Shlomit
topblog Ivoire blogs

12/04/2011

Le prix de la servitude

Les chiffres évoqués ci-dessous (580 millions d’euros), concernant la généreuse assistance octroyée par la France (400 millions) et de l’union européenne (180 millions) à une Côte d’Ivoire en ruines, sont à rapprocher du montant des sommes ponctionnées par Alassane Ouattara sur le compte ivoirien de la BCEAO pendant les deux premiers mois de son séjour à l’Hôtel du Golf (du 11/01/2011 au 15/03/2011) :

 

451 milliards 819 millions de FCFA, soit 688 millions 793 625 Euros

 

Pour mémoire et par comparaison, le montant des retraits effectués à la BCEAO par le gouvernement de Laurent Gbagbo sur une année complète (du 22/12/2009 au 27/12/2010) s'élevait à de 664,184 milliards FCFA, soit 1 milliard 12 millions 541 980 Euros.
 
Dans la mesure où cet argent n'a même pas servi à payer les salaires des fonctionnaires, on est en droit de le considérer comme de l'argent volé, par un pouvoir illégitime prêt à dépenser quatre fois plus que son prédécesseur à seule fin de s'enrichir ou de payer des mercenaires.
 

Côte d'Ivoire : des pluies de milliards  après le coup d'état de Ouattara (Voir ici)

 

12.04.2011

euro.jpeg

Un jour seulement après le Coup d'État de Ouattara et de la France, des milliards pleuvent sur Abidjan. Après la France qui a annoncé une "aide"de 400 millions d'euros , l'union européenne annonce à son tour une "aide" de 180 millions d'Euros.

 

580 millions d'euros , soit un peu plus de 380 milliards de FCFA en un jour. De quoi à penser aux pluies de milliards annoncées par le candidat des étrangers pendant la campagne présidentielle.

 

Aides ou prêts, la dette extérieure de la Côte d'Ivoire augmente

 

Paris va aider la Côte d'Ivoire à hauteur de 400 M d'euros

 

Cette somme est principalement destinée à financer l'aide d'urgence pour les populations et le redémarrage des services publics, alors que les civils manquent de tout. Sur le terrain, des combats font toujours rage dans le nord d'Abidjan.

 

«La capture de Gbagbo ne signifie pas la fin du désastre humanitaire (...) l'aide humanitaire va être nécessaire durant encore de longues années», a expliqué l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). Selon les agences humanitaires de l'ONU, les besoins sont énormes, notamment à Abidjan dont l'accès a été pratiquement impossible ces dernières semaines. La capitale économique manque de tout, et notamment de nourriture.

 

La France participera à cet effort en octroyant au pays une aide d'urgence de 400 millions d'euros. Cette aide sera destinée «dans un premier temps à financer les dépenses d'urgence pour les populations, la ville d'Abidjan et le redémarrage des services publics essentiels», a annoncé mardi la ministre de l'Économie, Christine Lagarde. «Cette aide doit également servir, dans une second temps, à relancer l'activité économique et à permettre l'apurement des arriérés vis-à-vis des institutions internationales.»

 

L'Union Européenne va débloquer 180 Millions d'euros.

 

La Commission européenne compte débloquer 180 millions d’euros d’aide à la reconstruction de la Côte d’Ivoire ravagée par les affrontements entre forces de Laurent Gbagbo et d`Alassane Ouattara, a indiqué mardi à l’AFP une source diplomatique.

L’annonce a été faite en marge d’une réunion des ministres européens des Affaires étrangères par le commissaire européen chargé de l’aide au développement, Andris Piebalgs.

 

L’argent, qui provient du Fonds européen de développement, sera disponible immédiatement, a précisé une source proche de la Commission européenne.

 

La France a annoncé de son côté qu’elle allait apporter dans les prochains jours "un soutien financier exceptionnel de 400 millions d’euros" à la Côte d’Ivoire, pour aider notamment à satisfaire les besoins urgents des populations et de la ville d’Abidjan.

 

AFP

 

23:55 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.