Shlomit
topblog Ivoire blogs

01/04/2011

Dieudonné et Kadhafi

Voici quelques extraits d’une interview du comédien Dieudonné  sur le site medialibre.eu, à son retour de Libye, où il s'était rendu pour manifester son désaccord avec l’agression en cours.


 

Mais avant de crier "haro" sur ce baudet commode, tête de turc omniprésente d'une certaine intelligentsia éclairée, ne nous aveuglons pas au point de ne pas vouloir reconnaître qu'il est en l'occurrence, et malheureusement, loin d'avoir tort. Il vaut parfois mieux savoir donner raison à un ennemi, que de se faire complice de crimes d'autant plus innommables que beaucoup cherchent à les affubler du masque de la vertu.

 

"Les médias occidentaux ont réussi à diaboliser Kadhafi. C'est quand même lui qui a aidé Nelson Mandela pendant ses 27 années de prison. C'est grâce au colonel libyen que l'AMC va vivre. Kadhafi est une figure africaine importante. Pour moi, Kadhafi est une figure bien plus honnête que Nicolas Sarkozy ou que Bernard Henri Lévy. Le Français de souche doit comprendre que son intérêt n'est pas d'aller faire cette guerre. Imaginez que le sionisme agresse la France, elle devra se défendre. L'Afrique doit se défendre. Et il faudra soutenir les Africains dans cette agression. C'est pour ça que l'armée française doit se retirer. Parce que ce sont des français qui vont mourir. Des innocents vont mourir" lance-t-il, avant d'inviter les Français à le rejoindre. "Je pense qu'il faudra un moment donné se mobiliser contre cette guerre. Je partirai en Libye et j'invite les Français à se rendre sur les sites stratégiques en bouclier humain (sic)"

 

On peut s'offusquer à juste titre de l'amalgame opéré par Dieudonné entre Sionisme et Impérialisme, à la condition toutefois de ne pas renoncer à condamner ce dernier, surtout quand il se manifeste d'une manière aussi grossière, et sur deux front simultanés : en Libye, victime de destructions dont l'ampleur ne s'explique que par la cupidité d’une poignée d’acteurs économiques franco-américains manipulant en sous-main aussi bien les rebelles, que le lobby militaro-politique; et en Côte d'Ivoire, nation souveraine littéralement violée, avec toutes ses institutions démocratiques, par une France maladive opportunément épaulée par la soi-disant "Communauté internationale".

 

La vraie question à se poser en l'occurrence, c'est celle des gages trop nombreux consentis par l'État d'Israël à ses parrains occidentaux, qui ne jouent les protecteurs à son égard que par opportunisme, et n'hésiteront pas un seul instant, le moment venu, à joindre, à l'indignité du mépris dont ils abreuvent tout ce qui n'est pas eux, celle de chercher à nous anéantir, quand notre existence même cessera de s'avérer utile à leurs intérêts.

01:30 Écrit par Shlomit dans Forfaiture, France, Libye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.