, soit aux affaires
. La parade trouvée et qui constitue le secret de la France pour noyauter le Fpi, c’est de maitriser ses responsables. En effet, en croire nos sources, des multinationales proches du régime français auraient décaissé de grosses sommes d’argent pour soudoyer plusieurs cadres du Fpi afin qu’ils facilitent le noyautage de leur parti au profit des gens au pouvoir en France. De sorte qu’en cas de prise de décision ou de délibération, la majorité soit du côté de ce groupe qui jouera désormais le jeu de Paris.
C’est ce qui expliquerait certainement la crise actuelle qui secoue le parti que dirige Pascal Affi N’Guessan. Affaire à suivre…

Ferdinand Bailly, ferdinandbailly@yahoo.fr
Yacouba Gbané

17:56 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Qui est contre la destruction des "quartiers précaires" d'Abidjan ?

31/07/2014

Abidjan et ses
                bidonvilles, les quariers précaires d'Abidjan, les
                bidonvilles d'abidjan, Ouattara et la vie quotidienne
                des Ivoiriens.

La question s'adresse à chacun de nous. Soyons francs : qui peut raisonnablement s'insurger contre la volonté du gouvernement de faire disparaître les prétendus « quartiers précaires » des quartiers d'Abidjan ? Soyons honnêtes : qui ne trouve pas inadmissible l'occupation anarchique des espaces libres de la ville d'Abidjan, parce que se faisant au mépris des règles de la propriété privée ou publique ? Pour aller plus loin, permettez-moi de vous poser cette dernière question : qui est aujourd'hui capable de proposer à ce gouvernement une meilleure solution à l’éradication des « quartiers sauvages » dans la capitale ?

Pour être franc, je vous dirai que nous devons nous réjouir que ce soit ce gouvernement qui initie la lutte contre ce fléau qui empoisonne la vie de chacun, ternit l'image de la ville d'Abidjan et compromet l'avenir de la Côte d'Ivoire. A défaut de le remercier, disons donc que nous devons approuver le premier acte de reconstruction ou d'assainissement digne de ce nom qu’il entreprend. Y parviendra-t-il ? L’avenir nous le dira.

A quelque chose, malheur est bon ! Pour comprendre ce sentiment, réfléchissons un peu. A qui ou à quoi devons-nous la prolifération de ces constructions sauvages devenues de véritables villages dans la ville ? Je vais vous le dire : à l’irruption de la politique « ethniciste » du RDR dans le paysage ivoirien ; aux partisans de ce parti qui – dès qu’une décision prise touche un groupe comptant une personne issue du Nord – criaient sur tous les toits que le Sud est contre les gens du Nord. N'avez-vous pas remarqué que l’édification de ces « quartiers précaires » s'est amplifiée à partir de 2002 ? Avant les années 90, on ne connaissait que de simples abris, par groupe de quatre ou cinq, vite détruits quand des maisons aux normes officielles devaient occuper le terrain.

Avec la séparation de la Côte d'Ivoire en deux, conformément à la carte « ethniciste » des nordistes – qui avaient annexé par la même occasion le pays baoulé et une bonne partie de l'ouest – les populations de la zone tombée entre les mains de la rébellion ont été très nombreuses à gagner le sud. Abidjan, Bassam et Bonoua – pour ne citer que les villes que je connais bien – ont vu leur population exagérément gonflée en très peu de temps. Les sauveurs du Nord s'étaient vite révélé des pilleurs et des affameurs du peuple qu'il fallait fuir.

Aujourd'hui que nos anciens rebelles ont obtenu la gestion de la République entière sur un plateau d'argent – alors qu'ils ont été incapables de gérer la moitié du pays – si le désir leur prend de régler un problème qu'ils ont crée, laissons-les faire. Ce travail de déguerpissement des espaces privés et publics illégalement occupés leur revient, puisqu’ils l’ont provoqué.

Je vous avais déjà dit en d'autres circonstances que n'importe quel pouvoir devant gérer la Côte d'Ivoire d'aujourd'hui serait contraint de procéder à des politiques violentes contre les maux de notre pays qui sont nombreux, excessifs même. Cette politique violente – qui ne doit pas forcément signifier violence sur les personnes – doit également s'appliquer dans les forêts et les villages illégalement occupés de l'ouest du pays. Que ceux qui disent regretter Laurent Gbagbo cherchent ailleurs le faiseur de miracles de leurs rêves.

La seule grande erreur de ce pouvoir dans le traitement de ce problème est de ne jamais avoir imaginé un encadrement de la population touchée par les destructions de ces villages sauvages. Qu'a-t-il fait pour développer le Nord au nom duquel il a pris le pouvoir ? Qu'a-t-il fait pour le Nord pour lequel il a mis en place une politique de préférence ethnique dénommée « rattrapage ethnique » pour bien signifier que le Nord doit se hisser au même niveau que le Sud ?

Les populations issues du Nord vivent, construisent, meurent et sont enterrés dans le Sud parce que malheureusement pour tous nos bonimenteurs érigés en justiciers, la rébellion était un trafic - comme ils l'ont montré quand ils régnaient dans le Nord - la zone sud, une proie ; le peuple ivoirien, un instrument ; la Liberté, l'indépendance et l'impunité du crime. Laissons-les donc accomplir cette tâche que n'importe quel pouvoir serait contraint de faire. Aucun parti d'opposition ne doit s'aventurer à en faire un fonds de commerce politique ou électoral.

Raphaël ADJOBI

17:06 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les jours s'assombrissent pour les agents de la POSTE de Cote d'Ivoire.

Apparemment, c'est un simple fait divers, et pourtant, au pays des rattrapés engraissés, ce sont des vies ignorées, méprisées, bafouées, tuées, gratuitement...

Comme tous ses autres collègues de la POSTE de Côte d'Ivoire que dirige le ténébreux Konaté Mamadou, fort du soutien d'Ahmed Bakayoko, le chef d'agence de San-Pedro 02 n'a pu résister longtemps à ce phénomène des arriérés de salaire institutionnalisé par leur DG et qui dure depuis la venue de Dramane.
Ces jours-ci, ne pouvant plus supporter sa douleur et son impuissance devant sa fille et sa sœur gravement malades, ce chef d'agence a dû puiser dans la caisse de son agence pour leur offrir les premiers soins, espérant fermer le trou dès que le DG se serait souvenu d'eux financièrement.
Malheureusement, l'acte a été découvert hier et il n'eut pas le temps de s'expliquer que déjà ses pieds étaient dans la prison de la ville où visiblement il en aura pour bien longtemps et pas sûr de retrouver son poste avec un DG qui a récemment lancé sa campagne de 400 départs volontaires de la compagnie et qui n'attend que ce genre d'aubaine pour réaliser son projet d'appauvrissement du personnel.
Pendant ce temps son parc auto ne désemplit pas et sa fortune ne cesse de s'accroître comme en témoignent plusieurs travailleurs de la compagnie qui ont aussi fait le constat de la présence de personnes décédées et certains renvoyés qui figurent sur la liste des salariés.
Ainsi va la Côte d'Ivoire sous Ouattara, ce pays qui connait une croissance de 10% selon François Hollande.

Fier Ivoirien

16:52 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Charte du Hamas

Tout le monde en parle, mais personne ne la connait...
Shlomit
 


Palestine:
1 Muharram 1409 Hijri

18 août 1988

Au nom d'Allah Clément et Miséricordieux

 

« Vous êtes le meilleur des peuples de l'humanité ; vous ordonnez ce qui est bon et interdisez ce qui est mauvais, et vous croyez en Allah. Et si les gens du Livre (juifs et chrétiens) avaient eu cette foi, cela aurait été préférable pour eux. Quelques-uns sont croyants, mais la plupart sont pervertis. Ils ne sauraient vous causer que des dommages insignifiants. S'ils s'avisent de vous faire la guerre, ils tourneront bientôt le dos et ne seront point secourus. L'ignominie sera leur lot s'ils ne cherchent pas une alliance avec Allah et avec les hommes. Et ils s'attireront la colère de Dieu et la misère s'étendra encore comme une tente au-dessus de leurs têtes. Telles seront leurs souffrances parce qu'ils ont refusé de croire aux signes d'Allah et ont injustement assassiné les prophètes ; ce sera le prix de leur rébellion et de leurs iniquités » (Coran, III, 106-108).

« Israël existera et continuera d'exister jusqu'à ce que l'islam l'anéantisse comme il a anéanti d'autres auparavant » (Le Martyr, Imam Hassan al Banna, de mémoire sacrée).

« Le monde Islamique est en feu. Chacun de nous doit y jeter un peu d'eau, même en quantité infime, pour éteindre l'incendie, sans même attendre les autres » (Cheikh Amjad al-Zahawi, de mémoire sacrée).

 

Au nom de Dieu Clément et Miséricordieux

 

INTRODUCTION

Qu'Allah soit loué, vers qui nous nous tournons pour nous aider et dont nous implorons le pardon et le soutien ; Qu'Allah bénisse le Prophète, ses compagnons et ses fidèles, et tous ceux qui portent son message et adoptent ses lois &emdash;prières éternelles et salut tant que le Ciel et la Terre dureront.

Oh peuple, Au milieu des troubles et d'un océan de souffrance, du fond du cœur des croyants, par leurs bras purifiés, en réponse à l'appel du devoir, et à l'appel du commandement d'Allah, nous avons lancé notre appel et nous avons réuni les croyants pour qu'ils suivent le chemin tracé par Allah. Nous renforçons leur détermination pour qu'ils jouent leur vrai rôle dans la vie, pour qu'ils abattent tous les obstacles et qu'ils surmontent toutes les difficultés. Une préparation sans discontinuité s'est mise en place, de même qu'une volonté de sacrifier sa vie et les biens les plus précieux pour la gloire d'Allah.

Ainsi, le noyau du mouvement est né et a commencé à se développer à travers des mers agitées d'espoirs et d'expectatives, de souhaits et de vifs désirs, de troubles et d'obstacles, de souffrances et de défis, de l'intérieur et de l'extérieur.

Quand l'idée fut mûre, la graine poussa et la plante se fit des racines dans le sol de la réalité, loin des émotions passagères, et de la hâte pleine de haine. Le Mouvement de la Résistance Islamique a émergé afin de lutter pour le Créateur, ses bras entrelacés avec ceux de tous les combattants pour la libération de la Palestine. L'esprit de ses combattants est le même que celui de tous les combattants qui ont sacrifié leurs vies sur la terre de la Palestine depuis que celle-ci à été conquise par les compagnons du Prophète, qu'Allah le bénisse et lui donne le salut jusqu'à ce jour d'aujourd'hui.

Cette charte du Mouvement de la Résistance Islamique (Hamas) clarifie son image, révèle son identité, donne les grandes lignes de sa position, explique ses objectifs, parle de ses espoirs, et appelle à l'appuyer, à l'adopter et à rejoindre ses rangs. Notre bataille contre les juifs est très glorieuse et sérieuse. Elle exige la mobilisation de tous les efforts sincères. C'est un pas qui doit inévitablement être suivi par d'autres. Le Mouvement n'est qu'un escadron qui doit être soutenu par bien d'autres escadrons du vaste monde arabe et islamique, jusqu'à ce que l'ennemi soit vaincu et la victoire d'Allah réalisée.

Ainsi, nous les voyons se pointer à l'horizon « et vous l'entendrez après », « Allah a dit : je donnerai la victoire à mes envoyés. Allah est fort et puissant. » (Coran, LVIII, 21).

« Dis leur : voici mon sentier ; je vous appelle à Allah par des preuves évidentes. Moi et celui qui me suivra, par la gloire d'Allah, nous ne sommes pas idolâtres » (Coran, XII,108).

 

DEFINITION DU MOUVEMENT

Base idéologique


ARTICLE UN
Le Mouvement de la Résistance Islamique (Hamas) puise sa ligne directrice de l'islam. De l'Islam il puise ses idées, sa façon de penser et sa compréhension de l'univers : la vie, l'homme. Il y a recours dans ses jugements et sa conduite, il s'en inspire comme guide pour tout acte.


ARTICLE DEUX
Le Mouvement de la Résistance Islamique est l'une des ailes des Frères Musulmans en Palestine. L'organisation des Frères Musulmans est un mouvement universel qui forme le plus vaste mouvement islamique de notre temps. Il se caractérise par une profonde compréhension, une portée exacte et une adoption complète de tous les concepts de l'islam dans la vie : culture, croyance, politique, économie, éducation, société, justice, jugement, éducation, art, information, science occulte, conversion à l'islam, et diffusion de l'islam.


ARTICLE TROIS
La structure de base du Mouvement de la Résistance Islamique est formée des musulmans qui ont prêté allégeance à Allah qu'ils adorent en vérité. « J'ai créé les djinns et les hommes pour qu'ils m'adorent ». Les musulmans savent quel devoir il leur incombe envers eux mêmes, leurs familles et leur pays. Dans tout cela, ils craignent Allah et portent le drapeau du jihad contre tous les oppressants pour débarrasser la terre et le peuple de leur impureté, de leur bassesse, et de leurs plaies. » Mais nous opposons la vérité au mensonge et elle le fera disparaître. Le voilà qui disparaît. » (Coran, XXI,18).


ARTICLE QUATRE
Le Mouvement de la Résistance Islamique fait bon accueil à tout musulman qui embrasse sa croyance, son idéologie, suit son programme, garde ses secrets, veut adhérer à ses rangs et satisfaire à ses obligations. Allah récompensera certainement cette personne.


ARTICLE CINQ
En adoptant l'islam comme règle de vie, le Mouvement revient au temps de la naissance de l'Islam et du message Islamique et des ancêtres vertueux, car Allah est son objectif, le Prophète son exemple et le Coran sa constitution. Quant à sa dimension dans l'espace, le Mouvement est partout où il y a des musulmans qui embrassent l'Islam comme chemin de vie, partout sur le globe. Ainsi, le mouvement atteint les profondeurs de la terre et monte jusqu'au Ciel. « Ne savez vous pas à quoi Allah compare la bonne parole ? C'est un arbre dont les racines sont fermement enracinées dans la terre et dont les rameaux s'élèvent dans les cieux. Il porte des fruits en chaque saison. Le Seigneur parle aux hommes en paraboles afin qu'ils réfléchissent. » (Coran, XIV, 29-30).


ARTICLE SIX
Le Mouvement de la Résistance Islamique est un mouvement palestinien honorable qui fait allégeance est à Allah et à sa voie, l'islam. Il lutte pour hisser la bannière de l'islam sur chaque pouce de la Palestine, car sous l'aile de l'Islam, les croyants de toutes les religions peuvent coexister en toute sécurité pour leurs vies, leurs biens et leurs droits. En l'absence de l'islam, les conflits séviront, l'oppression s'étendra, le mal persistera, le schisme et les guerres éclateront. Le poète musulman Mohamed Ikbal l'a exprimé d'une manière admirable :

« Si la foi est perdue, la sécurité disparaît et il n'y a plus de vie pour celui qui n'adhère pas à la religion ; Celui qui accepte la vie sans religion a pris l'anéantissement comme compagnon ».


