Shlomit
topblog Ivoire blogs

21/04/2011

Lecoq chante, Jack Lang ricane...

Trois ans après, l’heure du reniement...

 

Une certaine gauche,

 

ou L'obscénité d'un sourire

 

Abidjan, le 28 mars 2008                Paris, le 5 avril 2011 (Voir mn. 1:47)

J.Lang3J.Lang
                                                              

Extraits (mn 2:08 à 2:39) :

 

"Je suis très heureux, très heureux de me retrouver en compagnie du président, qui, on l'a vu ce soir encore, bénéficie d'une grande popularité à Abidjan et notamment dans les quartiers populaires. En même temps, cela me rappelle l'époque où je venais ici comme jeune professeur dans les boîtes de nuit, dans les bistrots, dans les cafés… Abidjan, plus que jamais est une ville vivante, et certainement l'une des villes les plus vivantes de l'Afrique toute entière. Donc, un grand bonheur, un grand, grand bonheur !..."

 

Après l'expression de son "grand bonheur" du 28 mars 2008, et celle de sa joie au lendemain de la terrifiante humiliation de son "ami" le président Laurent Gbagbo, nul doute que Jack Lang, cet "homme de culture émérite" (mn.2:07) afficherait le même sourire épanoui en parcourant les quartiers dévastés de la ville la plus vivante d'Afrique, livrée à la mort française avec sa béate complicité de socialiste à la "national".

Vidéo complète:


17:27 Écrit par Shlomit dans Côte d'Ivoire, Forfaiture, France, SEM Laurent Gbagbo, une certaine gauche | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.