Shlomit
topblog Ivoire blogs

14/04/2011

Un inconnu écrit sur un blog

13.04.2011

 

Avant de juger Laurent Gbagbo, il conviendrait de bien connaître les méandres de l'Histoire ivoirienne qui va de paire avec la mainmise de la France sur ce pays.

 

L'examen des rapports électoraux montre que Ouattara est le Président élu par Sarkozy et par la Communauté Internationale et pas par les Ivoiriens. Si tel n'était pas le cas, tout ce monde-là, Choi qui s'est substitué au Conseil Constitutionnel ivoirien, Sarkozy qui avait demandé à Bakayoko de proclamer les résultats et que Paris allait le couvrir et le soutenir, Soro, Ouattara, auraient accepté le recomptage.

 

La résistance de Gbagbo avait entre autres buts de montrer jusqu'où peut aller la Françafrique, les contradictions de l'ONU, un instrument de répression et d'injustice entre les mains des puissants, la fraude électorale organisée en Afrique par les dirigeants du Monde, et surtout de faire comprendre à la France néo-colonialiste qu'une Aube nouvelle pointe en Afrique et que la souveraineté des états de ce Continent comme leurs dirigeants, devraient être respectés. la fraude en CI était savamment préparée dès l'élection de Gbagbo et surtout après l'échec de la guerre civile lancée par Ouattara et Soro aidés par la France, le Sénégal et le Burkina Faso.


 

Qui a commis les exactions ? Ceux qui ont occupé les 60% d'un pays pendant 9 ans par une guerre civile meurtrière couverte par la France, ou le Président légitimement élu en 2000 et qui n'a pas pu exercer son autorité dans de bonnes conditions pendant toute sa mandature ?

 

Gbagbo est l'un des Chefs d'état africain à avoir mis moins de temps au pouvoir parce que son mandat a été sans cesse déstabilisé par une armée Française qui occupe le pays depuis 2002 et qui a fini par imposer le candidat qu'elle n'a pas réussi à imposer par la force en 2002!

 

Sur les massacres actuels: qui a réellement massacré?Celui qui se contentait de résister, ou ceux qui ont lancé bombes, missiles , blindés et des hordes sauvages soutenues par l'ONU et la France dans le reste du pays contrôlé jusqu'alors par le Président Gbabgo?

 

Des villages rayés de la Carte par le Camp Ouattara, les gens massacrés partout où il y avait la victoire, on les voit à l’œuvre à Abidjan, on a vu comment ils ont frappé et injurié Mme Gbagbo , le fils Gbagbo a failli être lynché, quand la France les leur a livrés.

 

Radio France Internationale signale la chasse à l'homme à Abidjan: exécutions sommaires des pro-Gbagbo, pillages, incendies des maisons. Le Ministre de l'intérieur a été tué suite aux mauvais traitements et une balle logée dans la mâchoire: à cela Soro dit qu'il faudra prouver qu'il n'est pas mort suite à une tentative de suicide: une tentative de suicide par balle au milieu de cette bande d’analphabètes qui ne sait pas qu'un ivoirien pro-Gbagbo n'est pas un ennemi comme ils les appellent mais un autre ivoirien et qu'ils ne doivent pas tuer tous les ivoiriens qu'ils soupçonnent d'être pro-Gbagbo?

 

Il faut bien que vous sachiez tous une chose: Gbagbo n'a jamais cru ni aux révolutions par la violence, ni à la prise de pouvoir par la violence; il s'est donc toujours opposé aux coups d'état et aux guerres civiles dans son propre pays; Ouattara l'avait jeté en prison pour deux ans quand il était Premier Ministre, ensuite il a été envoyé en exil; six ans d'exil! s'il était comme Soro, il aurait pu comploter avec le gouvernement socialiste de l'époque pour aller faire la guerre à son pays, mais il n'a jamais songé un seul instant à aller prendre le pouvoir par la force dans son pays. Alors, comme les progressistes africains et les véritables défenseurs des Droits de l'Homme, pas les tueurs de la Licorne, je suis pour un Procès équitable hors de Côte d'Ivoire, un procès où l'on jugera tous les protagonistes: les commanditaires de la guerre civile de 2002, ses acteurs, les commanditaires des meurtres actuels à commencer par ceux qui ont fait appel aux armées étrangères pour venir détruire leur pays.

 

Les Africains écrivent eux-mêmes leur Histoire maintenant, le Monde est devenu un grand village; nous ne sommes plus aux siècles précédents où les destructeurs de l'Afrique racontaient ce qu'ils voulaient sur l'Afrique sans qu'ils rencontrent des contradicteurs: l'Histoire réhabilitera Laurent Gbagbo comme elle a réhabilité Lumumba, Kwamè Nkrumah, UM Nyobè, Ernest Ouandié, Felix Moumié, tous ces combattants pour la libération de l'Afrique tués par la France ou l'impérialisme occidental et qui furent traités de "criminels", etc, en leur temps.

 

Soro, Ouattara, Choi, Sarkozy, ont le sang des ivoiriens sur les mains et sur leur conscience, s'ils en ont une, et ils devraient répondre de leurs crimes! Gabgbo n'est pas un Saint, mais à chaque fois, c'est quand même lui qui s'est retrouvé en situation de légitime défense. Sa révolte contre ceux qui s'octroient le droit de piétiner les autres peuples par pur mépris pour eux et par racisme est une révolte saine.

 

Il ne faut pas couvrir ces meurtres par une soit-disant "réconciliation et unité nationales", sinon, ça va recommencer; si on avait jugé les exactions perpétrées de 2002 à 2005, les gens auraient réfléchi avant de remettre ça en 2011!

 

Soro est un criminel, un vrai; sa place est en prison!

 

Source: sarkofrance.blogspot.com

01:18 Écrit par Shlomit dans Afrique, Côte d'Ivoire, Forfaiture, France, Ouattara, SEM Laurent Gbagbo | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.