ARTICLE SEPT
Le fait que tous ces musulmans, partout dans le monde, adhèrent aux principes du Mouvement de la Résistance Islamique, le soutiennent et soutiennent ses principes et positions ainsi que sa lutte, prouve que le mouvement Hamas est universel. Et il est bien équipé pour cela du fait de la clarté de son idéologie, de la noblesse de ses buts et de ses objectifs. C'est sur cette base que le Mouvement doit être jugé et évalué, et son rôle reconnu. Ceux qui lui nient ce droit, évitent de le soutenir, ferment les yeux sur les faits, intentionnellement ou non, doivent se réveiller. Ils verront que les événements les ont dépassés et qu'aucune logique ne justifie leur attitude. On doit apprendre des exemples du passé. L'injustice du parent proche est plus dure à supporter que la frappe de l'épée indienne.

« Nous t'avons envoyé le Livre, le Coran, contenant la vérité, qui confirme les Ecritures qui l'ont précédé, et qui les met à l'abri de toute altération. Juge entre eux tous selon les commandements d'Allah et garde-toi en suivant leurs désirs de t'éloigner de ce qui t'a été donné spécialement. Nous avons assigné à chacun de vous un code et une règle de conduite.

Si Allah l'avait voulu, il aurait fait de vous tous un seul peuple ; mais il a voulu éprouver votre fidélité à observer ce qu'il vous a donné. Courez à l'envie vers les bonnes actions ; vous retournerez tous à Allah. Il vous éclaircira lui-même l'objet de vos différends » (Coran, V, 52-53).

Le Mouvement de la Résistance Islamique est l'un des maillons de la chaîne de la lutte contre les envahisseurs sionistes. Cela remonte à 1939, et à l'émergence du martyr Ezzedine al-Qasem et de ses frères, les combattants membres des Frères Musulmans. Elle s'allonge pour s'unir avec une autre chaîne qui est la lutte des Palestiniens et des Frères Musulmans lors de la guerre de 1948, puis les opérations du jihad des Frères Musulmans en 1968 et plus tard.

Si les maillons ont été éloignés les uns des autres et les obstacles mis par les valets du sionisme sur la route des combattants, le Mouvement de la Résistance Islamique aspire à la réalisation de la promesse d'Allah, quelque que soit le temps que cela prendra. Le Prophète, qu'Allah le bénisse, a dit : « Le Jour du Jugement dernier ne viendra pas avant que les musulmans ne combattent les juifs, quand les juifs se cacheront derrière les rochers et les arbres. Les rochers et les arbres diront, O Musulmans, O Abdallah, il y a un juif derrière moi, vient le tuer. Seul l'arbre du Gharkad ne le dira pas, parce que c'est un arbre des juifs » (rapporté par Boukhari et Moslem).


ARTICLE HUIT
Allah est son but, le prophète son modèle, le jihad sa route et la mort pour la cause d'Allah son plus haut souhait.

 

OBJECTIFS


ARTICLE NEUF
Le Mouvement de la Résistance Islamique s'est trouvé quand l'islam avait disparu de la vie. Les règles vacillèrent, les concepts furent renversés, les valeurs changèrent, et les méchants prévalurent. L'oppression et l'obscurantisme régnèrent, les lâches devinrent des tigres, les terres furent usurpées, le peuple éparpillé et errant à travers le monde, la justice disparut et un état de faux régna. Donc, quand l'Islam est absent de l'arène, tout change.

Quant aux objectifs : c'est la lutte contre le faux pour que la justice règne et la terre soit retrouvée. Ainsi, des mosquées, les Muezzin clameront l'établissement de l'État de l'islam afin que tout rentre dans l'ordre et Allah est notre soutien.

« Si Allah ne contenait les nations les unes par les autres, certes la terre serait perdue. Mais Dieu est bienfaisant envers ses créatures » (Coran, II, 252).


ARTICLE DIX
Tandis que le Mouvement de Résistance Islamique se fraye son chemin, il appuiera les opprimés et aidera les victimes d'injustice en paroles et en actes, n'importe où le mouvement peut venir et agir.

 

STRATÉGIES ET MÉTHODES


ARTICLE ONZE Le Mouvement de la Résistance Islamique croit que la Palestine est un Waqf islamique consacré aux générations de musulmans jusqu'au Jugement Dernier. Pas une seule parcelle ne peut en être dilapidée ou abandonnée à d'autres. Aucun pays arabe, président arabe ou roi arabe, ni tous les rois et présidents arabes réunis, ni une organisation même palestinienne n'a le droit de le faire. La Palestine est un Waqf musulman consacré aux générations de musulmans jusqu'au Jour du Jugement Dernier.
Qui peut prétendre avoir le droit de représenter les générations de musulmans jusqu'au Jour du Jugement Dernier ?

Tel est le statut de la terre de Palestine dans la Charia, et il en va de même pour toutes les terres conquises par l'islam et devenues terres de Waqf dès leur conquête, pour être consacrées à toutes les générations de musulmans jusqu'au Jour du Jugement Dernier.

Il en est ainsi depuis que les chefs des armées islamiques ont conquis les terres de Syrie et d'Irak et ont demandé au Calife des musulmans, Omar Ibn-al Khattab, s'ils devaient partager ces terres entre les soldats ou les laisser à leurs propriétaires. Suite à des consultations et des discussions entre le Calife des musulmans, Omar Ibn-al Khattab, et les compagnons du Prophète, Allah le bénisse, il fut décidé que la terre soit laissée à ses propriétaires pour qu'ils profitent de ses fruits. Cependant, la propriété véritable et la terre même doit être consacrée aux seuls musulmans jusqu'au Jour du Jugement Dernier. Ceux qui se trouvent sur ces terres peuvent uniquement profiter de ses fruits. Ce waqf persiste tant que le Ciel et la Terre existent. Toute procédure en contradiction avec la Charia islamique en ce qui concerne la Palestine est nulle et non avenue.

« C'est la vérité infaillible. Célèbre le nom d'Allah le Très-Haut » (Coran, LVI, 95-96).


ARTICLE DOUZE
Le nationalisme, du point de vue de la Résistance Islamique, est partie intégrante de la croyance religieuse. Rien dans le nationalisme n'est plus significatif ou plus profond que dans le cas d'un ennemi qui pose les pieds sur une terre musulmane. Résister et réprimer l'ennemi devient le devoir individuel de tout musulman, mâle ou femelle. Une femme peut aller combattre l'ennemi sans la permission de son époux, de même que l'esclave sans la permission de son maître. Ce principe n'existe sous aucun autre régime. C'est un fait indéniable. Alors que d'autres mouvements nationalistes se basent sur des considérations matérielles, humaines et territoriales, le nationalisme du hamas recèle tous ces éléments, mais aussi le plus essentiel, à savoir le facteur divin qui donne âme et vie. Le nationalisme de Hamas est lié à la source de l'Esprit et à Celui qui accorde la vie, hissant vers les cieux de la nation l'étendard céleste qui unit le ciel et la terre avec des liens fermes.

Quand Moïse vint et jeta son bâton, la sorcellerie et les sorciers devinrent vains.

« Point de contrainte en matière de religion. La vérité se distingue assez de l'erreur. Celui qui ne croira pas au Thagout (les idoles) et croira en Allah aura saisi une anse solide à l'abri de toute brisure. Allah entend et connaît tout » (Coran, II, 257).


ARTICLE TREIZE
Les initiatives et les soi-disant solutions de paix et conférences internationales sont en contradiction avec les principes de la Résistance Islamique. Violer n'importe quelle partie de la Palestine est une atteinte à la religion. Le nationalisme du Mouvement de la Résistance Islamique fait partie de la religion. Ses membres ont été nourris de cela. Pour hisser l'étendard d'Allah dans leur mère patrie, ils luttent. « Allah sera le vainqueur, mais la plupart ne le savent pas ». De temps en temps, des appels à la tenue de conférences internationales sont lancés pour résoudre la question palestinienne. Certains acceptent, d'autres rejettent l'idée pour une raison ou une autre, posant une ou plusieurs conditions à leur participation. En connaissance de cause, le Mouvement de la Résistance Islamique estime que ces conférences sont incapables d'exaucer les demandes, à savoir la restauration des droits, et la justice aux opprimés. Ces conférences visent uniquement à installer des mécréants comme arbitres en terre musulmane. Depuis quand les mécréants rendent-ils justice aux croyants ? « Les juifs et les chrétiens ne t'approuveront que quand tu auras embrassé leur religion. Dis leur : La direction qui vient d'Allah est seule véritable ; si tu te rendais à leurs désirs, après avoir reçu la révélation du Coran, tu ne trouverais en Allah ni protection ni secours » (Coran, II, 114).

Il n'existe pas de solution à la question palestinienne, excepté le jihad. Les initiatives, les propositions et les conférences internationales sont une perte de temps et des tentatives vaines. Le peuple palestinien refuse d'accepter que son avenir, ses droits, et son destin soient l'objet de spéculations. Comme il est écrit dans l'honorable Hadith : « Le peuple de Syrie constitue le fouet d'Allah sur la terre. Il se venge par leur intermédiaire de quiconque Il veut parmi Ses fidèles. Il est interdit aux hypocrites d'entre eux de vaincre le véritable croyant et ils mourront dans l'angoisse et la douleur ».


ARTICLE QUATORZE
Le question de la libération de la Palestine est liée à trois cercles : le cercle palestinien, le cercle arabe, et le cercle islamique. Chacun d'entre eux a un rôle dans la lutte contre le sionisme. Chacun a ses devoirs. C'est une grossière erreur et un signe de profonde ignorance que d'ignorer l'un de ces cercles. La Palestine est une terre islamique qui contient la première des deux « Kibla » (la direction pour la prière des musulmans), le troisième des sanctuaires sacrés des musulmans, et le point de départ du voyage de Mahomet pour le septième ciel. « Louange à celui qui a transporté, pendant la nuit, son serviteur du temple sacré de la Mecque au temple éloigné de Jérusalem, dont nous avons béni l'enceinte pour lui faire voir nos merveilles. Dieu entend et voit tout » (Coran, XVII, 1). Dans ce cas, la libération de la Palestine est un devoir individuel pour chaque musulman où qu'il soit. Sur cette base, le problème doit être envisagé. Cela doit être réalisé par chaque musulman. Le jour où ce problème sera traité dans une telle perspective, quand les trois cercles auront mobilisé leurs capacités, les conditions actuelles changeront et le jour de la Libération sera plus proche. « L'épouvante que Dieu a jetée dans leurs âmes vous a donné la victoire sur eux, parce qu'ils n'ont point la sagesse » (Coran, LIX, 13).


ARTICLE QUINZE
Le jour où les ennemis usurpent une terre d'islam, le jihad devient le devoir individuel de chaque musulman. Face à l'usurpation, par les juifs, de la terre de Palestine, il devient obligatoire que l'étendard du jihad soit hissé. Pour réaliser cela, il faut propager la conscience islamique parmi les masses musulmanes locales, arabes, et sur le plan musulman. Il est nécessaire d'instiller l'esprit du jihad dans le cœur de la nation afin que le peuple confronte l'ennemi et rejoigne les rangs des combattants.

Il est nécessaire que les savants, les éducateurs, les enseignants, les médias et les journalistes ainsi que les masses instruites, spécialement les jeunes et les imams du mouvement, prennent part à l'opération d'éveil. Il est important que les programmes scolaires soient changés à la base pour les purifier des traces d'invasions idéologiques qui les affectent comme conséquence des infiltrations des orientalistes et des missionnaires dans la région après la défaite des Croisées par Saladin.

Les Croisées réalisèrent qu'il était impossible de vaincre les musulmans sans une invasion idéologique préalable, bouleversant leurs pensées, défigurant leur patrimoine, et profanant leurs idéaux. Seulement alors, leurs soldats purent procéder à l'invasion. C'est cela qui a permis l'invasion impérialiste faisant dire à Allenby à son entrée à Jérusalem : « Maintenant, les Croisades ont pris fin ». Le général Gouraux, devant le tombeau de Saladin, déclara : « L'impérialisme a aidé à renforcer l'invasion idéologique, à approfondir ses racines. » Tout cela a préparé le terrain à la perte de la Palestine.

Il est impératif d'instiller dans l'esprit des musulmans que le problème de la Palestine est un problème religieux et qu'il doit être traité sur cette base. La Palestine abrite des lieux sacrés musulmans. Ainsi, la mosquée Al Aqsa, rattachée à la grande mosquée de la Mecque dans un lien indéfectible tant que le Ciel et la Terre parlent de « Isra » (le voyage de minuit de Mahomet vers le septième ciel) et de Mi'raj (l'ascension de Mahomet au septième ciel à partir de Jérusalem). « Le lien d'un jour pour Allah est mieux que toute la terre et ce qui s'y trouve. La place de son fouet au Paradis est mieux que la terre entière et tout ce qui s'y trouve. Un croyant qui va et vient au service d'Allah est mieux que toute la terre et ce qui s'y trouve » (rapporté par Boukhari, al-Tarmdhi et Ibn Maja). « Je jure par le détenteur de l'âme de Mahomet que je veux envahir et être tué pour Allah, et encore envahir et être tué, et encore envahir et être tué » (rapporté par Boukhari et Moslem).


ARTICLE SEIZE
Il est impératif de suivre l'orientation islamique en éduquant les jeunes musulmans dans notre région, en leur enseignant les devoirs religieux, le Coran, la Sunna, l'histoire de l'islam et son patrimoine à partir des sources authentiques. Cela doit être réalisé par des spécialistes et des savants en la matière, sur la base d'un programme qui doit former d'une manière saine l'esprit et la foi de l'étudiant musulman. En parallèle, il faut lui inculquer une analyse complète de l'ennemi, de ses capacités humaines et financières, ses points faibles et ses points forts, de même que les forces qui l'appuient et l'aident. Il faut aussi avoir une bonne connaissance des évènements en cours, pour suivre ce qui est nouveau et étudier les analyses et commentaires. Il est impératif de planifier pour le présent et le futur, d'étudier toute nouveauté afin que le combattant musulman connaisse son but et son chemin au milieu de ce qui se passe autour de lui.

« O mon enfant. Ce qui n'aurait pas le poids d'un grain de moutarde, fût-il caché dans un rocher, au ciel ou dans la terre, sera produit au grand jour par Allah ; car il est pénétrant et instruit de tout. O mon enfant. Observe la prière, ordonne la conduite honnête, interdit ce qui est malhonnête, et supporte avec patience les maux qui peuvent t'atteindre. C'est la conduite nécessaire dans les affaires humaines. Ne te tords point la lèvre de dédain pour les hommes ; ne marche pas fastueusement sur la terre car Allah hait tout homme arrogant, glorieux » (Coran, XXXI, 15-17).


