Shlomit
topblog Ivoire blogs

30/04/2012

La Fumée Blanche

Hommage à la Côte d'ivoire, à son peuple patriote qui a su se mobiliser afin de dénoncer les agissements de la France-Afrique entre autre: tentative de coup d'état, bombardements ... La France devrait savoir de nos jours que le temps colonial est révolu. Les patriotes ivoiriens le lui rappelleront toujours.

 

Evelyne Sea Oubamba - DIRECTRICE DE LA FUMÉE BLANCHE

 

Rendons nous à l’évidence : pour conforter son hégémonie à nouveau établie sur notre pays dont elle convoite les richesses, la France apportera tous son soutien à ce régime qu’elle formate en vue de le rendre bestial à souhait – seul gage de tuer dans l’œuf toute velléité de revendication et de changement de ce pouvoir qu’elle nous a imposé –. Mais à la différence de certaines autres ex-colonies Françaises encore sous le joug de la France, la Côte d’Ivoire d’aujourd’hui a déjà goûté à la douce saveur de la liberté et de l’autodétermination. Elle ne peut accepter de retomber en infantilisation étatique et cela se fera très vite sentir tant cette France insatiable se jettera goulûment sur les intérêts qu’elle convoite en Côte d’Ivoire

 

Cependant, pour pouvoir continuer de mettre en éveil cette conscience Nationale, il faut une classe politique active et en phase avec cette vision de la Côte d’Ivoire : seul un FPI auréolé de ses leaders charismatiques et de ses penseurs peut conduire la Côte d’Ivoire sur cette voie. Néanmoins, le leurre serait d’espérer dans un délire d’optimisme paralysant que Dramane Ouattara acquiescera de bon gré à ce genre de revendications.

 

Il est temps de sonner le glas de la logorrhée improductive. Après des mois de discours et de déclarations, l’heure est à l’action en vue d’exiger la justice, la liberté et la démocratie dont le FPI est le dépositaire en Côte d’Ivoire. L’histoire de la Côte d’Ivoire de demain s’écrira en fonction de cet engagement ou de notre inaction.

 

Que Dieu Bénisse les patriotes Ivoiriens !

 

Ils ont vite fait de qualifier Laurent Gbagbo de dangereux personnage, ennemi de la France donc ennemi des Ivoiriens et de leur bonheur qui serait inhérent à l’humeur de l’ancien colonisateur. Piètre rhétorique s’il en est.

 

Laurent Gbagbo est l’ennemi de la France ? Mais de quelle France est-il question ? S’il s’agit de cette diplomatie Française pour laquelle l’Ivoirien est un être taillable et corvéable à merci, de cette France qui aspire à une main-mise sur la vie politique et économique de notre pays, alors il n’y a pas que Gbagbo qui en soit l’ennemi mais bien plus, un parterre d’Ivoiriens dont moi.

 

Claudus Kouadio - RÉDACTEUR EN CHEF DE LA FUMÉE BLANCHE

 

22:44 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Pour ne pas oublier...

Les assassins travaillent sans relâche à effacer, non seulement leurs traces, mais notre mémoire de leurs crimes, en étouffant et lavoix de notre espérance : témoin l'enregistrement de l'hymne d'Éburnie que nous avions mise en ligne le 14 avril dernier (voir ici), , censurée par Youtube, mais heureusement retrouvée sous un nouveau nom !

En voici une autre version,
moins solennelle, accompagnée d'images des meurtres et des destructions perpétrés par l'armée française et ses supplétifs de la horde sauvage...



youtube.com

21:16 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

18 juin :

Convoi pour la Haye


CPAD-DANEMARK_FLYER.jpg

infodabidjan.net

18:57 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

A l'école de l'histoire...

548080_2985857207846_1304499162_32172889_364874418_n.jpgfacebook.com

18:50 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Résolution de la Convention

CONVENTION DU FPI (29-04-12)

 

La convention ordinaire du Front Populaire ivoirien réunie, le Dimanche 29 Avril 2012 à l’hôtel « Belle Côte » de la Riviera-Cocody à Abidjan,

 

conventio-Fpi-Avril-2012.3.PNG1-Dénonce avec la dernière énergie le honteux, ignoble et violent coup d’Etat perpétré par l’armée française en Côte d’Ivoire pour arracher le pouvoir que le peuple a confié le 28 Novembre 2008 au Président Laurent Gbagbo ;

 

2-Stigmatise toutes les exactions, humiliations morales et les injustices qu’il a subi et qu’il continue de subir ;

 

3-Salue en lui l’intrépide défenseur des libertés et des droits de l’homme ;

 

4-Loue fortement le courage, la lucidité, le sens élevé de la justice et la dignité dont il a fait preuve, à la première audience à la CPI à la Haye, en dénonçant la pleine et entière responsabilité de l’armée Française qui l’a livré aux rebelles après le bombardement sauvage de la résidence présidentielle, le 11 Avril 2011 ;

 

5-Lui apporte son ferme et inébranlable soutient dans le juste combat qu’il mène pour la manifestation de la vérité, qui du reste commence déjà à se faire jour, combat largement soutenu par les démocrates d’Afrique et du monde, entier ;

 

6-Exige sa libération immédiate et sans condition de la prison de la CPI à la Haye

 

Anot Nianzout

17:58 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Ceux qui n'ont pas applaudi sur son passage...

Visite du chef rebelle Ouattara à l'ouest, l'envers du décor

 

30 avril 2012

Voici les images que le préfet Ouattara et la presse occidentale n'ont pas montré lors de sa grande parade sur les terres de ses victimes : à Duékoué,des milliers de personnes vivent dans des camps de réfugiés.Des milliers qui sont toujours hébergés à la mission catholique de la ville.

