Shlomit
topblog Ivoire blogs

19/02/2013

Poursuites contre l’Eléphant déchaîné

Ou quand le pachyderme Super-Justicier se déchaine !

 

19 février 2013

Ce jour, sous le coup de 8 heures 21 minutes, l'assistante du ministre délégué à la Défense, Paul Koffi Koffi a appelé M. Boni Valery, directeur de publication de "L’Éléphant Déchaîné" et l'a informé que le ministre voulait le voir à son bureau à 9 heures. M. Boni lui a répondu qu'il ne pouvait pas se libérer à 9 heures pour être au cabinet du ministre parce qu'il avait d'autres engagements. Mais l'assistante a ajouté que le ministre insistait pour qu'il soit à son cabinet à 9 heures.

 

Le directeur de publication a répondu encore qu'il ne pouvait pas être disponible à cette heure.

A 8 heures 30, la même assistante a appelé M. Komenan, conseiller du DG de "L’Éléphant Déchaîné", Assalé Tiémoko et lui a déclaré que le ministre voulait avoir le numéro de téléphone de M. Assalé . Sur son insistance, le conseiller lui a communiqué l'un des numéros de M. Assalé Tiémoko. Mais le ministre n'a pu joindre ce dernier qui était indisponible à cette heure.

 

A 9 heures 10 minutes, le ministre Paul Koffi Koffi a appelé personnellement M. Boni Valéry et lui a donné, sur un ton explosif, 10 minutes pour se présenter à son cabinet.

 

Informé de la démarche du ministre qui estimait que le journal a révélé dans sa parution du jour un document qui relèverait selon lui du secret défense, M. Assalé Tiémoko, après en avoir référé au Conseil National de la presse, au représentant de Reporters Sans Frontières et au Président de l'Union Nationale des Journalistes de Côte d'Ivoire, a instruit M. Boni d'informer les services du ministre délégué à la Défense que la loi régissant la presse en Côte d'Ivoire est claire. On ne convoque pas un journaliste de façon verbale. Il faut une convocation écrite portant le motif et que si le ministre estime que le journal a violé des lois ou qu'il l'a diffamé personnellement, qu'il saisisse la justice.

 

A 13 heures, M. Assalé Tiémoko a eu au téléphone, le Lieutenant-colonel Abénan. Lequel lui a appris que le ministre l'a instruit de rencontrer l'auteur de l'article.

A 14heures 30 minutes, une source apprendra à Assalé Tiémoko que le ministre délégué à la Défense a instruit le commissaire du gouvernement, Ange Kessy, de se saisir de cette affaire et d'instruire une procédure contre "L’Éléphant Déchaîné". 

 

Tiémoko Antoine Assalé, patron de l’Eléphant déchaîné

18:32 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.