ARTICLE DIX-SEPT
Le rôle de la femme musulmane n'est pas moindre que celui de l'homme musulman dans la bataille de libération. C'est elle qui fait l'homme. Son rôle dans l'éducation des jeunes est immense. Les ennemis ont réalisé l'importance de son rôle. Ils estiment que s'ils sont capables de l'éduquer et de la guider comme ils l'entendent, loin de l'islam, ils peuvent gagner la bataille. C'est pour cela que vous les voyez donner à ces tentatives toute l'attention requise, à travers les informations, les campagnes, les films, les programmes scolaires, à travers leurs laquais qui sont infiltrés, à travers des organisations sionistes utilisant différents noms, comme les francs-maçons, le Rotary et autres groupes d'espionnage qui ne sont que des cellules de subversion et de saboteurs. Ces organisations ont des moyens financiers énormes leur permettant de jouer leur rôle, à savoir la réalisation de l'objectif sioniste et l'approfondissement des concepts qui servent l'ennemi. Ces organisations opèrent en l'absence de l'islam. Les peuples musulmans doivent jouer leur rôle en déjouant ces conspirations et en paralysant les saboteurs. Le jour où l'islam prendra le contrôle des affaires de la vie, ces organisations hostiles à l'islam et à l'humanité seront effacées.


ARTICLE DIX-HUIT
La femme au sein d'une famille de combattants, qu'elle soit mère ou sœur, joue le rôle le plus important en s'occupant de la famille, en élevant les enfants, en leur inculquant les valeurs morales et les pensées de l'islam. Elle doit leur apprendre à remplir leur devoir religieux pour les préparer au rôle de combattant qui les attend. C'est pourquoi la plus grande attention doit être apportée aux écoles et aux programmes scolaires, pour l'éducation des filles musulmanes, afin qu'en devenant mères, elles tiennent leur rôle dans la bataille de libération.

Elle doit acquérir les connaissances suffisantes pour gérer l'économie domestique, car l'absence de gaspillage dans le budget familiale est nécessaire à la survie dans les conditions difficiles qui nous entourent. Elle doit savoir que l'argent entre les mains est comme le sang qui ne doit jamais couler, sauf à travers les veines, afin que petits et grands puissent survivre.

« Les hommes et les femmes qui se résignent, les hommes et les femmes qui croient, les personnes pieuses des deux sexes, les personnes justes des deux sexes, les personnes des deux sexes qui supportent tout avec patience, les humbles des deux sexes, les hommes et les femmes qui font l'aumône, les personnes des deux sexes qui observent le jeûne, les personnes chastes des deux sexes, les hommes et les femmes qui se souviennent d'Allah à tout moment, tous obtiendront le pardon d'Allah et une récompense généreuse » (Coran, XXXIII, 33).


ARTICLE DIX-NEUF
Il existe des règles et un critère en ce qui concerne l'art, qu'il soit islamique ou préislamique. La Libération Islamique a besoin d'art islamique qui élève les esprits sans pour autant servir un aspect de la nature humaine au détriment de l'autre, mais en élève tous les aspects de manière harmonieuse et équilibrée. L'homme est une créature unique et merveilleuse, faite d'une poignée de boue et d'un souffle d'Allah. L'art islamique doit s'adresser à l'homme sur cette base, alors que l'art préislamique s'adressait au corps, donnant la préférence au côté « boue ».

Ainsi, les livres, les articles, les publications, les exhortations religieuses, les épîtres, les chants, les poèmes, les hymnes, les pièces de théâtre, s'ils contiennent les caractéristiques de l'art islamique, possèdent par conséquent les conditions requises à la mobilisation idéologique car ils nourrissent et élèvent l'âme. La route est longue et les souffrances énormes. L'âme se lasse, mais l'art islamique renouvelle l'énergie, ressuscite le mouvement menant à une conduite exemplaire souple. Cela est une question très sérieuse. Car la bataille de la Oumma est le jihad et ne connaît point de badinage.


ARTICLE VINGT
La société islamique est une société responsable. Le Prophète, que les prières et les salutations d'Allah soient sur lui, a dit : « Bénis soient les généreux, qu'ils soient chez eux ou en voyage, qui ont ramassé tout ce qu'ils possèdent pour le partager entre eux ». L'esprit islamique doit régner dans toute société musulmane. La société qui doit confronter un ennemi vicieux agissant comme les nazis, ne faisant aucune différence entre l'homme et la femme, les enfants et les personnes âgées, une telle société a droit à l'esprit islamique. Notre ennemi a recours aux punitions collectives. Il a privé le peuple de sa terre et de ses biens, l'a poursuivi dans son exil, brisant ses os, tirant sur ses femmes, enfants et vieillards avec ou sans raisons. L'ennemi a ouvert des camps de détention où des milliers de personnes sont jetées et maintenues dans des conditions inhumaines. Sans oublier les destructions des maisons, les assassinats des pères de famille, les jugements cruels prononcés contre des milliers de jeunes, condamnés à passer les meilleures années de leurs vies dans les cachots des prisons. Dans leur traitement nazi, les juifs ne font aucune exception pour les femmes et les enfants. Leur politique de semer la terreur s'applique à tous. Ils attaquent les gens là où le bât blesse le plus, extorquant leur argent et molestant leur honneur. Ils traitent les gens comme s'ils étaient les pires des criminels. La déportation équivaut au meurtre.

Pour faire face à ces actes, il est nécessaire de créer une responsabilité mutuelle parmi le peuple. C'est comme un seul corps que le peuple doit confronter l'ennemi. Si un membre est atteint, c'est tout le corps qui en souffre et répond.


ARTICLE VINGT ET UN
La responsabilité sociale mutuelle implique l'aide financière et morale fournie à tous ceux qui sont dans le besoin, de même que la participation à certains travaux. Les membres du Mouvement de la Résistance Islamique doivent considérer l'intérêt des masses comme le leur propre. Ils ne doivent épargner aucun effort. Ils doivent empêcher à tout prix ce qui peut porter préjudice à l'avenir des jeunes et à la perte de la société. Les peuples font partie d'eux et ils font partie des peuples. Leur force est la leur, ainsi que leur avenir. Les membres du Mouvement de la Résistance Islamique doivent partager les joies et les malheurs d'autrui et faire tout ce qui est en leur pouvoir pour exaucer ses demandes. Le jour où cet esprit règnera, la fraternité s'encrera, et la coopération et l'unité s'accroîtront. Ainsi les rangs se renforceront pour affronter les ennemis.


ARTICLE VINGT-DEUX Depuis longtemps les ennemis complotent, habilement et avec précision pour réaliser leurs objectifs. Ils ont pris en considération les causes qui affectent les évènements en cours. Ils ont amassé des fortunes colossales consacrées à réaliser leur rêve. Avec leur argent, ils ont mis la main sur les médias du monde entier : presse, maisons d'édition, stations de radio etc… Avec leur argent, ils ont soulevé des révolutions dans plusieurs parties du monde afin de servir leurs intérêts et réaliser leur objectif. Ils sont derrière la Révolution Française, la Révolution Communiste et toutes les révolutions dont nous avons entendu parler. Avec leur argent, ils ont mis sur pied des sociétés secrètes comme les francs-maçons, les clubs Rotary, les Lions et autres dans différentes parties du monde, afin de saboter les sociétés et servir les intérêts sionistes. Avec leur argent, ils sont parvenus à contrôler les pays impérialistes et à les pousser à coloniser nombreux pays pour exploiter leurs ressources et y propager la corruption.

Vous pouvez dire ce que vous voulez sur les guerres régionales et mondiales. Ils ont été derrière la Première guerre mondiale quand ils ont aboli le Califat islamique, réalisant des gains financiers et contrôlant les ressources. Ils ont obtenu la Déclaration de Balfour, créé la Ligue des Nations pour diriger le monde. Ils ont été derrière la Seconde Guerre Mondiale, à travers laquelle ils ont réalisé des gains financiers énormes en faisant le commerce des armes, et ont ouvert la voie à la création de leur État. Ils ont été les instigateurs de l'abolition de la Ligue des Nations pour la remplacer par les Nations Unis et le Conseil de Sécurité afin de gouverner le monde à travers ces deux Organisations. Il n'existe aucune guerre dans n'importe quelle partie du monde dont ils ne soient les instigateurs. « O Croyants, aussi souvent qu'ils attisent les feu de la guerre, Allah l'éteindra et ils continueront à propager la corruption sur terre. Mais Allah n'aime pas les corrupteurs » (Coran, III, 69). Les forces impérialistes dans l'Occident capitaliste et l'Orient communiste appuient l'ennemi avec toutes leurs forces : argent et hommes. Le jour où l'islam apparaîtra, les forces mécréantes s'uniront pour le confronter, car les infidèles appartiennent à une nation. « O croyants. Ne formez de liaisons intimes qu'entre vous. Les infidèles ne manqueraient pas de vous corrompre : ils désirent votre perte. Leur haine perce dans leurs paroles. Mais ce que leurs cœurs recèlent est pire encore. Nous vous en avons déjà fait voir des preuves évidentes, si toutefois vous savez comprendre » (Coran, III, 114).

Ce n'est pas en vain que le verset se termine avec la parole d'Allah : « Si vous savez comprendre ».

 

NOTRE POSITION A L'EGARD DE…

A/ LES MOUVEMENTS ISLAMIQUES


ARTICLE VINGT-TROIS
Le Mouvement de la Résistance Islamique respecte et apprécie les autres mouvements islamiques. S'il existe des différends sur un point ou une opinion, l'accord prévaut sur d'autres. Il estime que si ces mouvements sont bien intentionnés et dédiés à Allah, ils sont dans la catégorie de ceux qui essayent, avec tout ce qui est en leur pouvoir, à l'intérieur du cercle islamique. Chaque individu actif doit partager.

Le Mouvement de la Résistance Islamique considère tous ses mouvements comme un soutien. Il exhorte Allah de les guider et leur montrer le droit chemin, de même qu'il n'épargne aucun effort pour maintenir l'unité, luttant sans répit pour la réalisation de son objectif selon le Coran et les directives du Prophète. « Attachez vous fortement à Allah et ne vous en séparez jamais ; et souvenez vous de ses bienfaits lorsque, ennemis que vous étiez, Il a réuni vos cœurs, et que par les effets de Sa grâce vous êtes tous devenus un peuple de frères. Vous étiez au bord du précipice du feu et Il vous en a retirés. C'est ainsi qu'Il vous fait voir Ses miracles, afin que vous ayez un Guide » (Coran, III, 98-99).


ARTICLE VINGT-QUATRE
Le Mouvement de la Résistance Islamique ne permet pas la calomnie ni les diffamations à l'encontre d'individus ou de groupes, car le croyant ne se livre pas à de tels méfaits. Il faut faire la différence entre cette attitude et la position prise par certains individus et groupes. Là où il rencontre de telles pratiques, le Mouvement de la Résistance Islamique se réserve le droit de montrer l'erreur et de mettre en garde. Il montrera le droit chemin et jugera n'importe quel cas objectivement. Une conduite sage est assurément le but du croyant. « Allah n'aime pas que l'on divulgue le mal, à moins qu'on se soit victime de l'oppression. Allah entend et sait tout. Soit que vous divulguiez le bien ou le cachiez, soit que vous pardonniez le mal. Allah est indulgent et puissant » (Coran, IV, 147-148).

 

B/LES MOUVEMENTS NATIONALISTES SUR LA SCENE PALESTINIENNE


ARTICLE VINGT-CINQ
Le Mouvement de la Résistance Islamique respecte ces mouvements et apprécie les circonstances et les conditions qui les entourent et les affectent. Il les encourage tant qu'ils ne prêtent pas allégeance aux communistes de l'Est et aux Croisés de l'Occident. Cela confirme à tous ceux qui y sont intégrés ou sont sympathisants que le Mouvement de la Résistance Islamique est un mouvement de combat qui a un regard moral et éclairé sur la vie et sur les bases de coopération avec les autres. Il hait l'opportunisme et recherche uniquement le bien des gens, des individus et des groupes. Il ne recherche aucun gain matériel, notoriété ou récompense des autres. Il fonctionne avec ses propres ressources et tout ce dont il dispose et tout cela uniquement pour gagner les faveurs d'Allah. Tel est son unique souhait.

Le Mouvement assure tous les courants nationalistes opérant en terre de Palestine pour la libération de la Palestine qu'il est là pour les renforcer et les soutenir. Il ne sera rien de plus, en paroles et en actes, maintenant et dans l'avenir. Il est là pour unir et non pour diviser, pour préserver et non pour dilapider, pour unifier et non pour diviser. Il estime chaque bonne parole, chaque effort sincère, et tous les bons offices. Il ferme la porte à tout désaccord marginal, et ne prête pas l'oreille aux rumeurs et aux calomnies, tout en prenant entièrement en compte le droit à l'autodéfense.

Tout ce qui est contraire à ces tendances est un mensonge propagé par les ennemis et leurs valets dans le but de semer le chaos, de briser les rangs, et d'occuper les hommes dans des problèmes secondaires. « Si un homme méchant vous apporte quelque nouvelle, cherchez d'abord à vous assurer de sa véracité ; autrement, vous pourriez faire du tort à quelqu'un sans le savoir, et vous vous en repentiriez ensuite » (Coran, XLIX, 6).


ARTICLE VINGT-SIX
En regardant les mouvements nationalistes palestiniens qui ne prêtent allégeance ni à l'Est ni à l'Ouest de cette manière positive, le Mouvement de la Résistance Islamique est ouvert à toute discussion sur une nouvelle situation, sur le double plan régional et international, concernant la question palestinienne. Il le fait d'une manière objective afin de démontrer à quel point cette situation peut être en harmonie ou en totale contradiction avec les intérêts nationaux du point de vue Islamique

 

C/L'ORGANISATION DE LIBÉRATION DE LA PALESTINE (OLP)


ARTICLE VINGT-SEPT
L'Organisation de Libération de la Palestine est la plus proche au cœur du Mouvement de la Résistance Islamique. Il s'y trouve le père et le frère, le plus proche parent et l'ami. Le musulman ne se détache jamais de son père, son frère, de son proche parent ou de son ami. Notre patrie est une, notre situation est une, notre destin est un, et l'ennemi est commun à nous tous.

Du fait des circonstances qui ont entouré la création de l'Organisation, de la confusion idéologique qui a prévalu dans le monde arabe comme conséquence de l'invasion qui a mené à la chute de ce monde depuis la défaite des Croisés et qui, malheureusement, s'intensifie à travers les orientalistes, les missionnaires, et les impérialistes, l'Organisation a adopté l'idée d'un État laïc. La laïcité est en totale contradiction avec l'idéologie religieuse. Les attitudes, les conduites et les décisions viennent des idéologies. C'est pourquoi, avec notre respect pour l'OLP, et sans vouloir diminuer son rôle dans le conflit arabo-israélien, nous sommes incapable d'abandonner l'idée de l'instauration d'une Palestine Islamique. La nature islamique de la Palestine fait partie de notre religion et quiconque prend notre religion à la légère est un perdant. « Et qui aura de l'aversion pour la religion d'Abraham si ce n'est l'insensé ? Nous l'avons élu dans ce monde, et il sera dans l'autre au nombre des justes » (Coran, II, 124).