 

Ouattara a pris soin de les éviter, en préférant parader avec leurs bourreaux Frci et Dozos. Actuellement, au moment où nous écrivons ces lignes, le chef rebelle Ouattara, généreusement offre asile, gîte et couvert, au Président bissau guinéen et son 1er ministre, renversés par coup d'état.

 

C'est bien, mais avant de jouer les bons Samaritains ailleurs, fais semblant de te préoccuper de la souffrance de ces milliers de personnes que tu as tuées et appauvries !

 

La Majorité Présidentielle Gbagbo

17:42 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Communiqué

 On nous prie d’annoncer:

 

Merci à tous les fils et filles de Dieu qui ont participé à cette première nuit d'adoration et de louange autour du mur de Jéricho de notre Nation. Nous attendons que d'autres soldats prennent le train en marche. Rendez-vous cette nuit, de minuit à 1H du matin. Retenez frères et sœurs: « La création (La côte d'ivoire) entière attend avec impatience le moment où Dieu révélera ses enfants. »  Romains 8, 19

Hervé Seri

 

LEVEZ-VOUS PEUPLE DE DIEU CAR LE CHEF DE L’ARMEE DU SEIGNEUR EST PARMI NOUS

 

Frères et sœurs, peuple de Côte d’Ivoire, le temps est venu de nous lever dans la prière pour faire tomber les murs de la prison, de la servitude, de l’exploitation, de siècles de contrôle et de manipulation des Africains, de la franc-maçonnerie : LES MURS DE JERICHO DE NOTRE NATION!

Oui, levons-nous, peuple de Côte d’Ivoire, car le chef de l’armée du Seigneur est là, tenant à la main une épée sortie de son étui et il n’attend plus que nous : « Un jour, Josué se trouve près de Jéricho. Tout à coup, il voit un homme debout en face de lui. Celui-ci tient à la main une épée sortie de son étui. Josué s’approche de lui et lui demande : « Est-ce que tu es pour nous ou pour nos ennemis ? » L’homme répond : « Ni pour les uns ni pour les autres. Je suis le chef de l’armée du SEIGNEUR et je viens d’arriver. » Josué 5, 13-14

Peuple de Côte d’Ivoire, le combat que je t’invite à engager en ce jour n’est ni contre ADO, ni contre Sarkozy, ni contre Obama. Il n’est dirigé contre personne mais plutôt contre la franc-maçonnerie et les forces occultes qui maintiennent ta nation et ton continent dans la misère. Souvenons-nous de ces paroles : « Non, ce n’est pas contre des êtres humains que nous devons lutter. Mais c’est contre des forces très puissantes qui ont autorité et pouvoir. Nous devons lutter contre les puissances qui dirigent le monde de la nuit, contre les esprits mauvais qui habitent entre le ciel et la terre. » Ephésiens 6, 12.

 

C’est pourquoi, à compter de ce jour jusqu’à la nuit du samedi 5 mai, je vous invite, soldats de Dieu, d’un cœur pur débarrassé de toute haine inutile et gratuite, à vous lever dans l’adoration, la louange, la prière de minuit à 1h du matin pour briser le joug de la franc-maçonnerie. En union de prière, retrouvons-nous, frères et sœurs, à cette heure de la nuit chaque jour pour adorer et rendre grâce à l’Eternel des Armées.  Et notre cri de guerre le dernier jour (samedi) de ce moment sera :

« TOUT EST ACCOMPLI ET LE VOILE EST DECHIRE ».

Soyons sans crainte car Dieu est avec nous et Il nous dit : « Regarde, je te livre Jéricho avec son roi et ses courageux combattants. Toi et tous tes soldats, vous marcherez autour de la ville. Vous en ferez le tour une fois par jour, pendant six jours. Sept prêtres marcheront devant le coffre sacré en portant chacun une corne de bélier. Le septième jour, vous ferez sept fois le tour de la ville, et les prêtres souffleront dans leur corne. Quand ils feront entendre un son très long avec leur corne, le peuple poussera un grand cri de guerre, et les murs de la ville tomberont. Alors les Israélites monteront, chacun droit devant soi. » Josué 6, 2-5

 

L’heure choisie n’est pas fortuite. C’est l’heure idéale pour le combat spirituel dans la Bible. En témoigne ce passage : « Vers minuit, Paul et Silas sont en train de prier et de chanter la louange de Dieu. Les autres prisonniers les écoutent. Tout à coup, il y a un violent tremblement de terre. Les murs de la prison se mettent à bouger, aussitôt, toutes les portes s’ouvrent et les chaînes de tous les prisonniers tombent. » Actes 16, 25-26.

 

Alors soldat de Dieu, viens contribuer, par ton adoration et ta louange pendant ces 7 jours à faire triompher la gloire de Dieu sur les forces occultes. Car « Avec Dieu, nous remporterons la victoire : c’est lui qui écrasera nos ennemis » Psaumes 60, 14

Que Dieu nous bénisse !!!

 

Hervé Seri

17:24 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Colloque Grand Bassam

Le FPI et les conclusions du dialogue républicain

 

30 avril 2012

D'ou vient-il que l'on accuse le FPI d'avoir refusé de signer le communique final de dialogue dit républicain de Dramane ?  Dès le départ, le parti de Laurent Gbagbo avait pris le soin de préciser qu'il ne participerait pas aux pourparlers mais qu'il serait représenté à la cérémonie d'ouverture pour montrer sa bonne foi.

 

Comment peut-on signer un document quand on n'a pas participé à son élaboration?

Maintenant si Dramane tient tant à la signature du FPI, qu'il fasse comme lors des élections présidentielles où Laurent Gbagbo obtenait 0 voix dans plusieurs bureaux de vote malgré la ''signature'' de ses représentants

 

Steve Beko

-------------------------------------------------------------

 

Dialogue gouvernement – opposition / Fologo : «Le Fpi signera quand il aura le temps»

 

30 avril 2012 Le Nouveau réveil -

Monsieur le ministre d’Etat, nous n’avons pas vu un responsable du Fpi signer le communiqué final. Alors que dans ce communiqué, il était indiqué qu’à la fin des travaux, le Fpi a endossé. Pourquoi le Fpi n’a-t-il pas signé le document ?

 

Ahmed Bakayoko: Ce que je peux dire c’est que vous avez été témoins de la présence d’une délégation de 5 membres du Fpi à l’ouverture des assises et dans nos travaux toute la journée de vendredi. Une délégation conduite par le ministre Dano Djédjé et Mme Odette Lorhougnon. Ils ont participé aux travaux, hier (Ndlr : vendredi dernier) et aujourd’hui (Ndlr : samedi) ils se sont excusés auprès du Premier ministre pour, je pense, préparer leur convention. Merci.

 

Le Fpi n’a pas signé. Est-ce à dire que le document signé n’engage pas le Fpi ?

 

Ahmed Bakayoko: Ecoutez, si vous parcourez le document en détail, vous verrez que les engagements des partis parlent de réconciliation, de consolider la paix, de libérer des détenus, de regarder la question du dégel des avoirs. Je serais surpris que le Fpi ne partage pas ces préoccupations. Merci.

 

Monsieur le ministre, excusez-nous d’insister mais cette réponse ne nous convainc pas du tout. Il y avait quand même 5 représentants, la convention aurait pu laisser au moins une personne pour signer le document. Par ailleurs, le Fpi a dit qu’il voulait un dialogue direct avec le gouvernement, que répondez-vous puisque ça n’a pas été précisé dans le communiqué final ?

 

Laurent Dona-Fologo: Je ne vais pas tenir la langue de bois. Je vais être clair. Vous avez suivi dans la presse la valse des positions de ce grand parti d’opposition, qui était au pouvoir. Au début, on a dit que le Fpi ne veut pas participer à ce conclave parce que ce dialogue que nous venons de reprendre avait été commencé avec le Fpi et sur des points difficiles, il y a eu rupture. Or nous ne voulons pas qu’en Côte d’Ivoire, il y ait rupture du dialogue. C’est nous les Ivoiriens qui avons lancé les premiers le dialogue. Je suis parti en Afrique du Sud en 1975 pour lancer le dialogue sous Houphouët-Boigny. Aujourd’hui, le Président de la Côte d’Ivoire poursuit sur cette route du dialogue. Il était au Mali, à Dakar, hier (Ndlr : vendredi dernier). Il a reçu ses collègues, vous le savez ici pour parler du Mali, de la Guinée-Bissau. Alors, nous ne pouvons pas courir dehors pour prêcher le dialogue et ne pas le pratiquer chez nous en Côte d’Ivoire. C’est pourquoi nous avons tous les partis qui ont signé ici, qui représentent des milliers de militants parce qu’un parti en vaut un. Mais oui, on a décidé de reprendre ce dialogue en accord avec le gouvernement et sous l’autorité du Premier ministre, chef du gouvernement. Parce que le président de la République, dès son arrivée dans les conditions difficiles que vous savez, a dit : je tends la main pour la réconciliation et pour la paix. Nous nous sommes rendus au Golf hôtel pour dire nous, nous prenons la main. Nous sommes pour que la Côte d’Ivoire se relève. Que ses enfants aient des emplois. Que la vie chère baisse, que le pays reparte. Quand on aime son pays, on doit travailler dans ce sens quel que soit le poste et quel que soit le Président en place.

Donc le Fpi a d’abord dit qu’il ne venait pas parce qu’il avait fait une demande auprès du gouvernement de le rencontrer. Il a estimé que le gouvernement n’a pas répondu à cette demande. Puis, subitement, on a dit, il arrive. Donc hier (Ndlr : vendredi dernier) à l’ouverture du conclave, vous étiez là, Monsieur Dano Djédjé était là. Mme Lorhougnon Odette aussi. Ce sont les grandes figures du Fpi qui étaient ici à l’ouverture et qui ont participé toute la journée aux travaux, qui ont pris la parole. Et Monsieur Dano a dit : nous étions venus en qualité d’observateurs mais compte tenu de la qualité et du niveau des travaux, je peux vous dire que nous repartons réconfortés. Je répète ce qu’il a dit et nous allons dire à notre parti de s’engager dans la voie de la réconciliation, du processus de réconciliation comme tous les autres partis qui sont ici représentés. Voilà ce qu’a dit Monsieur Dano. Et il a dit c’est vrai qu’il était préoccupé par l’organisation de leur convention qui se tient demain (Ndlr : hier). Donc il a demandé au Premier ministre de se retirer pour aller préparer cette convention. Il a parlé hier (Ndlr : vendredi soir en dernier. Le dernier qui a pris la parole c’était Monsieur Dano Djédjé, il était pratiquement 20 heures quand il a pris la parole et obtenu l’autorisation de se retirer pour aller préparer cette convention.

 

Convention à laquelle nous-même nous sommes invité. Il a invité tous les partis. Voilà ce qui s’est passé. Ce matin (Ndlr : samedi matin) il n’est pas là, il est certainement à ces travaux-là quand vous le verez là-bas puisque vous êtes invités, vous lui poserez la question et il vous dira ce qu’il a dit et fait à Grand-Bassam avec nous. Nous sommes pour que tous les partis d’opposition, même nous qui avons soutenu le combat pour la lutte du président Gbagbo, il faut aimer son pays. Quand on perd, quelles que soient les circonstances et quelles que soient les conditions dans lesquelles on a perdu, on se remet au travail pour que le pays avance. Nous n’allons pas passer tout notre temps à nous tirailler alors que, vous le savez, c’est vos jeunes frères qui n’ont pas de travail. Le président Ouattara se bat pour créer des emplois, nous ne pouvons pas l’empêcher de créer ces emplois-là. Moi, je le dis et je le répète, en Côte d’Ivoire, je ne serai jamais du côté de ceux qui empêchent le pays d’avancer. Quelles que soient les raisons. Il n’est pas là ce matin dans le communiqué, nous avons dit qu’il s’est engagé dans le processus de réconciliation. S’il n’a pas signé, il signera quand il aura le temps.

 

Ahmed Bakayoko : Je voudrais compléter les propos du président Fologo. Aujourd’hui (Ndlr : samedi dernier) nous n’avons pas eu de discussions sur le fond. Nous avons travaillé à l’adoption du communiqué final. C’est vrai, dans le fond et dans la forme. Mais les discussions de fond, la substance s’est faite intégralement hier (Ndlr : vendredi dernier) en leur présence. Merci.

 

Propos recueillis à Bassam par DIARRASSOUBA SORY

16:48 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les 18 faux miliciens d’Abobo

Les victimes ont été libérées hier

 

30 avril 2012 -L’Expression -

Ils étaient au nombre de 18 à être arrêtés dans la forêt de Banco et incarcérés au camp commando d’Abobo. Deux élèves parmi ces hommes ont pu être libérés après l’intervention de leur proviseur. Ces hommes appréhendés par certaines autorités militaires de la commune d’Abobo ont été présentés jeudi dans le journal télévisé de 20heures comme des miliciens.

 

La nouvelle qui a rapidement fait le tour de la capitale économique du pays, a plongé les riverains qui se souviennent encore de la guerre dans une grande peur. Mais en réalité, selon des sources bien introduites, ces individus étaient tout sauf ce dont on les accusait. «Parmi tous ceux qui ont été arrêtés, il n’y a ni milicien, ni mercenaire. La preuve, aucune arme ou treillis militaire n’a été retrouvé sur les lieux. Et rien ne montre que ces personnes connaissent les armes. Il ne faut pas accuser les gens à tort comme cela se faisait au temps de Laurent Gbagbo », avait dénoncé vendredi un chef de guerre.

 

Embouchant la même trompette que ce dernier, des responsables des Forces républicaines de Côte d’Ivoire ont soutenu que cette prise montrée à la télévision avait l’air d’une pure séduction et qu’elle relevait de la manipulation de la part de certains responsables militaires. Hier, des appels téléphoniques venant des parents et proches de ces victimes ont confirmé la libération de ces présumés miliciens. Un fait qui vient une fois de plus confirmer l’innocence des 16 personnes dont des pères de familles pour la plupart privés de leur liberté durant quelques jours.

S.B.
Connectionivoirienne

16:00 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Nouvelle chronique de Hassane Magued

Arrestations en Côte d’Ivoire: La thérapie du désespoir du régime Ouattara!

 

30 avril 2012

Miliciens de OuattaraEn Côte d’Ivoire, on a peur, donc on cherche désespérément à se rassurer. En Côte d’Ivoire, on souffre d’une très grande peur, donc on se soigne d’une façon excessivement stupide et nocive.

 

Et pourquoi a-t-on peur?

On a peur, d’abord, parce qu’il y aurait des mercenaires ou miliciens pro-GBAGBO. Ils se promènent 18 par 18. Car chaque fois qu’on les arrête, ils sont au nombre de 18. Jamais armés, mais entrain de tenir une réunion pour déstabiliser le régime, nos 18 mercenaires de tous les jours, sont partout. 18 à Taï; 18 à Duekoué; 18 à Abobo;18 dans la forêt du Banco; 18 à Yopougon SIDECI; etc. etc.

Ensuite, on a peur, parce qu’il y a le sentiment de culpabilité qui habite tout malfaiteur. Il voit l’ennemi partout, dans tous les regards, dans tous les gestes, dans toutes les paroles, parce qu’il est porteur d’un lourd fardeau de culpabilité. Car celui qui se reproche bien des choses, a toujours des raisons de soupçonner le mal, même de façon maladive.

 

Et qui a peur?

En principe, c’est celui qui est en danger et qui n’a pas les capacités de se défendre qui a peur.

Or, en Côte d’Ivoire, il y a d’un côté, ceux qui ont l’appareil d’Etat, un Etat certes avarié mais qui est considéré comme Etat; il y a de ce même côté, ceux qui ont pour armée nationale la Force Licorne et pour police nationale, la branche armée de l’ONUCI forte de plus de 10 000 hommes ; il y a également de ce côté-là, les FRCI (la milice CEDEAO formée par Ouattara) qui volent et tuent, puis les Dozos, ces broussards et affabulateurs qui se font passer pour des seigneurs de la guerre dotés de pouvoirs mystiques, alors qu’ils ont été incapables d’approcher de 5 Km le quartier du Plateau ou le Camp d’Agban tenue par le Commandant Jean-Noël Abéhi.

Et de l’autre côté, il y a les civils appelés pro-GBAGBO par les propagandistes français, ces civils devenus des indésirables dans leur propre pays et alors, privés d’emplois, privés de liberté, privés de sécurité, car l’Armée régulière qui est censée les protéger est privée de moyens de travail. Ceux qui sont ce côté-ci sont toujours dans la tourmente, pourchassés, arrêtés de façon arbitraire et torturés sans que cela n’émeuve ni la Justice ni les “protecteurs” des civils de l’Occident.

Mais aussi paradoxal que cela puisse paraître, ce sont plutôt ceux qui sont protégés, qui sont encadrés, qui disposent de l’appui militaire de toutes les puissances du monde, qui paniquent, crient au danger, tirent prétexte de ces menaces imaginaires et violent sans être inquiétés, les droits les plus élémentaires de l’Homme.

 

La peur du régime Ouattara est devenue une maladie incurable!

C’est de cela qu’il s’agit. Après le mensonge, c’est la peur qui devient un des plus gros problèmes de ce monsieur qui fait tuer en restant froid et sans remord. La peur. Il en a une paranoïa, un état de démence, un état de dépendance.

Mais quand on est malade, on se soigne. Donc à Abidjan, Ouattara se soigne avec les mises en scène grotesques d’arrestations d’étudiants ou de jeunes écoliers ivoiriens toujours présentés comme des mercenaires libériens.

Bien évidemment, ces arrestations finissent toujours avec la libération des prévenus, faute de charges sérieuses contre eux.

Mais le drame dans tout ça, c’est que les étudiants ou élèves interpellés ressortent chaque fois en nombre réduit parce que les mauvaises conditions de détention et la torture, font toujours au moins 2 ou 3 morts, une semaine après ces arrestations stupides et motivées par la paranoïa d’un homme perdu par ses ambitions folles.

 

Et pourtant, rien ne pourra sauver Ouattara!

C’est dur à avaler, mais c’est comme ça. Cet homme est perdu. C’est pourquoi il est désespéré et tire dans tous les sens. Mais s’il en est arrivé là, ce n’est point parce que quelqu’un parmi la Résistance patriotique et révolutionnaire l’y aura conduit.

Non. Ouattara a atteint son propre point d’achèvement tout seul. Il en a été ainsi parce que cet homme a utilisé le mensonge comme un instrument d’ascension sociale et politique. Or le mensonge est gros arbre qui donne beaucoup de fleurs mais jamais de fruits. Ensuite, cet homme a fait du crime de masse, un métier d’avenir pour lui-même et pour les jeunes du Nord de la Côte d’Ivoire. Résultat : la criminalité ambiante instaurée comme mode de vie a sapé les fondements et terni l’image d’une imposture pourtant dorée, parfumée et présentée à la face du monde comme une merveille nouvelle.

Du coup, pour son propre bien, pour celui des jeunes gens qui tuent en son nom et pour son compte, pour le salut du peuple de Côte d’Ivoire, Ouattara doit être admis en soins très intensifs afin que sa guérison rapide et urgente soit celle de toute une Nation, celle de tout un peuple qui se meurt.

 

A Très bientôt.

Hassane Magued

La Révolution Permanente N°00255/04/12

Infodabidjan.net

15:42 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Pour rappel : Sarkozy,

ou l'excellence au pouvoir…

 

Sarko ou l'histoire d'une revanche. Le plus grave ce n'est pas qu'il n'a pas tous ces diplômes, c'est qu'il falsifie son vrai CV.

 

Samedi 18 septembre 2010

 

LETTRE DE TROIS PROFESSEURS DU CES DE VONNAS (AIN).

 

64099525.jpgLe surdoué qui nous gouverne, Sarkozy, un sous-doué à l'Élysée… Mais pourquoi tant de haine envers le corps enseignant en général et les chercheurs en particulier ? Tout simplement parce que Notre Majesté souffre du complexe du cancre parvenu.

 

Président médiocre, il fut par le passé élève médiocre, bachelier médiocre et étudiant médiocre. Mais  aucune trace de cette médiocrité dans son curriculum vitae. Et pour cause, il l'a customisé, l'animal.  Officiellement Notre Souverain Éclairé serait titulaire d'une maîtrise de droit privé, d'un certificat  d'aptitude à la profession d'avocat, d'un DEA de sciences politiques obtenu avec mention et aurait fait des  études à l?Institut d'Etudes politiques de Paris. Waouh !

 

Mais alors pourquoi est-il aussi nul ?

 

Tout simplement parce que la plupart de ces titres universitaires sont faux. Une enquête menée par Alain Garrigou, professeur de sciences politiques à Nanterre le prouve. (Voir fondation-copernic.org )

 

° En parcourant l'annuaire des anciens élèves de Sciences Po, il a pu constater que Sarkozy de Nagy Bosca n'y figure pas, ce qui signifie qu'il n'a pas mené ses études à leur terme et ne peut donc se parer du titre d'ancien élève réservé aux seuls diplômés.

 

° Et son DEA ? Pourquoi n'en trouve-t-on aucune trace dans les archives de Paris X Nanterre ? Tout simplement parce que si le candidat Sarkozy apparaît bien dans le procès verbal de la première session, il est ajourné pour ne pas s'être présenté à l'épreuve écrite terminale et n'avoir pas rendu son mémoire.

 

° Et son certificat d'aptitude à la profession d'avocat ? Obtenu sur le fil avec la note médiocre de 20/40 (7/20 à la première épreuve et 13/20 à la seconde)

 

° Mais rappelons aussi, pour compléter le tableau, les notes obtenues au bac par le candidat 18917 en 1973 (Jury 80, lycée Molière) : 7/20 à l'épreuve écrite de français et 12 à l'oral (voilà pourquoi il s'exprime toujours dans un idiome approximatif), 9/20 en philo, 8/20 en maths (il a néanmoins su s'augmenter de 200 % !), 10/20 en anglais (“magnifical !” s'exclama-t-il un jour en présence de la reine d'Angleterre) et 11/20 en économie (on n'est pas sorti de la crise ! ).

 

Avec 142 points sur 300, le médiocre petit candidat fut recalé et fut obligé de se présenter au repêchage.

 

Ne nous étonnons donc plus des propos méprisants qui sortent donc de bouche de ce vilain petit personnage médiocre et rancunier qui a tant souffert de ne jamais avoir été reconnu à sa juste valeur par ses professeurs.

 

moulinier.info

15:32 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

CONVENTION DU FPI :

d'autres images



 

15:14 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

POURQUOI LA POLITIQUE FRANÇAISE NE CHANGERA PAS


QUEL QUE SOIT L’ÉLU !

 

Par Faure Eyima

 

150789_289370287817410_100002333224081_640975_663397684_n.jpgLes africains qui croient à une Afrique industrialisée et politiquement stable, et réellement indépendante sont de plus en plus nombreux.

 

Cependant, une telle Afrique n’arrangerait pas la France et l’Europe, parce que comme ils le disent l’Afrique EST LEUR AVENIR ! Le premier à l’avoir confessé, est Jacques Godfrain, ancien ministre français de la coopération dans son livre intitulé « L’Afrique, Notre Avenir » ?! Pourquoi ? Suivons la justification en partie que donne le célèbre écrivain conseiller de Mitterrand, l’économiste Jacques Attali dans le journal l’Expression dans son article « l’Afrique notre avenir ». Il se réjouit de la misère de l’Afrique où il prétend avoir un avenir. Il écrit « Selon les statisticiens, l’Afrique vient de dépasser le seuil du milliard d’habitants. Elle abrite désormais un humain sur sept, alors qu’elle accueillait qu’un sur dix en 1950. Et accueillera un sur cinq en 2050, soit deux milliards d’habitants, ce n’est qu’un des signes qui fait de l’Afrique, principal lieu de misère, une source de croissance et la matrice de notre avenir. (…) L’Afrique est enfin le lieu de toutes les promesses… ».

 

Ce qui veut dire, qu’il leur faudra savoir préserver et s’accaparer nos richesses, même s’il faut qu’ils exterminent le maximum de nos populations. Quand à Nicolas Sarkozy, lui il est plus menteur. Au cours du 25ème sommet Afrique France le 31 Mai 2010, il dit : « L’Afrique est Notre Avenir. (…). Et je veux dire que la France et l’Europe ont autant besoin de l’Afrique que l’Afrique a besoin de l’Europe et la France ». Si la première phrase est dangereuse pour les Africains, la seconde est pur mensonge. A la réalité l’Afrique n’a pas vraiment besoin de la France et de l’Europe aujourd’hui.

 

Qui mieux que Jean Ping peut justifier notre position ? Il est assez éloquent sur la question dans son livre « L’Afrique brillera de mille feux ». Dans ce livre, il affirme que le continent Noir Africain regorge de « 90% des réserves mondiales prouvées de platine, de cobalt et de chrome, 76 % des réserves mondiales de phosphates, 73% des réserves de diamant, 60% du manganèse, 40% de l’or, 30% de bauxite et d’uranium, 15% de fer et de pétrole. Sans compter les matières premières agricoles et ligneuses (Coton, cacao, café…) ». Pour information, la production de l’électricité en Europe est faite depuis leurs centrales nucléaires qui dépendent à 60% des gisements d’uranium africains. En France 60% de la consommation énergétique est nucléaire, qui vient des gisements d’uranium du Niger. Cependant 70% de la population au Niger est sans électricité.

 

Bref !!!! C’est cette démagogie occidentale entretenue par leurs multinationales, qui encouragent notre ignorance industrielle, que dénonce, déstabilise et détruit la VISION POLITIQUE du Président LAURENT GBAGBO. C’est qui a justifié tout cet acharnement de leur communauté baptisée à dessein internationale pour sauver leurs industries et leurs modes de vie.

 

Que DIEU BÉNISSE L’AFRIQUE

QUE DIEU BÉNISSE LA COTE D’IVOIRE !

 

jusquauboutpourgbagbo

13:36 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

ABIDJAN : LA CONVENTION DU FPI EN IMAGES

LUNDI 30 AVRIL 2012

http://www.connectionivoirienne.net/wp-content/uploads/2012/04/Convention-1024x768.jpg

conventio-Fpi-Avril-2012.2.PNG

Le Front Populaire Ivoirien (FPI) du président Laurent Gbagbo, est depuis dimanche en convention à Abidjan autour du thème Quel FPI pour la reconquête des droits et libertés démocratiques?”.

 

 

conventio-Fpi-Avril-2012.4.PNG “ C’est ensemble, soudés, que nous parviendrons à la victoire. Il faut que la discipline et la solidarité prédominent. Personne ne veut prendre la place de Affi N’Guessan ni de Simone Gbagbo ou encore faire un coup d’État au sein du parti, arrêtons de nous fragiliser ”, a souligné le président par intérim du FPI, Miaka Ouréto, appelant ses militants à une confiance réciproque.

 

 

conventio-Fpi-Avril-2012.PNGDevant des militants plus que jamais déterminés pour le combat de la liberté et très mobilisés (comme le montrent les images) Miaka Ouretto a souligné l’importance pour son parti d’obtenir la libération de ses militants détenus au Nord du pays libéré ainsi que le retour des exilés.

 

 

conventio-Fpi-Avril-2012.3.PNGLe Front populaire ivoirien (FPI) crée en 1990 avait accédé au pouvoir en 2000 avec comme président Laurent Gbagbo aujourd’hui emprisonné à la Haye pour crimes économiques, crimes humanitaires et crimes de guerre.

 

Plusieurs cadres de ce parti dont le président du FPI Affi N’guessan et l’épouse de l’ex-chef d’État sont détenus dans le Nord de la Cote d’Ivoire.

 


cotedivoire-lavraie.fr

12:38 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les coulisses de la convention 2012

La relève assurée

 

convention du FPI

Dans le comité d’organisation la convention 2012, l’on pouvait aisément remarquer la présence de plusieurs jeunes qui étaient au four et moulin. Lesquels jeunes moins connus, qui dans la discrétion abattent un travail énorme. C’est le cas par exemple du chef protocole Boussi Kobenan Désiré qui n’a lésiné sur aucun moyen pour réussir la mission qui lui a été confiée. Aussi pouvait-on voir le camarade Assahouré alias Bozizé qui était aux petits soins du ministre Michel Amani N’guessan.

 

Le retard serait-il inhérent au FPI ?

 

Affirmatif. Comme à leur habitude, les frontistes ont débuté la cérémonie à 11H moins le quart, au lieu de 9H00, comme indiqué. Cela aurait été la première fois, que l’on ne se plaindrait pas. La ponctualité semble ne pas être une qualité chez les partisans de Laurent Gbagbo à Abidjan. Vivement que cela soit corrigé.

 

Nanan Koukou Sand : Monsieur le maire y était

 

L’intrépide camarade lutte de Laurent Gbagbo, le maire de la coquette petite ville frontalière, au nord Est de la Côte d’Ivoire, a effectué le déplacement. Le maire/chef traditionnel d’Assueffry -Abonsan Hinin-, Nanan Kouakou Sand a malgré ses nombreuses charges traditionnelles trouvé une parade pour venir communier avec ses camarades lutte. Akwaba Nanan.

 

Bedi Holy représenté dans toutes ses dimensions

 

Flanqué dans un costume bleu ciel à la dimension de l’homme lui-même, cet intellectuel et infatigable défenseur de la liberté était parmi les siens à l’Hôtel Belle Côte (HBC). Ses œuvres aussi n’étaient pas absentes. Chez les vendeurs de CD et autres gadgets patriotiques à l’effigie de Laurent Gbagbo, l’on pouvait voir exposer à plusieurs endroits, ‘’ Ils on failli assassiner la fraternité ‘’ de ce grand intellectuel qui a décidé de ne pas capituler face à l’impérialisme. Bedi Holy, homme de conviction et de parole.

 

Les pas de danse d’Agoh Marthe

 

Comme si elle venait d’avoir ses 18 ans, l’ex-vice présidente de l’assemblée nationale a exécuté des pas de danse, à la pause café, tout juste avant la lecture des résolutions. Dans l’intermède, elle est restée dans la salle, pendant que ses camardes sont allés se dégourdir les jambes, en marchant dans la cour de l’Hôtel, toujours en train de danser. Visiblement, heureuse était Agoh Marthe de retrouver les siens.

 

Eugene N’Djué et les journalistes.

 

Eugene Kouadio N’Djué n’a pas perdu son sens d’humour légendaire. Pendant que les organisateurs s’apprêtaient à aborder le deuxième virage de la convention, Eugene N’Djué a jugé bon et utile de rejoindre ceux qu’il appelle ‘’mes amis ‘’ dans la salle de presse pour parlementer un peu. En tout cas ce n’est pas André Silver Konan-ASK- de jeune Afrique, qui va bouder cette occasion de causer avec le ‘’maréchal ‘’, apparemment heureux de retrouver les journalistes ce jour.

 

Ouatara ben Djibril

 

source : abidjandirect.net

11:56 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Tremblement de terre

Des secousses ressenties dans le nord ivoirien

 

30 avril 2012

tremblement-de-terre.jpgIl y a eu plus de peur que de mal, le week-end dernier, à Fanfala, dans la région de Minignan (nord ivoirien).Selon des témoins que nous avons joints sur place, un bruit assourdissant qui était assimilable à un séisme a été entendu dans cette région. Toute chose qui a donné une sueur froide aux populations qui ont cru à un tremblement de terre.

 

Mais ce phénomène qui a duré à peine quelques minutes s'est rapidement calmé sans faire de dégâts. Selon des spécialistes, il ne peut s'agir de tremblement de terre. Car, la Côte d'Ivoire est à l'abri des tremblements de terre majeurs tels que ceux qui ont frappé le Chili avec une magnitude de 8,8 et Haïti d'une magnitude de 7,1.

 

Raison avancée par les spécialistes la Côte d'ivoire est située hors des trajectoires moyennes des cyclones tropicaux tout comme des réchauffements des eaux de mer. Toutefois, précisent-ils, l'existence de plusieurs failles intraplaques sur le territoire ivoirien telles que la faille majeure de Sassandra et l'accident majeur des Lagunes font que la terre tremble de temps à autre en Côte d'Ivoire avec de faibles magnitudes.

 

SOIR INFO

la cote d'ivoire debout

07:52 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Site de regroupement des Frci à Yopougon:

Des commandants et leurs éléments désertent 3 présumés espions arrêtés

 

30 avril 2012

BAE.jpgLe site de regroupement de Yopougon-Niangon nord, qui compte un peu plus 2.500 éléments, connaît une véritable saignée de ses « soldats » depuis quelque temps.

 

Tout est parti d’un changement de commandement à la tête de ce site, placé, à son ouverture, sous les ordres d’un proche de Ben Laden. Mais, celui-ci sera relevé, sur ordre de la hiérarchie et remplacé par un proche de Jah Gao, le très craint commandant de la zone d’Abobo.

 

Depuis, le camp  vit au rythme des fréquentes montées de fièvre  de mécontentement,  au point que chaque semaine, on signale des désertions d’éléments emportant  armes et munitions. 

Le commandant Tiéné, que nous avons joint le dimanche 29 avril 2012 en fin d’après-midi, ne dément pas ces départs, mais minimise leur portée. «  Il y a eu plein qui sont partis, c’est vrai. Ceux-là ont voulu suivre leur chef. Mais je vous dis aussi il y a eu de nombreux qui sont revenus au camp » a-t-il dit, soulignant «  n’avoir pas connaissance de la désertion de commandant d’unité. J’ai organisé les commandants de compagnie  qui ont été affectés par la hiérarchie. Ceux qui ont voulu partir sont partis… C’est maintenant qu’on a mis une bonne organisation  en place. Je ne connais pas bien ces commandants auxquels vous faites allusion », a-t-il ajouté.

 

Dans la foulée, 3 éléments présents sur le site et qui faisaient, selon une source, l’objet d’une surveillance particulière, ont été mis aux arrêts et placés en détention à la caserne de B.A.E de Yopougon. Le commandant Tiéné s’est gardé de se prononcer sur ces trois cas.  Des observateurs n’hésitent pas, après le schisme survenu  dans ce site, à attribuer les récentes attaques des positions des Frci ayant fait 2 morts, aux éléments déserteurs.

 

C’est pourquoi, à Yopougon, les Frci sont sur les dents, pour ne pas dire en alerte maximale, décrétant, dans certaines zones, notamment entre Niangon-nord et l’axe Sideci, un «  couvre-feu ».  «  Ce n’est pas un couvre-feu. C’est une mesure de sécurité », a précisé le commandant Tiéné.

 

Armand B. DEPEYLA

SOIR INFO

La cote d'ivoire debout

07:46 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Dialogue politique à Grand-Bassam:

La sortie hasardeuse de Fologo

 

30 avril 2012 –Notre Voie -

folo laurent.jpgL’ex-président du Conseil économique et social, démis en violation des textes, par Alassane Dramane Ouattara pour installer Marcel Zadi Kessy, a fait une sortie malheureuse, samedi dernier, faisant un procès d’intention au Fpi qui, jusqu’à preuve du contraire, demeure un des alliés du Rpp, son parti politique, au sein de la Convention nationale pour la résistance et la démocratie (Cnrd, mouvement favorable à Gbagbo).

 

En effet, répondant à la presse qui lui a demandé pourquoi le Fpi n’a pas signé le communiqué final, Fologo a automatiquement attaqué le parti créé par Laurent Gbagbo. « Un parti politique en vaut un autre. Si le Fpi n’a pas signé aujourd’hui, il viendra un autre jour pour signer», lâche-t-il. Suscitant des éclats de rire d’une partie de l’auditoire.

Il ne s’arrête pas là. Laurent Dona Fologo s’engouffre dans des éloges à l’endroit d’Alassane Dramane Ouattara qu’il qualifie d’ « homme de dialogue » pour avoir, à l’en croire, tendu la main à tous. «Si on a perdu le pouvoir quelles que soient les conditions, il faut se mettre au travail. On ne peut pas éternellement rester dans les querelles. Ouattara parcourt la sous-région pour faire le dialogue. Hier (parlant de jeudi dernier), il a encore reçu des chefs d’Etat pour dialoguer. C’est ce qu’on veut parce que moi-même je suis allé en Afrique du Sud pour le dialogue. Le président de la Côte d’Ivoire, c’est Ouattara. Il travaille. Il veut donner du travail à nos jeunes frères », poursuit-il sur un air de raillerie à l’égard du Fpi.

Au moment de sortir de la salle, à la porte, le ministre Sidiki Konaté déclare au milieu de l’assistance : «Est-ce que c’est le Fpi qu’on mange ici ?» et l’autre ministre de Ouattara, Anne Ouloto, éclate de rire.

Déjà la veille, lors d’une conférence de presse improvisée à Grand-Bassam, le ministre Koné Bruno soutenu qu’ « avec ou sans le Fpi, ce dialogue va se tenir ». On comprend aisément donc que le pouvoir Ouattara veut d’un semblant de dialogue avec des partis d’opposition qu’il contrôle comme ceux de Fologo, Gervais Coulibaly etc.

 

Mais que vaut concrètement un dialogue politique dans ce pays sans le principal parti d’opposition qu’est le Fpi ?


B. K. NOTREVOIE 

Cité par la cote d'ivoire debout

07:34 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Après l'Ouest, la France

Alassane Ouattara de nouveau en «privé» en France

 

29 AVRIL 2012 - © koaci.com

La rédaction de KOACI.COM apprend d'un communiqué de la présidence en date de ce dimanche 29 avril 2012 que le Président de la République, Alassane Ouattara a quitté Abidjan, ce dimanche, pour un séjour privé en France sans pour autant préciser les raisons.

Présidentielles françaises, santé, nos multiples tentatives de renseignements auprès de certains des proches collaborateurs du président resteront vaines. Selon certaines informations, Alassane Ouattara passera donc apparemment le 1er mai en France.

En effet le communiqué indique par ailleurs que le chef de l'Etat ivoirien se rendra ensuite à Dakar (Sénégal) où il prendra part le jeudi 3 mai 2012 au mini-sommet de la CEDEAO, en compagnie des six chefs d'Etat membres du groupe de contact sur la Guinée-Bissau (Nigeria, Gambie, Togo, Cap-Vert, Guinée et Sénégal).

Notons que le président ivoirien est revenu très fatigué de sa tournée à l'ouest de la Côte d'Ivoire. Ce constat fut aussi fait lors du sommet de la Cedeao du jeudi dernier à Abidjan ou le président était apparu peu en forme. Peut être la raison de ce séjour français de repos voire de consultations, qui n'était à l'évidence pas prévu au programme.

Amy, KOACI.COM ABIDJAN, copyright ©
koaci.com

 

07:18 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

29/04/2012

Affaire Kieffer :

Où est passée Atta Affoua Kieffer, la véritable femme du journaliste disparu ?

29 avril 2012

Le journaliste franco-canadien Guy André Kieffer a disparu en Côte d’ivoire  depuis le 16 avril 2004, à l’âge de 54 ans. Depuis, plus aucun signe de vie. Depuis cette date, une dame Osange Kieffer s’est présentée comme étant l’épouse de l’illustre disparu.

Or il se trouve qu’en réalité Guy André Kieffer était marié légalement, à dame Atta Affoua, de nationalité Ghanéene, avec laquelle il vivait à Abidjan.

Dans cette affaire on est surpris que la presse ne tende le micro qu’à l’ex compagne qui s’est présentée comme étant la femme de Guy andré Kieffer, alors que son épouse officielle et légitime avec laquelle il vivait, n’est pas interrogée.

Pourquoi le tribunal préfère t-il entendre une femme qui vivait à 6000 KM et qui n’avait plus de rapports avec Kieffer, au détriment de celle avec laquelle il vivait, et qui est supposée avoir plus d’informations sur les activités de son mari?

Des informations font état de la disparition de cette femme légitime, qui aurait été assassinée, selon des sources controversées.

Le moins qu’on puisse dire c’est que l’affaire Kieffer garde ses mystères et ses zones d’ombres.

David Assoua Pour ivoireinfo.com

23:50 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |