Shlomit
topblog Ivoire blogs

30/03/2011

DU RIFIFI POUR SARKOZY

Libye : Russes et Chinois menacent de plus en plus ouvertement la coalition anti-Kadhafi

 

de Autre média  |  mardi 29 mars 2011


 

Selon un rapport posté par l’Ue le 21 mars dernier au journal américain Times, la Chine prend désormais des mesures de protection du leader libyen tandis que la Russie met en garde contre la généralisation de la guerre, le «All Out War». Ce rapport émanant des services secrets russes, le Svr dirigé par le chef d’état-major du président Dimitri Medvedev Mikhaïl Fradkov, est en circulation dans le Kremlin. Il note que le navire de guerre chinois Xuzhou se prépare à offrir une protection au dirigeant libyen Mouammar Kadhafi ainsi qu’à sa famille pour les protéger de l’assassinat de l’assaut aérien américain. Le rapport note une «trahison étonnante» de l’Occident et dément que les dirigeants russes aient voulu par leur abstention, lors du vote de la résolution du Conseil de sécurité de l’Onu établissant une zone d’exclusion aérienne sur la Libye destinée à protéger sa population civile des deux protagonistes (Kadhafi et les forces rebelles), cautionner les bombardements devenus un moyen de l’Occident pour s’emparer du pétrole de la Libye et des vastes ressources en eau contre lesquelles nous avions déjà mis en garde, début mars dans le 8e rapport intitulé «La guerre Est-Ouest a commencé par les ressources mondiales». Le Chef de l’état-major russe Nikolaï Makarov avait déjà prévenu qu’une intervention militaire étrangère en Libye pourrait déclencher une guerre totale avec l’Occident. Malheureusement, ses mises en garde ont été ignorées par le secrétaire à la Défense britannique Liam Fox lequel a déclaré comme cible direct Kadhafi. L’Occident a tiré deux missiles dans le centre de Tripoli tuant 48 civils et faisant plus de 150 blessés. Suite à ces massacres de civils libyens, le ministre russe des Affaires étrangères porte-parole du ministère Alexander Lukashevich appelle à l’arrêt immédiat des attaques des États-Unis contre la Libye. Cet appel est réitéré par la Chine et Indiawho qui, quelques jours avant ces attaques, avait dénoncé une propagande destinée à s’emparer du pétrole libyen. Le Quotidien du Peuple, le plus important journal politique chinois écrit que les Etats-Unis et leurs alliés sont en violation des règles internationales et que, dans des endroits comme l’Irak «l’indicible souffrance de son peuple sont un miroir et un avertissement» et que les attaques militaires contre la Libye sont , à la suite de l’Afghanistan et les guerres en Irak, «la troisième fois que certains pays lancent une action armée contre des pays souverains». Le secrétaire de la Ligue arabe Amr Moussa, a également condamné l’Occident en disant, «ce qui se passe en Libye diffère de l’objectif d’imposer une zone d’exclusion aérienne, et ce que nous voulons, c’est la protection des civils et non pas le bombardement de plus de civils». Le plus étonnant dans tous ces événements est l’hypocrisie de l’Occident qui massacre les populations libyennes qu’il était censé protéger. Aujourd’hui, il tue avec la complicité de ses alliés arabes des manifestants non armés pendant que le régime yéménite du dictateur Ali Abdullah soutenu par les Américains tire sur des opposants non armés rassemblés par dizaines de milliers et tuant plus de 50 d’entre eux sans aucune condamnation de dirigeants occidentaux. D’autres attaques brutales contre les civils ont été dictées par le leader pro-américain de Bahreïn, lequel a appelé les forces saoudiennes pour réprimer sa propre population. Ces attaques ont été condamnées par le Secrétaire général de l’Onu qui, dans un communiqué, a «exprimé sa profonde préoccupation devant des allégations d’usage excessif et indiscriminé de la force par les forces de sécurité et de police à Bahreïn contre des civils désarmés, y compris, apparemment, contre le personnel médical». Bien que le peuple de Bahreïn ait lancé un appel urgent aux États-Unis et aux Nations unies pour les aider à se protéger contre les massacres du gouvernement, leur détresse n’a pas été entendu comme l’explique George Friedman, auteur de Stratégie pour une intelligence globale au Boston Herald du jour, «Nous n’allons pas à la confrontation avec le Bahreïn, parce que nous n’allons pas entrer dans un combat avec les Saoudiens, qui soutiennent la structure actuelle, et parce que c’est là (dans l’océan indien) où les États-Unis maintiennent leur flotte». Pendant ce temps, l’Occident raconte à son opinion et aux masses des peuples de l’Ouest que les attaques contre le gouvernement de la Libye sont destinées à la construction des nations arabes qui, elles, savent que ces hypocrites convoitent leur pétrole. Le plus inquiétant dans tous ces événements concernant la Libye reste la prophétie du grand devin français Michel Nostradamus (1503-1566) qui a écrit dans Echéance que c’est de l’Orient que viendra le coeur de l’Afrique / Facher Hadrie et les héritiers de Romulus. / Accompagné par la flotte libyenne / les temples de Malte et les îles voisines sont désertes. Selon le chercheur Jean-Charles de Fontbrune, dans son livre Nostradamus 1983: Compte à rebours à l’apocalypse (page 287), le «Roi des Rois» le dirigeant libyen Kadhafi est l’homme qui unira le monde arabe contre l’Occident, selon cette prophétie et c’est par lui que commencera une guerre apocalyptique mondiale qui amènera notre monde au bord de l’effondrement. Le plus intéressant à noter est que la prophétie de Fontbrune (1983) faisait allusion à Kadhafi reconnu «roi des rois» 25 ans plus tard, soit le 29 août 2008, lors d’une réunion avec quelque 200 rois africains et chefs traditionnels. Comme nous l’avions noté dans notre 17e rapport, début mars «Virgin Mary, dans questions graves et avertissements, mais l’ange dit que les Etats-Unis peuvent être sauvés», les avertissements prophétiques légués par nos ancêtres sont ignorés à nos risques et périls, et ce n’est nulle part plus en évidence que dans les États-Unis, dont le peuple, avons-nous noté dans notre rapport «Shroud Of Silence» est menacé par les horreurs qui risquent de descendre à cause de leurs dirigeants qui les rapprochent chaque jour plus près de l’abîme. Correspondance particulière Joseph Titi Sources : The Times et DirectScoop

 

gbagbo.ci

01:35 Écrit par Shlomit dans Libye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.