Le jour où l'OLP adoptera l'islam comme manière de vivre, nous deviendrons ses soldats, et le combustible pour son feu qui brûlera les ennemis. Jusqu'à ce jour, et nous prions Allah qu'il soit proche, notre position vis-à-vis de l'OLP sera celle d'un fils envers son père, du frère envers son frère, et du parent envers son parent, ses souffrances seront les nôtres et nous l'aiderons à faire face à l'ennemi, tout en lui souhaitant sagesse et bonne direction.

« Soutiens ton frère car celui qui n'a pas de frère est comme celui qui se rend à la guerre sans armes. Le cousin est comme l'aile avec laquelle on vole. L'oiseau peut-il vivre sans ailes ? ».

 

D/LES PAYS ARABES ET ISLAMIQUES


ARTICLE VINGT-HUIT
L'invasion sioniste est vicieuse. Elle ne recule devant aucun moyen et méthode, utilisant tous les moyens vicieux et méprisables pour réaliser son objectif. Elle s'appuie sur les organisations qu'elle a créées, à savoir les francs-maçons, les clubs Lions, le Rotary, pour les opérations d'infiltration et d'espionnage. Toutes ces organisations, secrètes ou non, oeuvrent dans l'intérêt du sionisme et agissent selon ses instructions. Leur objectif est de saper notre société, de détruire les valeurs, de corrompre les consciences, et d'annihiler l'islam. Ces sociétés secrètes ou non sont derrière la vente de drogue et l'alcoolisme, afin de faciliter leur expansion.

Les pays arabes entourant Israël doivent ouvrir leurs frontières aux combattants des pays arabes et islamiques, afin de leur permettre de consolider leurs efforts et de se joindre à leurs frères arabes musulmans en Palestine. Quant aux autres pays arabes et musulmans, ils doivent faciliter la circulation des combattants. N'oublions pas de rappeler à chaque musulman que lorsque les juifs conquirent la Cité Sainte en 1967, ils se mirent devant la Mosquée al-Aqsa et proclamèrent que Mahomet est mort et ses descendants sont des femmes. Israël, le judaïsme, les juifs défient l'islam et les musulmans : « Puissent les lâches ne jamais dormir ».

 

E/ ASSOCIATIONS, GROUPES ET INSTITUTIONS NATIONALISTES, INTELLECTUELS, ARABES ET MONDE ISLAMIQUE


ARTICLE VINGT-NEUF
Le Mouvement de La Résistance Islamique espère que tous ces groupes feront cause commune avec lui, à tous les niveaux et dans tous les domaines, le soutiendront, adopteront ses positions, renforceront ses activités et feront de sorte à gagner l'appui à ses actions pour que le peuple islamique devienne sa base et sa force. Le Mouvement espère que cela lui fournira un appui stratégique, humain et dans le domaine de l'informatique. Cela peut se faire à travers les conférences de solidarité, la publication de bulletins explicatifs, d'articles d'appui et de livrets pour informer les masses sur le problème palestinien, et les conspirations et intrigues tissées autour de lui. Ces groupes doivent mobiliser les Nations islamiques sur les plans idéologique, éducatif, culturel, afin que chacun soit armé pour participer à la bataille finale de libération, comme il en fut au temps des Croisées et des Tatars. En vérité, cela n'est pas difficile pour Allah. « Allah a dit : Je donnerai la victoire à Mes envoyés. Allah est fort et puissant » (Coran, LVIII, 21).


ARTICLE TRENTE Les écrivains, les intellectuels, les gens des médias, les orateurs, les éducateurs, les enseignants, et tous les secteurs du monde arabe et islamique doivent jouer ce rôle et accomplir leur devoir à cause de la férocité de l'offensive sioniste et de l'influence sioniste dans de nombreux pays où ils ont mis la main sur les finances et les médias.

Le jihad ne se limite pas au combat et à la confrontation armée avec l'ennemi. Le mot qui porte, le bon article, le livre utile, l'appui et la solidarité, ainsi que le désir sincère de hisser la bannière d'Allah toujours plus haut, sont partie intégrale du jihad pour Allah. « Quiconque mobilise un combattant pour Allah est lui même un combattant. Quiconque soutient les parents d'un combattant est lui même un combattant » (rapporté par Boukhari, Moslem, Abou Daoud et al-Tarmadhi).

 

F/FIDÉLES DES AUTRES RELIGIONS, LA RESISTANCE ISLAMIQUE EST UN MOUVEMENT HUMANISTE


ARTICLE TRENTE-ET-UN
Le Mouvement de la Résistance Islamique est un mouvement humaniste. Il se préoccupe des droits de l'homme. Il est guidé par la tolérance islamique quand il traite avec les fidèles d'autres religions. Il se s'oppose à eux que lorsqu'ils sont hostiles. Sous la bannière de l'islam, les fidèles des trois religions, l'islam, le christianisme et le judaïsme, peuvent coexister pacifiquement. Mais cette paix n'est possible que sous la bannière de l'islam. Le passé et le présent sont là pour en témoigner.

Il est du devoir des fidèles des autres religions de cesser de contester la souveraineté de l'islam dans cette région, car si un jour ils prennent le pouvoir, règneront les carnages, les déplacements de populations et la terreur. Chacun d'entre eux est en conflit avec ses coreligionnaires, que serait-ce avec les autres religions ! On compte de nombreux exemples, dans le passé et le présent.

« Ils n'oseront vous combattre en bataille rangée. Ils ne se défendront que dans les villes fortifiées ou derrière des remparts. Ils n'ont de courage qu'entre eux. Vous les croyez unis et ils sont divisés, parce qu'ils n'ont point la sagesse » (Coran, LIX, 14-15). L'islam confère à chacun ses droits légitimes. L'islam empêche les incursions sur les droits des autres. Les actes des sionistes nazis contre notre peuple ne dureront pas longtemps. « Car l'état d'injustice ne dure qu'un jour alors que l'état de justice dure jusqu'au Jour du Jugement Dernier ».

« Allah ne vous défend pas la bienfaisance et l'équité envers ceux qui n'ont point combattu contre vous, et qui ne vous ont point banni de vos foyers. Il aime la justice » (Coran, LX, 8).


ARTICLE TRENTE-DEUX
Le sionisme mondial et les puissances impérialistes tentent, à travers des plans bien établis et une stratégie intelligente, d'éliminer un État arabe après l'autre du cercle de la lutte contre le sionisme pour qu'en fin de compte, il ne reste plus que les Palestiniens à combattre. L'Égypte a été éliminée à travers les accords traîtres de Camp David. Ils essayent d'attirer d'autres pays arabes de la même manière. Le Mouvement de la Résistance Islamique appelle les nations arabes et islamiques à adopter une politique sérieuse et à persévérer dans leur action afin d'empêcher l'application du plan horrible de les éloigner du cercle de la lutte contre le sionisme. Aujourd'hui c'est la Palestine, demain cela pourrait être un autre pays arabe. Le plan sioniste n'a pas de limites. Après la Palestine, les sionistes veulent accaparer la terre, du Nil à l'Euphrate. Quand ils auront digéré la région conquise, ils aspireront à d'autres conquêtes. Leur plan est contenu dans « Le Protocole des Sages de Sion ». Leur conduite actuelle est la preuve de ce que nous avançons.

Sortir du cercle de la lutte contre le sionisme est une haute trahison. Maudits soient ceux qui agissent de la sorte. « Pensez vous que vous serez abandonnés, comme si Allah ne connaissait pas ceux d'entre vous qui combattent et qui ne recherchent d'autre alliance que celle d'Allah, de Son Prophète et des croyants ? Allah est instruit de ce que vous faites » (Coran, VIII, 16). Il n'existe aucun autre moyen que de mobiliser toutes les forces et les énergies pour combattre cette vicieuse invasion nazie et tatare. L'alternative est de perdre son pays, disperser les citoyens, et répandre le vice sur terre, mais aussi détruire les valeurs religieuses. Que chacun sache qu'il est responsable devant Allah. Car celui qui fait le moindre bien est récompensé, et celui qui fait le moindre mal est puni.

Le Mouvement de la Résistance Islamique se considère le fer de lance du cercle de lutte contre le sionisme mondial. Le Mouvement joint ses efforts à ceux de tous les combattants dans l'arène palestinienne. Les pays arabes et islamiques doivent augmenter leur quote-part ; Tous les groupes islamiques du monde devraient faire de même, car ces derniers sont mieux équipés pour combattre les juifs bellicistes.

« Mais nous avons jeté au milieu d'eux l'inimitié et la haine, qui durera jusqu'au jour de la résurrection. Toutes les fois qu'ils allumeront le feu de la guerre, Allah l'éteindra. Ils parcourent le pays pour le ravager et y commettre des désordres. Mais Allah n'aime point ceux qui commettent le désordre » (Coran, V, 69).


ARTICLE TRENTE-TROIS
Le Mouvement de la Résistance Islamique agit selon des concepts généraux qui sont cohérents et conformes aux règles universelles qui coulent dans le fleuve du destin. Ainsi, il lutte contre l'ennemi et défend les musulmans et la civilisation islamique ainsi que les lieux sacrés, dont la Mosquée al-Aqsa. Le Mouvement lance un appel urgent aux nations arabes, peuples et gouvernements, groupes populaires et officiels, à craindre Allah quand ils portent un jugement sur le Hamas. Ils doivent le soutenir et l'aider comme Allah le veut. Il doivent lui envoyer des fonds jusqu'à ce que l'objectif d'Allah soit réalisé, à savoir l'unité des rangs, l'afflux des combattants de tous les coins du monde islamique pour faire le djihad et proclamer haut et fort : Vive le jihad. Leur cri arrivera jusqu'au Ciel et son écho continuera de résonner jusqu'au jour de la libération. Que les envahisseurs soient vaincus. Ce sera la Victoire d'Allah.

« Allah assistera celui qui l'assiste dans sa lutte contre les impies. Allah est fort et puissant » (Coran, XXII, 41).

 

LE TEMOIGNAGE DE L'HISTOIRE


ARTICLE TRENTE-QUATRE
La Palestine est le nombril du monde, la convergence des continents et l'objet d'avidités depuis l'aube de l'histoire. Le Prophète, qu'Allah le bénisse, l'a souligné dans un hadith, disant à son honorable compagnon Ma'ad ben-Jabal : « Ma'ad, Allah te donnera la victoire sur la Syrie après moi, de Al Arich jusqu'à l'Euphrate, alors que ses hommes, femmes et esclaves y résideront jusqu'au Jour du Jugement Dernier. Ceux qui choisissent de vivre dans une des plaines de Syrie ou de Palestine seront dans un état de jihad jusqu'au Jour du Jugement Dernier ».

La Palestine a été convoitée par les expansionnistes qui l'ont attaquée avec leurs armées pour réaliser leurs objectifs. Les Croisés sont venus avec leurs armées, amenant avec eux leurs croyances et leur croix. Ils ont pu vaincre les musulmans pendant un temps. Mais les musulmans sont parvenus à regagner leurs terres quand ils ont combattu sous la bannière de l'islam, unifiant leurs épées et criant le nom d'Allah sous le commandement de Saladin. Ils combattirent pendant presque vingt ans et, à la fin, les Croisés furent vaincus et la Palestine libérée. « Dis aux incrédules : Bientôt vous serez vaincus et rassemblés dans l'enfer. Quel affreux séjour » (Coran, III, 10).

C'est le seul moyen de libérer la Palestine. Il n'y a aucun doute sur le témoignage de l'histoire. C'est une des lois de l'univers et une des règles de la vie. On ne bat le fer que par le fer. Leur croyance stupide ne peut être vaincue que par la croyance islamique juste. Une croyance ne peut être combattue que par une croyance, et en dernière analyse, la victoire est pour les justes, car la justice est certainement victorieuse. « Un mot a été donné à nos serviteurs les prophètes. Ils doivent être assistés contre les infidèles et nos armées doivent certainement être les conquérantes ».


ARTICLE TRENTE-CINQ
Le Mouvement de la Résistance Islamique étudie très sérieusement la conquête de Saladin contre les croisés, et la manière il a sauvé la Palestine de leurs mains, de même que la victoire sur les Tatars à Ayn Jalout, sauvant ainsi les Arabes des Tatars et de leurs massacres. Le Mouvement tire des leçons de ces exemples. Le massacre des Palestiniens par les sionistes a été précédé par celui des croisés venus d'Occident et des Tatars venus de l'Est. De même qu'ils ont pu les combattre et vaincre, les musulmans doivent pouvoir combattre l'invasion sioniste et la vaincre. Ce n'est pas un problème pour Allah tout puissant, pourvu que les intentions soient pures, la détermination vraie, et que les musulmans, suivant l'exemple de leurs ancêtres, se débarrassent des effets des invasions idéologiques et suivent les traces de leurs ancêtres.


ARTICLE TRENTE-SIX
Tout en préparant sa voie, le Mouvement de la Résistance Islamique insiste sur le fait qu'il ne cherche ni la gloire, ni les gains matériels, ni la prééminence sociale. Il ne fait pas la concurrence à quiconque parmi notre peuple pour prendre sa place. Il ne fera jamais de mal à un musulman ou à un non musulman pacifique, ici ou ailleurs. Il servira de support à tout groupe ou organisation opérant contre l'ennemi sioniste et ses laquais.

Le Mouvement de la Résistance Islamique adopte l'islam comme mode de vie. L'islam est sa croyance et sa religion. Quiconque adopte l'Islam comme mode de vie, que ce soit une organisation ou un groupe, un pays ou tout autre corps, le Mouvement de la Résistance Islamique sera son soldat et rien de plus.

« Nous demandons à Allah de nous montrer le droit chemin, de faire de nous un exemple pour les autres et de juger entre nous et notre peuple. O Allah vous jugez entre nous et notre peuple avec justice Vous êtes le meilleur juge » (Coran, VII, 89).


Source : http://www.library.cornell.edu/colldev/mideast/hamas.htm

amitiés Quebec-Israel
_________________________

dernières informations sur les techniques du Hamas


Après les ambulances convoyant des terroristes, auxquelles on a rajouté jusqu'à 20 enfants, pour empêcher Israël de les viser, voici des soldats israéliens qui découvrent des malades mentaux enchainés aux bâtiments que l'armée israélienne  prend pour cible, dans le seul but d'augmenter la mortalité civile à .


16:40 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les aveux d'un membre du Hamas et d'un journaliste

Formation pour un attentat au moyen d'un parapente par un commando de l' "armée de l'air" du Hamas

Le Shin Bet a dévoilé l'existence d'une unité de commando aérien du Hamas. Dix membres du Hamas ont été envoyés en 2010 en Malaisie pour s'entraîner au maniement de parapente avec l'intention de perpétrer des attentats en Israël. Ces informations ont été recueillies suite à l'interrogatoire d'un des terroristes fait prisonnier par les forces de Tsahal, il y a quelques jours et interrogé par les services de Sécurité intérieure israéliens.

