Shlomit
topblog Ivoire blogs

17/05/2011

Petit rappel

La déclaration monstrueuse de Dominique Ouattara :

«Même s’il doit y avoir 100 000 morts nous prendrons le pouvoir !»


Dimanche 17 Avril 2011

Après avoir eu en ligne le témoin qui a assisté à l’entretien entre Dominique Ouattara et une Française chargé de la communication d’ADO, j’ai pu le convaincre de se livrer un peu plus.

Il s’agit d’un Français, Jules Perrin, qui a fait brièvement partie des instances dirigeantes du RDR à l’été 2000. Il était alors journaliste et avait été coopté dans les instances du RDR car il était totalement acquis à la cause d’Alassane Ouattara dans lequel il croyait voir un homme d’État.

Il ignore si sa participation à des réunions du comité directeur du parti a été formalisée et ne peut donc me fournir de textes à l’appui, mais les participants à ces réunions doivent se souvenir de ce journaliste de 40 ans, de taille moyenne, les cheveux châtains, avec des lunettes rondes, qui était si acquis à leur cause et qui prenait des risques pour eux dans le contexte très dur d'Abidjan du défunt général Gueï Robert et des milices.

Il fut reçu à plusieurs reprise à la résidence somptueuse des Ouattara à Cocody Ambassades et se trouva assister à cet échange délirant entre Dominique Ouattara et son amie française : « Même s’il doit y avoir 100 000 morts, nous prendrons le pouvoir ! ». C’est alors que, profondément choqué par cette déclaration monstrueuse, il a rendu son tablier.

Voilà ce que Jules Perrin a accepté de me dire sur cet événement choc qui doit faire réfléchir.

Peut-on décemment porter au pouvoir des gens qui se moquent de la vie de leurs concitoyens (pour autant que l’on puisse considérer Dominique Ouattara comme ivoirienne) et sont prêts à déclencher des massacres et à marcher sur les cadavres pour arriver au pouvoir ?

Poser la question, c’est donner la réponse : non, mille fois non !

revuedepressecigbagbo

 

Source :le mot d'humeur de jean-charles fadinga

11:09 Écrit par Shlomit dans Les crimes du couple Ouattara | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.