Shlomit
topblog Ivoire blogs

02/11/2011

Disparition Guy-André Kieffer

Un juge français en mission en Côte d`Ivoire

Évidemment l’enquête française a déjà ses coupables, ou plutôt son commanditaire, le président Gbagbo : « L`enquête menée en France s`est orientée vers des cercles proches du pouvoir de l`ancien président ivoirien Laurent Gbagbo. » Ceci dit, il semble que la famille de madame Dominique Ouattara a des intérêts dans le cacao, et que la politique de Ouattara d’abaisser le prix d’achat afin d’augmenter le profit des filières de transformation pourrait aussi encourager les enquêteurs à vérifier les liens des Ouattara et alliés avec la filière cacao .

Si ce juge vient auditionner le commandant Séka Séka, c’est que ce dernier n’est pas mort, comme la rumeur le laissait entendre hier .A-t-il sous la contrainte fait des « révélations » que le juge pourrait exploiter pour alimenter son dossier d’accusation des Gbagbo, encore trop mince ?

Shlomit

____________________

2 novembre 2011   |  AFP

PresseAbidjan - Le juge français Patrick Ramaël est à Abidjan dans le cadre de son enquête sur la disparition du journaliste franco-canadien Guy-André Kieffer en 2004 en Côte d`Ivoire, a-t-on appris mercredi de source proche du dossier.
 

Arrivé lundi, le magistrat français doit passer deux semaines sur place pour son enquête sur l`affaire Kieffer et le rapt de Xavier Ghelber, un avocat parisien en mission d`audit sur la filière cacao pour le compte de l`Union européenne, brièvement enlevé par des hommes en armes le 7 novembre 2004 à l`hôtel Ivoire d`Abidjan, a indiqué à l`AFP cette source.

Journaliste indépendant, Guy-André Kieffer a disparu le 16 avril 2004 sur un parking d`Abidjan alors qu`il enquêtait sur des malversations, notamment dans la filière cacao, dont le pays est premier producteur mondial.

L`enquête menée en France s`est orientée vers des cercles proches du pouvoir de l`ancien président ivoirien Laurent Gbagbo.

Ce dernier a été arrêté le 11 avril à Abidjan, après une crise de plus de quatre mois, dont deux semaines de guerre, née de son refus de céder le pouvoir au nouveau chef de l`État Alassane Ouattara, vainqueur du scrutin de novembre 2010. La crise a fait quelque 3.000 morts.

Le juge Ramaël a déjà effectué plusieurs déplacements à Abidjan - le dernier remontant à mai 2011 - dans le cadre de l`enquête Kieffer et avait entendu en avril 2009 l`épouse du président déchu Simone Gbagbo, également en détention depuis avril dernier.

Il pourrait chercher à entendre le commandant Anselme Séka Yapo, ex-chef de la sécurité de Mme Gbagbo, arrêté le 15 octobre dans un avion de ligne à Abidjan, où il était en transit après plusieurs mois de fuite.

Accusé de nombreuses exactions sous l`ancien régime, "Séka Séka", comme il est surnommé, est soupçonné d`implication dans la disparition de Kieffer. Il avait été entendu comme témoin par le juge Ramaël en 2009.

abidjan.net

19:05 Écrit par Shlomit dans Les crimes du couple Ouattara | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : kieffer, ramaël | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.