Selon le communiqué du Shin Bet, l'armée israélienne a arrêté dans le secteur de Khan Younis (sud de la Bande de Gaza) un membre de la branche armée du Hamas ayant le grade de commandant d'unité de la brigade de Khan Younis. Lors de son interrogatoire, il a donné des informations sur sa participation à la formation pour le pilotage de parapente, sa préparation pour une infiltration en Israël, sur les instructions reçues en vue d'un kidnapping et sur le fait de se préparer à l'éventualité d'une incursion terrestre de l'armée israélienne dans la bande de Gaza. En outre, le prisonnier a également donné des détails sur la planification d'embuscades au moyen de missiles antitanks et sur les tirs de snipers à partir du 10è étage de l'immeuble du Croissant rouge à Khan Younis.

Il a été enrôlé par le Hamas en 2010 et versé immédiatement dans la branche armée, les brigades Ezzedine al Qassam. Il a subi un entraînement accéléré du maniement du fusil d'assaut AK47 Kalachnikov. Il a ensuite été intégré dans une unité chargée de faire des gardes à raison d'une par semaine entre minuit et 4 heures du matin Après quelques mois, il a reçu une formation supplémentaire incluant le tir en mouvement avec sa Kalachnikov, le maniement d'armes plus lourdes du type PKC ainsi que le lancer de grenades de fabrication locale. Cet entraînement s'est déroulé sur une période de 5 mois.

En 2012, le suspect a été versé dans une unité de réserve avec pour tâche, entre autre, le remplacement de membres partis effectuer des missions de tirs de roquettes ou d'autres actions opérationnelles. En 2013, il a été intégré dans une unité spéciale et a reçu une arme personnelle, de type Kalachnikov ainsi que des chargeurs . Au milieu du mois de juin 2014, il a effectué un "cours de rafraîchissement" comprenant le maniement d'armes de poing, de fusils d'assaut, de PKC et RPG ainsi que le maniement d'explosifs.

En outre, il a également appris les techniques de kidnapping de soldats et le séjour prolongé dans les tunnels. Il devait achever ce cours à l'issue du ramadan, ces jours-ci.

En 2010, le suspect a donc été recruté au sein d'une unité spéciale qui a été envoyée en Malaisie pour s'entraîner au parapente en vue d'effectuer un attentat à l'intérieur d'Israël.

En tout, avec le suspect, ce sont 10 hommes issus de différentes brigades qui se sont entraînés là-bas durant une semaine.

Lorsque le suspect est revenu dans la Bande de Gaza, il a été convoqué, tout comme les autres membres du commando devant commettre un attentat, en vue d'un entraînement comprenant principalement des séances de tirs à la Kalachnikov. Tous les membres du commando ont été avertis de garder le secret le plus absolu et de ne faire en aucun cas allusion aux parapentes.

Ce n'est qu'en 2014, que le suspect a été reconvoqué pour un rafraîchissement auquel ont participé plusieurs dizaines de combattants qui se sont entraînés sur le seul et unique parapente. On ne leur a pas précisé néanmoins le lieu où serait commis l'attentat.

Selon les informations recueillies au cours de l'interrogatoire, il s'avère que le Hamas a produit des efforts importants pour l'établissement et la formation de cette unité de commando. En outre, dans le cadre de la préparation d'une confrontation terrestre avec l'armée israélienne, le Hamas a construit un réseau de tunnels qui avaient pour objectif de porter atteinte aux forces de Tsahal et de kidnapper des militaires sur les lieux de combat.

Parallèlement le Hamas s'est concentré sur la planification d'attentats "qualitatifs, exceptionnels et significatifs" au moyen de parapentes, le tout avec l'aide et le soutien technique de pays étrangers, dans ce cas précis la Malaisie.

Yossi Melman est un commentateur de la sécurité et du renseignement israéliens et le co-auteur de "Espions contre Armageddon : à l'intérieur des guerres secrètes d'Israël." Twitter: @yossi_melman
i24, 30 juillet 2014


Attaque de l’hôpital Al-Shifa de Gaza : un journaliste italien innocente l’armée israélienne



G3

Accusée d’office par les médias internationaux d’avoir bombardé lundi une aile de l’hôpital Al-Shifa et un camp de réfugiés de Gaza, où 10 Palestiniens dont huit enfants ont été tués, l’armée israélienne a aussitôt rejeté la responsabilité des tirs sur le Hamas. Un journaliste italien, récemment sorti de l’enclave palestinienne, a innocenté Tsahal.

Au vu des tweets antérieurs du reporter Gabriele Barbarti, trés critiques contre l’armée israélienne, son tweet de mardi disculpe totalement l’armée israélienne sans la moindre ambiguïté : Hors de Gaza et loin des représailles du Hamas : tir de roquette raté qui a tué les enfants à Shati. Témoin : les membres (du Hamas) se sont dépêchés d’aller ramasser les débris.

G1

Le reporter précisera un tweet plus tard : Le porte-parole de l’armée a dit la vérité dans le communiqué publié hier sur le massacre de Shati. Ce n’est pas Israël derrière l’attaque.

G2

Après la mise au point de l’armée israélienne, les médias n’ont pas rectifié l’information mensongère et ont préféré mettre dos à dos Tsahal et l’organisation terroriste islamiste.

Mardi, l’armée israélienne a publié sur les réseaux sociaux un plan saisi sur un terroriste du Hamas qui montre des tunnels et des sites de tirs dans des zones densément peuplées de Gaza.

BtvF1_KCQAAXqgV
le monde juif.info

Même info ici, plus détaillée

00:36 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

30/07/2014

Appel contre la décision de confirmation des charges:

Gbagbo prépare un dossier en béton

L’avocat du président Gbagbo, Me Emmanuel Altit, a été autorisé le 18 juillet 2014 à faire appel de la décision de confirmation des charges rendue le 12 juin dernier contre son client. Mais déjà, dans une requête formulée vendredi dernier, Altit soulève des questions fondamentalement pertinentes qu’il entend soulever pour interjeter appel. Il prépare visiblement un dossier consistant.

La juge unique a répondu favorablement à la requête de Me Emmanuel Altit qui a déposé le 18 juillet 2014 une demande d’autorisation d’interjeter appel de la décision de confirmation des charges rendue le 12 juin dernier, tout en souhaitant une extension du nombre de pages de 20 à 50. Ainsi, dans sa décision rendue le même jour, le 18 juillet dernier, Silvia Fernandez de Gurmendi a accordé à la défense du président Laurent Gbagbo ces 50 pages, y compris les notes de sa demande pour autorisation d'interjeter appel de la décision de confirmation, au regard «de la complexité et de la longueur de la procédure» et «des circonstances exceptionnelles dans le sens de la règle 37 (2) du Règlement». La Norme 37(2) du Règlement de la Cour prévoit qu’un participant à la procédure peut bénéficier d’une extension du nombre de pages au delà du nombre de pages autorisé (20 pages ici) «dans des circonstances exceptionnelles» ; donc en fonction de l’urgence et de l’importance de la requête. C’est le cas en l’espèce comme le démontre Me Altitdans son argumentation. «Il est indispensable que la défense puisse discuter chacun des points qu’elle estime problématiques de cette décision et qu’elle puisse expliquer à la Chambre pourquoi – de son point de vue – ces points constitueraient autant de questions d’appel. Pour pouvoir exprimer ses vues quant aux questions d’appel qu’elle compte soulever la défense a besoin de la place nécessaire, ici de 50 pages soit 30 pages supplémentaires par rapport à ce qui est prévu à la Norme 37 (1)», justifie l’avocat principal de Gbagbo.
La jurisprudence créée par les juges avec la confirmation des charges En effet, la défense avait 5 jours à compter de la date de confirmation des charges pour faire appel de cette décision. Mais le 13 juin dernier, Me Altita demandé que les délais pour déposer une demande d’interjeter appel ne courent qu’à partir de la notification de la version française de cette décision. Depuis le 18 juillet dernier, comme l’a indiqué hier lundi la Cour pénale internationale (CPI) dans un communiqué, la traduction française officielle de la confirmation des charges lui a été la notifiée. Me Altit a donc désormais 5 jours à compter du 18 juillet pour faire appel, soit jusqu’au jeudi 24 juillet prochain.Manifestement, l’avocat français est plus que jamais déterminé à sortir le grand jeu lors d’un appel probable qui se dessine à la lecture de sa requête du 18 juillet dernier ; son développement lève un coin de voile sur sa stratégie. L’avocat français soulève en effet le caractère inédit et la jurisprudence créée dans l’affaire Gbagbo par les juges avec la confirmation des charges le 12 juin dernier. « Les questions pour lesquelles la défense entend demander l’autorisation d’interjeter appel sont nouvelles et n’ont jamais été posées par une partie ni tranchées par les Juges de la Cour. La nouveauté des questions s’explique notamment parce que c’est la première fois que des Juges de la Cour confirment les charges à l’encontre d’un suspect après avoir, un an plus tôt, décidé d’ajourner l’audience de confirmation des charges sur le fondement de l’article 61(7)(c)(i) du Statut et demandé au Procureur d’envisager d’apporter des éléments de preuve supplémentaires sur l’ensemble des charges formulées », fait remarquer le conseil principal du président Gbagbo. Il va également attaquer en appel, dans le fond, cette décision longue de 132 pages, accompagnée de l’Opinion dissidente de la Juge Van den Wyngaert qui compte 9 pages ; soit un total de 141 pages à décortiquer. « Elle comprend de nombreux développements exposant les vues de deux des trois Juges sur nombre de points de droit ou de fait abordés et discutés lors de la phase de confirmation des charges. Il importe que la défense, non seulement puisse présenter aux Juges ce qu’elle compte discuter lors de l’appel mais encore qu’elle puisse leur expliquer pourquoi ces points méritent discussion. Elle doit donc pouvoir discuter les constatations factuelles et les motifs juridiques adoptés par les Juges d’une part, et présenter ses arguments de manière suffisamment claire d’autre part », explique-t-il.

Les arguments chocs de Me Altit

Ce qui est intéressant dans son argumentaire, Me Altit entend contester le mode de responsabilité qui a été retenu par les deux juges, Silvia Fernandez de Gurmendi et Hans-Peter Kaul (démissionnaire), qui ont confirmé les charges, selon la logique du Procureur FatouBensoudaqui a présenté de manière biaisée dans son document amendé de notification des charges le 13 janvier 2014. Un DDC qui lie le président Gbagbo aux crimes allégués pendant la crise postélectorale en agitant - sans fondement notamment les concepts « entourage » et « forces pro-Gbagbo ». Sur ce point,Me Altit conclut que les deux juges ont fait une lecture sélective du DDC de Bensouda, qui a de manière subtile et manifestement pour brouiller la vigilance de la Chambre, tenté de couvrir le camp Ouattara en isolant les crimes et exactions commis par les FRCI et les milices pro-Ouattara dans les annexes, sensés contenir les documents de subsidiaires, donc de moindre importance. Pourtant, ici, cela aurait pu être tout à fait important pour une meilleure appréciation de la Chambre préliminaire I et plus globalement de l’affaire le Procureur contre Laurent Gbagbo. « Toujours d’un point de vue factuel, la Décision distingue, même si ce n’est pas expressément formulé, entre le narratif retenu par le Procureur dans son DCC (groupes rebelles auto-constitués, etc.) et la narratif différent présenté par le Procureur aux annexes 6 et 7 de son DCC (groupes rebelles formés notamment de mercenaires, organisés de manière militaire dans le cadre d’une force armée quasi- conventionnelle, lourdement armés). Les Juges de la majorité ont décidé de privilégier le premier narratif et d’écarter le second narratif ce qui oblige la défense a abordé ces questions dans sa demande d’autorisation d’interjeter appel », souligne Altit.

La Chambre d’appel pour trancher

L’équipe de défense de Gbagbo entend également procéder à une analyse comparative de la décision des deux juges et de l’opinion dissidente de la Juge Van den Wyngaert, revenir sur la crédibilité des témoins mais aussi et surtout démontrer que l’argumentaire juridique soulevé par les deux juges pour confirmer les charges est spécieux. « Les questions que la défense entend soulever sont extrêmement complexes. Elles portent non seulement sur l’interprétation de règles juridiques mais sur leur application aux faits de l’espèce, qui sont eux- mêmes complexes. La défense devra, pour chacune de ces questions, expliquer en quoi le raisonnement et/ou la conclusion de la majorité sont erronés et ce qu’elle considère être la manière correcte d’interpréter et d’appliquer les dispositions du Statut, en quoi cette question essentielle serait de nature à affecter de manière appréciable le déroulement équitable et rapide de la procédure ou l'issue du procès, et en quoi le règlement immédiat de cette question par la Chambre d'appel pourrait faire sensiblement progresser la procédure », relève l’avocat de Gbagbo. Me Emmanuel Altit s’en remet d’ores et déjà à la Chambre d’appel afin que le droit soit dit dans l’affaire Gbagbo.

Par Anderson Diédri

Source: Le NOUVEAU COURRIER N°1076 Du Mardi 22 Juillet 2014
communiqué par Memel Lafoi

00:54 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Face aux faiseurs de guerre, nous, l’armée des ombres, nous vaincrons,

Face aux faiseurs de guerre, nous, l’armée des ombres, nous vaincrons

 

28 Juillet 2014
Ce titre fait  bien évidemment référence à ce merveilleux film de Melville, d’après un roman de Kessel, décrivant ces « soldats inconnus » de la résistance, qui ont donné leur vie, pour  la liberté et qui ont combattu l’occupation.

Aujourd’hui, la France et l’Europe ne sont pas officiellement en guerre.  La Guerre au sens conventionnel du terme se trouve ailleurs: guerres civiles en Irak, en Lybie, en Syrie,en Ukraine, guerre d’Israël contre les Palestiniens.

Mais il y a d’autres formes de guerre: monétaires, économiques, énergétiques et bien souvent les motifs des secondes se transforment en guerres conventionnelles par ceux qui veulent conquérir, coloniser, contrôler, garder le pouvoir: ceux que l’on peut appeler « les faiseurs de guerre ».

Pour pouvoir passer d’une guerre non conventionnelle à une guerre conventionnelle, il  faut un prétexte et il faut que ce prétexte soit crédible dans les opinions publiques; et là, nous entrons dans la Guerre de l’information. Il faut un mensonge, et plus le mensonge est gros, plus l’exploitation de ce mensonge est rapide, plus il a de chances d’être crû. Nos démocraties essayant encore de passer  pour des démocraties, tiennent compte de leur opinion publique. Il est donc essentiel que ces opinions publiques soient convaincues de la nécessité de la guerre, et c’est  le prétexte, bien souvent mensonger qui doit servir de déclencheur.

C’est ce qui s’est passé avec l’Irak en particulier, ou l’invasion de l’Irak s’est faite  sur un mensonge, avoué par la suite,  mensonge dont on attend toujours la sanction, car question de violation du droit international, celui-là était quand même énorme (armes de destruction massives qui n’existaient pas) avec le film malheureusement réel  et devenu célèbre d’une fiole agitée à l’ONU Pour prouver la nécessité absolue d’envahir l’Irak de toute urgence, ce qui fut fait)(1) .

Depuis il y a eu des  prétextes, comme celui du massacre de Ghouta (Syrie), sur lesquels curieusement, les médias occidentaux se sont tus soudainement, lorsqu’il est apparu que les soi-disant preuves de culpabilité n’étaient pas aussi évidentes que le prétendaient les « faiseurs de guerre ».


1°) Un retour sur l’Ukraine

Quand le Gouvernement actuel de l’Ukraine a pris le pouvoir à la suite d’un putsch organisé avec le soutien des Européens et des Américains, en faisant en sorte qu’un Président élu soit destitué avec un début de guerre civile (Maidan),  les médias occidentaux se sont félicités du résultat de cette révolution  contre des oligarques corrompus en essayant de dissimuler le fait que le nouveau gouvernement n’avait vraiment rien de très modéré et encore moins de démocratique vu les partis qui avaient accédé au pouvoir.

Lorsque l’or de la Banque Centrale Ukrainienne a pris un avion pour les US, les médias se sont tus ( 2)

Lorsque le Russe a été interdit comme langue officielle en Ukraine, les médias se sont tus.

Lorsque de nombreux Ukrainiens ont réclamé une consultation démocratique, permettant aux régions de conserver une certaine autonomie, et se sont vus refuser cette consultation électorale sur la fédéralisation, les médias se sont tus.

Lorsqu’une centaine de personne se sont fait brûler dans des conditions inimaginables dans la ville d’Odessa, les médias se sont encore tus. Bien que cet épisode puisse être tout à fait comparé à un autre massacre, en France, du nom d’Oradour Sur Glane.

Lorsque les Populations Ukrainiennes ont voté pour leur sécession et leur indépendance, et en particulier le rattachement de la Crimée à  la Russie , les médias se sont indignés de cette  outrecuidance du peuple Ukrainien, dont certaines régions refusaient d’être rattachées au  Gouvernement de Kiev et à ses nouvelles manières de gouverner, imposant des mesures D’austérité décidées par le FMI,  et mettant les populations à la merci de groupuscules sanguinaires et incontrôlables.

Les médias ont juste oublié  qu’un peuple pouvait et devait se révolter contre la dictature, même si cette dictature prenait le masque d’une fausse démocratie. 

Tous les médias ? Non, justement, pas tous…  Les blogs de réinformation ont commencé à surgir, ce qu’on appelle les médias alternatifs, qui s’étaient déjà montré très actifs lors de l’épisode Syrien sur le massacre de  Ghouta, évoqué  précédemment. Ils ont réagi, apporté des informations, diffusé, relayé une multiplicité de déclarations, meurtres, exactions en tous genres,  en provenance de toute l’Europe, de tous les pays  et bien sûr de l’Ukraine elle-même, montrant que les séparatistes  aujourd’hui dénommé Terroristes étaient des gens comme vous, comme moi, civils pour la plupart,   et qu’ils n’avaient aucune confiance dans le nouveau gouvernement pour leur assurer le développement, la prospérité et la paix civile indispensable à un pays.


2°) Le plan Bzrezinski

Ce qu’il y a d’encore plus extraordinaire dans cette guerre de l’information, c’est que les plans des faiseurs de guerre étaient déjà connus et écrits. Ecrits non pas par des « conspirationnistes »  mais par ceux-là même qui les avaient conçus. Et là, il faut arriver au livre de Bzrezinski Le  Grand Echiquier  écrit en 1997 (3)(4).

Dans son livre, Bzrezsinki, fasciné par le concept d’empire, explique la stratégie de la nouvelle Rome impériale américaine, les moyens qu’elle s’est donnée pour  parvenir au contrôle,  et ceux qu’elle a l’intention de déployer pour conserver son hégémonie  sur toute la planète.

Et en particulier la conquête et le contrôle de l’Eurasie. Mais pour cela, il faut  absolument neutraliser le développement de la Russie  et de la Chine.

« Le but de ce livre est donc de formuler une politique géostratégique cohérente pour l’Amérique sur le Continent Eurasien . (page 25) »

Pour l’auteur, L’Amérique est le seul pays capable d’assumer le rôle de super puissance Globale  pour le bien de l’humanité  et son modèle  de culture et de développement économique doit se déverser  partout. Il n’y a point d’autre vérité que le libre-échange et la concurrence sans limites et sans entraves.

Ce qu’il y a d’ailleurs d’assez intéressant dans cet écrit, c’est également son obsession pour la notion d’élite supérieure: « L’empire britannique puise une bonne part de sa stabilité dans l’acceptation de la supériorité culturelle britannique »  (page 45)

Les outils de domination  de l’Empire Américain sont économiques,  monétaires,  militaires,  énergétiques,  et idéologiques. Et c’est là où nous en arrivons à quelque chose de fascinant: La notion de supériorité culturelle, raciale ou religieuse, qui est assez mal vue en Europe pour des raisons historiques qui tiennent autant aux guerres de religion ou à l’impérialisme religieux qu’à l’idéologie politique qui peut produire les pires des totalitarismes. Les Européens sont assez réfractaires aux dogmatismes d’empire, qu’ils soient religieux ou politiques. Et quelque part, ils sont encore plus réfractaires aux totalitarismes car ils en ont vécu un certain nombre. Les Etats Unis n’ont pas cette histoire.

Il est donc indispensable  pour la doctrine Bzrezinski ou ceux qui l’appliquent de trouver des arguments ailleurs que dans cette supériorité  « révélée ». 

L’inféodation de l’Ukraine est un passage incontournable pour contrer le développement de la  Russie ainsi que pour le contrôle de l’Eurasie. Et la guerre de la communication est l’OUTIL  par lequel cette prise de contrôle doit se faire, puisqu’il est hors de question compte tenu de l’histoire des Européens de faire référence aux vraies motivations  écrites par Bzrezinski: la supériorité culturelle et politique du modèle américain !

J’ai parlé au début de l’article de contrôle énergétique. L’Ukraine est également un endroit stratégique par sa situation géographique et son statut de distributeur de gaz en provenance de Russie. Nous en arrivons à une situation bien plus  vaste  également évoquée  par Bzrezinski dans sa volonté de nouvel ordre mondial et planétaire sous l’égide de l’empire…  Il s’agit bien sûr des pays du Proche Orient.

Si l’hégémonie américaine peut  se conserver par les armes ou par la monnaie, l’un de ses plus fidèles alliés au Proche Orient doit bénéficier d’une autre moyen de contrôle: les politiques et les ressources énergétiques. Les choses deviennent claires, les pays du Proche Orient   et cette partie du bassin Méditerranéen sont d’une richesse  extraordinaire  en gisements de gaz et de pétrole.

Le JSS NEWS nous dit (5): Grâce aux gisements gaziers Tamar et Léviathan, la real politique conduira les Etats vers une voie encore trop peu explorée, l’israélisme.

Quel regard portera le monde sur le minuscule état israélien, lorsque celui-ci fera son entrée dans « la cour des grands », en tant qu’état producteur/exportateur de gaz et de pétrole ?

En effet, au-delà de cette indépendance non négligeable, tant espérée de surcroit, se trouve un autre filon à exploiter, et non des moindres, un filon politique et stratégique, véritable levier contre l’anti-israélisme.

On peut rajouter depuis l’écriture de cet article du Jss news, un autre gisement d’une extrême importance, exploitée par une société Palestinienne du  nom de Gaza Marine. L’état palestinien, Gaza Marine devaient signer un contrat avec Gazprom  en Juin 2014. (6)

 

3°)  Les Mensonges et les Manipulations de L’opinion publique

La violence trouve son seul refuge dans le mensonge et le mensonge, son seul soutien dans la violence. Tout homme qui a choisi la violence comme moyen doit inexorablement choisir le mensonge comme règle 

Alexandre Soljenytzine 

Le Cri. Le discours du prix Nobel - L'Express, septembre 1972.

 

Ces stratégies de domination  et de contrôle absolu ne peuvent être efficaces dans des pays  ayant l’histoire des pays Européens dans lesquels un Torqueimada, pas plus qu’un Hitler ou Pol Pot, n’auraient à nouveau beaucoup de  chances de  faire recette. Il faut  donc impérativement fabriquer des prétextes et des motifs, et passer par un manichéisme binaire dont les américains sont très friands : la désignation d’un bouc émissaire.

Ce bouc émissaire ne peut être aujourd’hui personne d’autre que Vladimir Poutine.

Le modèle américain  qui doit être imposé à l’Ukraine, comporte trois aspects particulièrement importants:

A)La possibilité de masser des troupes dans le Pays alors qu’il ne fait pas partie de l’Otan (possibilité prévue par une surprenante autorisation en cours devant le Congrès des USA. Cette loi allant même jusqu’à  s’ingérer dans les politiques d’autres pays limitrophes de la Russie comme la Georgie et la Moldavie, même si ces derniers n’appartiennent pas à l’Otan 

 Possibilité confirmée par une invraisemblable résolution du Parlement Européen déclarant que  l’annexion de la Crimée  est une  violation du droit international, résolution sans doute destinée à éviter tout procès démocratique pour s’engager dans une guerre contre la Russie  à la demande des Américains, sous prétexte bien sûr de protéger l’Ukraine, ou la Pologne par exemple. On peut d’ailleurs se demander au nom de quelle inégalité une telle résolution n’a pas été votée pour Israël.

B)La privatisation de ses secteurs stratégiques  et leur braderie totale dans la pire des situations qui soient (7), le plan  venant d’être enclenché et le fils du Vice-Président Américain Joe Biden, semble en être un des heureux bénéficiaires (8)

 

C)La mise sous coupe par le FMI dont le prêt ne sera accordé que si l’Ukraine récupère les territoires de l’Est dont les Séparatistes ont voté l’indépendance.

 

Nous sommes totalement dans le concept de guerre préventive, inaugurée par les USA, mais qui n’est destinée qu’à  s’assurer du contrôle sur des ressources énergétiques et des territoires, ainsi que le maintien de l’hégémonie américaine mise en péril par des décisions très récentes des Brics, sur la création d’une nouvelle architecture financière indépendante du système financier occidental,  et ce fameux réseau de maillage décrit par Bzrezinski destiné à contrôler le bon comportement des vassaux, le FMI étant l’un des fer de lance  de ces organisations.

 

4°) L’armée des Ombres

Et c’est là où j’en viens  à la quatrième partie  de cet article: l’armée des ombres.

Le prétexte  du Crash de l’avion Malaysien  n’a visiblement pas fonctionné comme il aurait dû.  La culpabilité de la Russie, ni même celle des séparatistes Ukrainiens étant impossible à établir,  il devient essentiel dans le discours médiatique Européen de désigner le mal absolu,  lui donner forme  et visage, et nous sommes en train d’assister à une diabolisation médiatique de Vladimir Poutine comme rarement vue, sans doute également destinée à  influencer l’opinion publique Russe pour chercher une déstabilisation de l’intérieur.

Sur le crash en lui-même, comme sur Ghouta, nous n’aurons sans doute jamais de vérité officielle.

Il s’est produit  là aussi quelque chose de très important.

Une armée de fourmis internautes, dans tous les pays,  Ukraine incluse, se sont mises à se poser des questions, ont cherché ensemble, échangé sur les blogs participatifs, se sont envoyées des informations,  les ont fait traduire. Cette gigantesque intelligence collective qui n’a que faire d’une quelconque supériorité culturelle, raciale ou religieuse, d’un clivage politique ou confessionnel, s’est mise à  essayer par tous les moyens d’apporter sa brindille à la recherche de la vérité.  Et elle a tellement bien réussi ce formidable enjeu médiatique, que malgré  la paresse (pour ne pas parler de veulerie des médias mainstream habituels),  elle a  réussi à mobiliser l’opinion publique et à attirer son attention sur le fait que la vérité était peut être très éloignée de la version officielle.

En France, le site qu’il faut absolument signaler pour sa couverture des évènements Ukrainiens depuis la destitution de Ianoukovitch jusqu’au crash du Boeing MH17, est celui d’Olivier Berruyer qui a fourni  un travail de titan sur ces sujets.

http://www.les-crises.fr/

Ces relais multiples ont permis à quelques personnalités médiatiques en vue, de chercher une autre vérité et de le clamer haut et fort.  Je pense notamment à Oliver Stone ou aux articles de Robert Parry, journaliste d’investigation très renommé aux USA, ou encore Paul Craig Roberts, ancien sous-secrétaire d’état au Trésor américain.

Ces fourmis permettent d’établir des liens, de s’étonner de la synchronicité d’un bon nombre d’évènements, d’apporter de nouvelles informations, de les relier entre elles, de faire ressortir celles qui devraient rester cachées.

Les réseaux sociaux  et les médias alternatifs  deviennent des acteurs majeurs de cette guerre de l’information, par leur recherche de la vérité, de la compréhension du pourquoi, devant ces avalanches de mensonges et de désinformations.

Ils sont cette armée des ombres, armée de fourmis résistantes, qui en permettant  de démasquer les mensonges feront peut-être en sorte que cette nouvelle guerre voulue par les USA  n’ait pas lieu.

Et leur (notre) action est d’autant plus importante et d’autant plus urgente que les récentes déclarations du Président Obama (10), comme celle de son chef d’état-major (9) , le Général Dempsey, montrent que ces faiseurs de guerre sont plus que pressés (11 et 12).

« “Les attaques russes transforment le paysage politique de la sécurité en Europe”

Nous sommes l’armée des ombres et je pense que pour beaucoup d’entre nous, nous ne voulons pas de cette guerre, alors sachons faire en sorte qu’elle n’ait pas lieu par la réinformation que nous pouvons apporter.

Sachons à nouveau susciter cette prise de conscience des masses Européennes que déplorait Bzrezinski à la conférence de l'EFNI en 2012, car elle les avait empêché d'atteindre les objectifs qui étaient les leurs! (13) 


Une fourmi anonyme pour WikiStrike

---------------------

NOTES:

(1)http://tempsreel.nouvelobs.com/l-enquete-de-l-obs/20130308.OBS1260/l-incroyable-histoire-du-mensonge-qui-a-permis-la-guerre-en-irak.html

(2)http://egotusum.wordpress.com/2014/03/10/alerte-les-usa-f.../

(3)Le Grand échiquier version PDF https://docs.google.com/file/d/0B2_kPhcc1PYdTVJ5dURnenk0MFU/edit?pli=1

(4)http://ae-editions.eklablog.com/brzezinski-le-grand-echiq...

(5)http://jssnews.com/2012/05/25/les-hydrocarbures-israeliens-seront-le-plus-puissant-des-leviers-diplomatiques/

(6)http://blogs.mediapart.fr/blog/ivan-villa/240714/gaza-le-gaz-dans-le-viseur

(7)Ukraine à vendre : http://french.ruvr.ru/2014_07_21/LUkraine-a-vendre-5150/

(8)http://www.zerohedge.com/news/2014-07-25/company-which-joe-bidens-son-director-prepares-drill-shale-gas-east-ukraine

(9)http://defence.pk/threads/stepping-on-the-path-of-open-hostility-%E2%80%93-us-to-create-new-military-alliance-against-russia.325330/http://www.lalibre.be/actu/international/washington-publie-des-images-prouvant-que-la-russie-tire-sur-l-ukraine-53d5206d3570667a638e61d0

(10)http://www.defense.gov/news/newsarticle.aspx?id=122751

déclaration du chef d’état major américain  sur le nouvel environnement sécuritaire européen , traduite par Olivier Berruyer dans cet article :

(11)http://www.les-crises.fr/le-chef-detat-major-des-armees-us-les-attaques-russes-transforment-le-paysage-politique-de-la-securite-en-europe/#comment-155761

(12)Déclaration du Président Obama sur  les tirs Russes sur l’Ukraine .

http://www.lalibre.be/actu/international/washington-publie-des-images-prouvant-que-la-russie-tire-sur-l-ukraine-53d5206d3570667a638e61d0

           (13)  http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=bHknL5z8f6k.

Wikistrike

00:50 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

28/07/2014

Des réservoirs de carburant sont en feu à Tripoli, la capitale...

La Libye
          ne parvient pas à maîtriser un gigantesque incendie et craint
          une catastropheLe gouvernement libyen annoncé ce lundi que la situation devenait «très dangereuse» avec un deuxième réservoir de carburant en feu, alors que les pompiers tentaient d'éteindre un énorme incendie sur un premier réservoir près de Tripoli.

«La situation devient très dangereuse après le déclenchement d'un incendie sur un deuxième réservoir de dérivés de pétrole», a prévenu le gouvernement dans un bref communiqué, mettant en garde contre «une catastrophe humaine et environnementales dont les conséquences sont difficiles à prévoir».

© POLITICO - avec AFP

 

Des réservoirs de carburant sont en feu à Tripoli, la capitale...

- See more at: http://www.politicomag.com/article/0/7356/la-libye-ne-par...

Les autorités libyennes ont mis en garde lundi contre une «catastrophe» dans la capitale après avoir échoué à maîtriser un incendie ravageant un immense dépôt de stockage d'hydrocarbures, au milieu de combats entre milices rivales, qui font fuir les ressortissants étrangers Ce site de stockage de dérivés de pétrole contient au total plus de 90 millions de litres de carburant en plus d'un réservoir de gaz naturel.
Un premier incendie a été déclenché dimanche soir par l'explosion d'une roquette sur un réservoir contenant plus de 6 millions de litres de carburant. Site sur la route de l’aéroport Le site est situé sur la route de l'aéroport, où se déroulent depuis plus de deux semaines de combats entre milices rivales qui ont fait plus de 97 morts et 400 blessés, selon un dernier bilan officiel. Le gouvernement libyen a appelé à nouveau lundi les habitants des environs à quitter la zone, par crainte d'une «explosion d'une grande ampleur». La Compagnie nationale de pétrole (NOC) a annoncé en milieu d'après-midi que l'incendie était désormais «hors de contrôle», après le déclenchement d'un incendie sur un deuxième réservoir contenant plus de 10 millions de litres de dérivés de pétroles, selon son porte-parole, Mohamed al-Hrari. «Catastrophe humaine et environnementale» Le gouvernement a mis en garde dans un communiqué contre «une catastrophe humaine et environnementale aux conséquences difficiles à prévoir».


«Les pompiers ont quitté le site définitivement» en raison des combats qui se poursuivaient à proximité», a précisé M. al-Hrari, qui prévoit «une explosion inévitable». Selon lui, le danger le plus important serait une propagation des flammes aux réservoirs de gaz ménager. «Une grande explosion risque alors de se produire et provoquer des dégâts sur un rayon de 3 à 5 km».
Le gouvernement libyen a demandé une aide à plusieurs pays, qui ont annoncé leur disposition à envoyer des Canadairs. Mais des pays comme l'Italie ou la Grèce ont posé comme condition l'arrêt des combats entre milices rivales, a déploré M. al-Hrari


Les étrangers sur le départ

Le gouvernement a appelé à plusieurs reprises à l'arrêt des combats, en vain. Selon un photographe de l'AFP, des roquettes Grad ont atterri à la mi-journée à proximité du réservoir en feu, et une épaisse colonne de fumée noire s'élevait au dessus du site, à une dizaine de kilomètres de Tripoli. Face à ce chaos, le gouvernement libyen a appelé de nouveau vendredi à l'arrêt des combats, mettant en garde contre «l'effondrement de l'Etat», et plusieurs pays européens dont la France, le Royaume-Uni et l'Allemagne ont enjoint leurs ressortissants de quitter la Libye.
© POLITICO - avec AFP -

Le gouvernement libyen annoncé ce lundi que la situation devenait «très dangereuse» avec un deuxième réservoir de carburant en feu, alors que les pompiers tentaient d'éteindre un énorme incendie sur un premier réservoir près de Tripoli.

«La situation devient très dangereuse après le déclenchement d'un incendie sur un deuxième réservoir de dérivés de pétrole», a prévenu le gouvernement dans un bref communiqué, mettant en garde contre «une catastrophe humaine et environnementales dont les conséquences sont difficiles à prévoir».

© POLITICO - avec AFP - See more at: http://www.politicomag.com/article/0/7340/libye-un-deuxie...

23:34 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Quelques nouvelles d’Israël

Depuis trois semaines nous avons déposé nos valises en France. Mais  avant de quitter le pays, nous avons vu se dégrader le climat social : suite à l'enlèvement des trois jeunes gens, le supplice de ce jeune arabe israélien brûlé vif, plus rien ne semblait pouvoir arrêter l'escalade de la violence sur fond de refus de l’autre. Alors que le tram avait été un lieu privilégié de retrouvailles entre juifs et arabes, la riposte arabe à ce drame sans précédent a consisté à vandaliser le matériel sur la portion de ligne qui traversait la localité d'origine du jeune homme; résultat : le tram s’arrête maintenant en deçà des localités arabes; il est même question d'en revoir le trajet, qui désormais contournerait les villages des « cousins », comme on dit en Israël. Quel dommage, quel retour en arrière…

La méfiance est partout palpable. Notre fille qui habite Tel-Aviv nous dit sa tristesse de voir s'affronter dans la rue des israéliens bloc contre bloc : juifs de gauche humanistes, juifs de droite intransigeants et violents. Beaucoup d’Israéliens mettent en garde contre une guerre fratricide…

Puis est venue la pluie de roquettes "kassam" ‒ heureusement en grande partie déjouée par le dispositif "dôme de fer" ‒ et les bombardements massifs destinés à neutraliser les rampes de lancement : à ce jour, plus de quarante soldats israéliens tombés au combat, plus de mille Palestiniens tués, dont beaucoup trop de civils ‒ femmes, enfants, vieillards ‒, empêchés de fuir par leurs "geôliers" du Hamas lorsque Tsahal les avertit de l'imminence d'une frappe, pris au piège des boucliers humains mis en place par leurs propres dirigeants, en dans lieux aussi vicieusement choisis que le toit de l'hôpital Wafa, transformé en poste de tir, ou les ambulances, bourrées d'armes, de combattants et… d'enfants, histoire de rajouter encore de petites victimes innocentes au décompte des morts au cas où les Israéliens les prendraient ‒ à juste titre ‒ pour cible !

Quoi qu'il en soit, et contrairement à ce que claironnent nos média-mensonges, plus de la moitié des victimes sont des combattants, hâtivement rhabillés en civils avant reportage. Sans compter les vidéos truquées ‒ filmées par le Hamas et démenties grâce aux images retransmises par les soldats de Tsahal israéliens, via leurs téléphones portables…‒ et les photos tirées de scènes de guerre en Syrie, ou, plus récemment, du massacre par un terroriste arabe de toute une famille juive israélienne !

Un soldat
              israélien explique aux journalistes, le 25 juillet 2015 la
              structure du tunnel utilisé par des militants palestiniens
              entre la bande de Gaza et IsraëlMais la grande surprise de cette guerre, déclenchée pour mettre fin aux tirs de roquettes, a été la découverte de tunnels, ‒ plus de 60 à ce jours ‒ n'ayant vraiment rien d’artisanal, bétonnés comme les bunkers du 3ème Reich : que l'on pense aux dizaines de millions d’Euros détournés des aides aux populations, engloutis pour construire ces forteresses de béton... Certains de ces tunnels, longs de 25 km, aboutissent directement au cœur de certains kibboutzim du Néguev. C'est la prise fortuite de plusieurs centaines de combattants du Hamas, délogés par une erreur de tir, qui a permis de découvrir le fin mot de l'histoire : le Hamas prévoyait pour Rosh Hashana ‒ fin septembre prochain ‒ l'infiltration massive du territoire israélien par plusieurs milliers de combattants. Avant que l'armée israélienne ne puisse réagir, des localités entières du Néguev auraient vu leurs populations massacrées.

Humainement parlant, la situation est vraiment sans issue… Chaque fois qu’Israël s'apprête à prendre le dessus pour affaiblir et venir à bout des capacités de nuisance du Hamas ‒ ou du Hezbollah au sud Liban ‒, retentit le coup de sifflet des « gentils arbitres donneurs de leçons » occidentaux, exigeant une trêve, empêchant du même coup Israéliens et Palestiniens assoiffés de paix de se débarrasser des vrais fauteurs de trouble. A chaque nouvelle guerre, à chaque opération, on assiste au même scénario : un cessez-le feu illusoire, mis à profit par les ennemis d’Israël et de leurs propres peuples pour se réarmer jusqu'aux dents, élargir leurs réseaux de tunnels et de bunkers, préparant la prochaine escalade, la prochaine avalanche de morts innocents, le prochain élargissement de l'abîme séparant juifs et arabes.

Notre prière, c’est à la fois que prenne fin la diabolisation systématique d’Israël chez les bien-pensants, prodigues en critiques stériles et en solutions à l'emporte-pièce, et que s’ouvrent les yeux les Israéliens sur le vrai visage de leurs voisins, qui ne sont pas tous des fauteurs de trouble, loin de là; que notre gouvernement, Shimon Pérès ‒ notre futur ex-président ‒ en tête, renonce enfin à jouer de la "menace" nucléaire iranienne, cette épée de Damoclès plus vieille que notre alyah en 1995, et dont Giorgio S. Frankel, journaliste juif italien, peut dire dans son livre "L’Iran et la bombe" (2009): « on dit depuis plus de vingt ans que l’Iran construit la bombe. C’est la bombe atomique la plus lente de l’histoire ! »

Et si Netanyahou, quant à lui, joue les gros bras, c’est avant tout pour persuader le peuple, en vue des prochaines élections, qu’il est bien l’homme de la situation : pourtant, l'affaire de la "surprise" des tunnels devrait suffire à le discréditer, lui et les services de renseignements qui dépendent de son autorité. N'est-ce pas lui qui, sachant de source militaire, et dès le lendemain de leur enlèvement, que les trois jeunes israéliens kidnappés étaient déjà morts, a trois semaines durant jeté de l'huile sur le feu, laissant le pays s'enfoncer dans un discours de haine et de revanche, contribuant à dresser les Israéliens les uns contre les autres, et à faire germer dans l'esprit de jeunes israéliens fanatisés la conviction qu'ils étaient mandatés pour « faire justice » quitte à brûler vif un jeune arabe israélien innocent ? Cet acte d'une violence inouïe, aux séquelles incalculables, qu’aucun israélien n’aurait cru possible jusqu’ici, n'est-ce pas à lui que nous le devons ? A lui, et à ses rêves de guerre, mariés aux rêves de profit de ses copains marchands de canons…

La seule consolation de cette triste histoire, c'est de constater que notre D.ieu, une fois encore, s'est servi des calculs tordus d'un tordu pour délivrer son peuple d'une menace imminente. La guerre de Netanyahou lui a échappé, pour se transformer en guerre de l’Éternel. Plus que jamais, nous devons nous mobiliser dans la prière, pour que se lèvent en Israël des dirigeants dont la volonté épousera celle de leur Créateur, au lieu de l'obliger à déjouer simultanément leur plans et ceux des ennemis de son peuple. Des dirigeants capables de bénir les prétendus ennemis d'Israël en leur tendant la main, au lieu de faire le jeu de ces faux amis qui travaillent à la ruine spirituelle et physique du peuple saint; des dirigeants capables d'entraîner le peuple à refléter enfin la Sainteté de son Roi, seule en mesure de gagner les cœurs de ceux qui, aujourd'hui, ne combattent Israël que pour l'inciter, de la part du Très-Haut, à renoncer à toutes ses alliances de mort.

Shlomit et Eliahou Abel, 27 juillet 2014

voir aussi sur i24, les derniers éléments d'actualité

20:20 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Reconversion professionnelle réussie

Redevenir sois-même par un travail qui a du sens, qui donne du sens à la vie, même si c'est 70 heures de boulot par semaine!
Redouanne vend son entreprise en 2005 et devient un agriculteur responsable.
trois minutes à ne pas bouder.



Reconversion professionnelle pour une vie qui a... par onpassealacte

20:00 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Avi Bari, clandestin guinéen devenu officier israélien

Rencontre avec Avi Bari, né il y a 21 ans en Guinée. Entré clandestinement en Israël en 2005, en passant par le Sinaï egyptien, Avi Bari est aujourd’hui second-lieutenant dans l’armée israélienne et se dit « à 90% israélien ».

Il est attablé dans un café, à deux pas de l’immense base où il termine sa formation d’officier. Il porte un uniforme vert olive, comme ces dizaines de jeunes, que l’on croise chaque jour en Israël, pays où le service militaire dure trois ans pour les garçons et deux ans pour les filles.

Dans une autre vie, il s’appelait Ibrahima Bari, orphelin de Labé, la deuxième ville de Guinée Conakry. « En Afrique, il n’y a pas de travail, j’ai décidé de changer ma vie », dit-il pour expliquer son départ.

A l’époque, il n’a que quinze ans, son odyssée le mène au Maroc, au Caire, puis dans le Sinaï égyptien, où les passeurs organisent la traversée clandestine vers Israël. Avi se souvient des longues journées dans le désert, où les passeurs bédouins avaient parqué les migrants dans des tentes, en attendant le moment propice pour franchir la frontière. Il se souvient de la nourriture rare et de l’eau sale. Il se souvient aussi de ce pick-up à l’arrière duquel on les avait entassés « comme des sardines ». Et voilà la frontière, le grillage que l’on coupe. Et de l’autre côté, l’inconnu.

Comme des dizaines de milliers de clandestins africains ayant passé cette frontière à pied ces dernières années, le jeune guinéen atterrit dans le quartier de la gare routière de Tel Aviv, où il erre à la recherche d’un travail ou du statut de réfugié (qui lui sera refusé). Mais une institution accueillant les enfants en difficulté puis une famille israélienne d’adoption changent son destin. Ibrahima devient Avi, il apprend l’hébreu, obtient la nationalité israélienne en 2008 et rejoint l’armée l’année suivante. « A l’armée tu apprends la culture israélienne, l’histoire », explique le jeune officier, « ça te fait aimer le pays ». Le jeune homme dit se sentir « à 90% israélien » et assure qu’il « ferait tout pour défendre Israël ».

Avi ne s’est pas converti au judaïsme et se définit comme un « Africain-Israélien ». Il dit avoir assez peu souffert du racisme même si un épisode récent l’a marqué : lors de sa formation d’officier le mot « kouchi » (« nègre », en hébreu) a résonné à ses oreilles, pour la première fois. « Ca ma touché », admet le jeune homme qui assure que son officier a « réglé le problème ».

A l’issue de sa formation d’officier, Avi Bari sera affecté à la gestion des ressources humaines de l’armée. Le jeune homme est en contact avec sa famille guinéenne : un oncle et des cousins. Il leur rendra visite dans quelques années, à l’occasion du long voyage que les appelés israéliens s’offrent traditionnellement à l’issue de leurs années sous l’uniforme.

Avi a aussi un rêve : devenir diplomate et travailler au rapprochement de son pays d’origine et de son pays d’adoption. La Guinée et Israël n’ont aujourd’hui aucune relation diplomatique.

Nicolas Falez,  
RFI.fr

PS: "kouchi" est terme classique dirais-je utilisé il y a dix ans encore pour parler des éthiopiens arrivés en Israël ("kouchi" ="habitant de Kouch"), Kouch désignant l'Ethiopie dans la Bible. C'est même un prénom, je me souviens avoir fait il y a quinze ans, une formation de guide au mémorial de la Shoah (yad veshem) avec un éthiopien dont le prénom était justement "Kouchi". A l'époque cela n'avait rien de dégradant, par la suite ça a désigné les noirs, mais de là à établir l'équation kouchi = nègre, il y a un pas que personnellement je ne franchirai pas, Quand on dit à quelqu'un de type caucasien qu'il est "kurdi" (Kurde), pour moi j'y vois plus d'insultes, car cette expression est connotée très négativement, bien plus que Kouchi, qui  s'arrête à la couleur de la peau, mais ne porte pas atteinte à la dignité de la personne.

Shlomit

14:02 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Libye: 97 morts en deux semaines, les étrangers incités à partir

Plus de 97 personnes ont été tuées et 400 autres blessées dans les combats qui opposent depuis le 13 juillet des milices rivales pour le contrôle de l'aéroport de Tripoli, selon un bilan établi dimanche par le ministère de la Santé.
Ce bilan s'appuie sur les rapports de huit hôpitaux publics à Tripoli et de ses banlieues, et ne prend pas en compte les victimes prises en charge dans des hôpitaux de campagne ou dans d'autres villes.
Le dernier bilan, qui datait du 20 juillet, faisait état de 47 morts et 120 blessés.
Des affrontements opposent depuis le 13 juillet des milices rivales pour le contrôle de l'aéroport de Tripoli, dans le cadre d'une lutte d'influence politique et régionale.
Dimanche encore, des combats faisaient toujours rage autour de l'aéroport. Des explosions résonnaient depuis la matinée dans le sud de la ville, où se concentrent les affrontements.
Ces violences risquent de plonger le pays dans la guerre civile, compte tenu de la faiblesse des autorités de transition qui ont jusqu'à présent échoué à construire une armée et une police professionnelles.

Plusieurs pays européens dont le Royaume-Uni et l'Allemagne ont enjoint leurs ressortissants de quitter la Libye, où un convoi de l'ambassade britannique a été attaqué dimanche, tandis que les Etats-Unis ont évacué leur personnel diplomatique samedi.
"La situation est extrêmement imprévisible et incertaine", a souligné dimanche le ministère allemand des Affaires étrangères. "Les ressortissants allemands encourent un danger accru d'enlèvements et d'attentats".
Londres a aussi appelé les ressortissants britanniques en Libye à "partir maintenant par des moyens privés", déconseillant tout voyage dans ce pays, dans de nouvelles recommandations publiées samedi soir sur le site du Foreign Office.
Entre 100 et 300 Britanniques résident actuellement en Libye.
Le ministère des Affaires étrangères a précisé que l'ambassade de Grande-Bretagne à Tripoli restait ouverte, "mais avec un personnel réduit" et que sa "capacité à fournir une assistance consulaire (était) très limitée".
La Belgique avait recommandé dès le 16 juillet à ses ressortissants de quitter la Libye. La Turquie, l'Espagne et Malte émettent la même consigne.
Les Etats-Unis ont quant à eux évacué samedi sous escorte aérienne tout leur personnel diplomatique de leur ambassade en Libye, qui s'était retrouvé pris depuis le 13 juillet au milieu de violents combats entre milices rivales sur la route de l'aéroport de Tripoli.
De nombreux pays européens déconseillent les voyages en Libye, comme le Portugal, l'Autriche, la Roumanie, la Suisse, les Pays-Bas, la Suède, la Norvège, le Danemark et la Finlande.
La France de son côté n'a pas émis de tel conseil, mais a appelé les voyageurs en Libye à "la plus extrême prudence" et déconseillé les déplacements dans plusieurs zones du pays, notamment Benghazi (est) où un Français a été tué en mars.
L'Italie invite aussi ses ressortissants à "limiter au maximum les déplacements sur le territoire (libyen), même dans les villes" et à "se tenir informés en permanence de la situation sécuritaire".
AFP
Eclair Dafrique

03:48 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

les « domestiques » trahis ? La loi sur le SMIG « disparait » en plé nière

Adjaratou
          Traoré, députée de KoumassiLe parlement ivoirien a adopté ce vendredi 25 juillet 2014 en séance plénière quatre projets de loi relative à la reforme de l’administration territoriale.

Mais avant d’arriver à cette étape, deux textes de loi (un projet de loi et une proposition de loi) ont retiré de la séance sans toutefois en donner les réelles motivations.

En effet, le projet de loi portant statut des greffiers et la proposition de loi fixant les conditions du travail domestique et portant organisation des agences de placement des travailleurs domestiques ont été retirés in extrémiste des six textes déjà adoptés en commission et soumis à l’examen de l’ensemble des députés ce jour.
«Si vous m’avez bien suivi à l’ouverture, j’ai dit qu’à la demande de leurs auteurs, les deux textes ont été retirés», s’est contentée de donner comme réponse Dame Sarah Sako Epse Fadiga, première vice Présidente de l’Assemblée Nationale, présidant cette séance, à la question d’un député qui en demandait les raisons de ce retrait de dernière minute.

Qu’est-ce qui a pu bien se passer pour que, la loi qui convenait désormais d’appeler ‘‘la loi Adjaratou’’ de la députée Traoré Adjaratou, soit retirée ?

Même question pour le retrait du projet de loi portant statut des greffiers.

Alors que les domestiques avaient déjà jubilé en criant victoire, pour avoir été classés parmi les emplois avec tous les avantages liés au contrat de travail [SMIG], ils ont dû déchanter ce vendredi après que les députés se soient ravisés. Ils devront donc, avec les greffiers [texte relatif à la refonte de leur corps de métier], attendre les prochaines sessions parlementaires pour connaitre l’issu et l’orientation que les députés voudront bien donner à leurs corporations.

Avec Artici.net
JEN, connectionivoirienne

02:42 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

transhumance en Abidjan...

Scène de la vie émergente

Vu aujourd'hui, en début d'après-midi sur facebook...
Nous sommes à Abidjan-Cocody 8è tranche, en plein boulevard, au niveau de la CNPS et du CASH CENTER. Un troupeau de bovins s'avance, comme s'il était à la campagne, les bouviers en mobylettes semblent débarqués de la planète dozo.
Vers quel pâturage conduisent-ils ces vaches? vers l’abattoir, la bibliothèque nationale, l'assemblée nationale ou les bureaux de la Fondation Dominique Ouattara?  "
Maintenant Abidjan-Cocody est devenu comme Mopti, ou Zinder ( Niger) ou les boeufs circulent en plein boulevards".écrit un internaute
Depuis 2004 je vis à Palm d´Or. C'est près de Faya.Depuis ce temps, je vois ces images. Même dans mon jardin j'ai surpris déjà une vache. Je n'avais pas fermé la porte du garage. L'Etat ne fait rienpour contrer cette situation...écrit un autre
En fait elles vont vers la gare remplir quelque peu ce train à quai depuis bien longtemps, baptisé train de l'émergence par Ouattara, mais qui ne peut encore démarrer parce que les fauteurs de trouble du FPI et autres assimilés refusent de l'emprunter...
Shlomit

02:28 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Sarkozy rémunéré 100 000 euros pour une conférence au Congo


Et quand on sait que ce beau monde à son nègre en écriture, on se demande bien si les honoraires de ce dernier sont aussi avec plusieurs zéros à la clé...
Shlomit

L'ancien président s'est rendu au forum économique Forbes, à Brazzaville, pour animer une conférence sur les "défis de la bancarisation".

L'ancien président français Nicolas Sarkozy a participé vendredi au forum économique Forbes à Brazzaville (Congo), où il a donné une conférence rémunérée, a-t-on appris samedi dans son entourage. Nicolas Sarkozy a participé à cette rencontre consacrée aux "défis de la bancarisation" en plein milieu de ses vacances d'été. Il a également eu des entretiens bilatéraux avec le président nigérien Mahamadou Issoufou, mais aussi avec le controversé président congolais Denis Sassou N'Guesso, a-t-on précisé de même source, confirmant une information de l'hebdomadaire L'Express.

Selon L'Express, Nicolas Sarkozy a touché 100 000 euros pour cette conférence. Interrogé par l'Agence France-Presse, son entourage a confirmé que la conférence était rémunérée, sans en préciser le montant. "On assume complètement cette conférence. Ça fait deux ans que Nicolas Sarkozy donne des conférences payées", a-t-on ajouté. C'est la deuxième fois que l'ancien chef de l'État participe à une conférence en Afrique subsaharienne. "Son intervention a été acclamée", a assuré son entourage.

 
 

L'an dernier, Jean-François Copé, alors président du parti de Nicolas Sarkozy, l'UMP, avait été fortement critiqué par la gauche pour avoir participé à la précédente édition du forum économique Forbes. Le Journal du dimanche avait affirmé que Jean-François Copé avait touché 30 000 euros pour sa participation. Son entourage avait assuré que la rémunération était "largement inférieure".
Le Point.fr -  26/07/2014

01:48 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

La nouvelle carte de France à 13 régions adoptée par les députés

Les
            députés PS ont proposé une nouvelle version de la carte de
            France, comportant 13 régions. (BFMTV)

Le projet de loi a été approuvé par 261 députés, 205 votant contre et 85 s'abstenant.
Il repartira en seconde lecture à l'automne au Sénat où la carte pourrait encore évoluer.
S.A. avec AFP

Le 23/07/2014
Les députés ont adopté mercredi le premier volet de la réforme territoriale qui prévoit une nouvelle carte de France à 13 régions et le report des élections départementales et régionales de mars à décembre 2015.
    
Le projet de loi a été approuvé par 261 députés, 205 votant contre et 85 s'abstenant. Il repartira en seconde lecture à l'automne au Sénat où la carte pourrait encore évoluer. Les parlementaires débattront également à l'automne du second volet, qui renforcera les compétences de ces grandes régions au détriment des conseils généraux.

La réforme des régions dans le détail

• Des régions plus grandes et moins nombreuses. Le nombre des régions métropolitaines est ramené au 1er janvier 2016 de 22 à 13 afin d'en faire des collectivités "puissantes". Le projet prévoit en effet sept fusions entre deux ou trois régions: Alsace et Lorraine et Champagne-Ardenne, Auvergne et Rhône-Alpes, Bourgogne et Franche-Comté, Nord-Pas-de-Calais et Picardie, Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées, Haute-Normandie et Basse-Normandie, Limousin et Aquitaine et Poitou-Charentes. Six régions demeurent inchangées: Bretagne, Corse, Ile-de-France, Centre, Pays de la Loire, Provence-Alpes-Côte d'Azur.
    
• Date des élections régionales et départementales: décembre 2015. C'est un report de neuf mois, puisque ces deux scrutins, qui auront lieu les mêmes jours, devaient avoir lieu en mars 2015. En fait, ces élections devaient initialement se tenir en mars 2014 mais avaient déjà été reculées d'un an, 2014 étant déjà une année électorale chargée avec les élections municipales et européennes.

• Effectif des nouveaux conseils régionaux. Il sera constitué de l'addition du nombre des conseillers régionaux des régions fusionnées. Il est aussi prévu que chaque département dispose au minimum de deux sièges dans l'assemblée régionale.
    
• Droit d'option pour les départements. Les départements auront le droit de demander de quitter une région pour une autre après 2016, c'est-à-dire après les élections cantonales et régionales reportées à décembre 2015. Ce transfert devra être approuvé par une majorité des trois cinquièmes du conseil général et des deux conseils régionaux concernés. Le recours à ce droit d'option devra intervenir avant le 1er mars 2019, afin que les élections régionales prévues en 2020 aient lieu dans un périmètre stabilisé.
    
• Désignation du chef-lieu (capitale) et du nom des nouvelles régions. Le chef-lieu provisoire sera déterminé en 2015 par décret après consultation des conseils régionaux existants et organisation d'un débat avec les représentants des collectivités territoriales et de la société civile.
BFMtv

01:02 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

L'intelligent d'Abidjan tombé en disgrâce

Le quotidien "L’Intelligent d’Abidjan" suspendu pour 12 parutions

Le quotidien "L’Intelligent d’Abidjan"
                suspendu pour 12 parutionsLe quotidien "L’Intelligent d’Abidjan" a écopé, mardi, d’une suspension de 12 parutions, du collège des conseillers au sein du Conseil national de la presse (CNP) qui a tenu une session extraordinaire.
Dans un communiqué dont l’AIP a reçu copie vendredi, le président du CNP, Raphaël Lakpé, explique cette décision par le refus du représentant légal de la société éditrice dudit journal, Alafé Wakili, de répondre aux convocations du conseil dans "la phase d’instruction de l’affaire qui l’oppose à l’ex-directeur de publication Youssouf Touré".
Selon le CNP, cette attitude de M. Alafé fait "obstruction à l’instruction d’une affaire soumise à son arbitrage" et la sanction infligée à son journal s’inscrit dans l’application des dispositions de l’article 16 portant organisation et fonctionnement du CNP.
En attendant de se prononcer sur le fond de la saisine, le collège des conseillers rappelle à la Socef-Ntic, société éditrice de "L’Intelligent d’Abidjan", qu’elle dispose d’un "délai de 30 jours pour faire appel de cette décision".
AIP
Samedi 26 Juillet 2014

00:24 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |