topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

27/11/2014

Ponction illégale sur les retraites

Urgent- Le pouvoir abuse de nos parents retraités

Depuis ce matin,nos parents retraités qui se sont rendus aux différents guichets du Fonds International pour le Développement de la Retraite Active(FIDRA) afin de toucher leur pension se sont vus prélever pour ce mois une somme allant de 6000 francs cfa pour certains et 8000 francs pour d'autres sans motif.

Notons que c'est la toute première fois depuis sa création de cette micro finance au service des retraités que l'on assiste à pareille situation.

Les retraités rencontrés sur place de façon unanime ont affirmé qu'il s'agit là d'une manœuvre du gouvernement qui à la recherche de fonds pour satisfaire les acteurs de la récente mutinerie cherche à mobiliser ces fonds par tous les moyens en s'attaquant aux pauvres retraités .
Indigné De Cote D'ivoire

01:58 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Pascal Affi N'guessan face à l'histoire

Dans le combat que nous menons ensemble, il y a des combats personnels parce que la vie a façonné la vision que chacun a de l'avenir de notre pays. On raisonne d'abord avant de s'engager. Pour ma part, je rêve d'un pays démocratique, et c'est pourquoi je soutiens Gbagbo et le FPI qui portent ce combat en Côte d'Ivoire. Je ne soutiens donc pas seulement une personne mais une vision dans laquelle je me reconnais. J'ai parlé de Gbagbo et du FPI, ce qui veut dire que Gbagbo n'est pas seul dans ce combat. Il y a beaucoup d'autres personnes qui ont marché avec lui, et c'était moins difficile pour certains que pour d'autres qui ont dû s'imposer en milieu historiquement hostile au combat dont Gbagbo est la figure emblématique.

Le premier ministre Pascal Affi Nguessan est de ceux-là, et c'est pourquoi le président Gbagbo lui a fait confiance en le désignant pour qu'il soit élu à la tête du FPI, et en le nommant ensuite premier ministre de son premier gouvernement, sur les conseils d'Aboudrahmane Sangaré. Il aura donc fallu les avis de deux personnalités de référence pour qu'Affi Nguessan dirige le premier gouvernement Gbagbo. Plus tard, il deviendra celui qui l'aura le plus défendu pendant la campagne de 2010, et c'est donc logiquement que le président Gbagbo l'enverra le représenter à Addis Abeba où il était invité avec Ouattara à venir se voir signifier les recommandations contraignantes du panel de chefs d'état, relativement à la crise post électorale.

Affi Nguessan est donc un homme qui a pris des risques, beaucoup de risques au moment où quand on s'engageait avec Gbagbo, on risquait sa vie dans cette partie de la Côte d'Ivoire. Amani N'guessan dont la maison a été incendiée à Bouaké alors qu'il se trouvait à l'intérieur avec sa famille et cet autre cadre, dont j'oublie le nom, qui avait été tabassé dans son propre village et laissé pour mort, ne diront pas le contraire. La loyauté de Pascal Affi N'guessan au président Gbagbo lui a valu d'être déporté au nord à Bouna où il est resté deux ans avant d'être libéré, et de reprendre les rênes du FPI.

Ce retour de Pascal Affi N'guessan aux affaires du FPI a suscité beaucoup d'espoirs parce que son discours était tranchant et rassurant. Il y était question de mobilisation. il avait même menacé de faire descendre la population dans la rue pour réclamer la libération de Charles blé Goudé. Bref, un discours qui a suscité de l'enthousiasme. Partout où il est passé, nous avons donc noté un grand enthousiasme des populations.

Mais le discours est devenu illisible et certains actes posés, incompréhensibles au point que la méfiance est née. Même le président Gbagbo s'est posé des questions sur sa capacité à gérer les pressions dont Sylvain Miaka Oureto dit qu'elles sont nombreuses, à ce niveau de responsabilité dans la situation actuelle de la Côte d'Ivoire.  Le président Gbagbo est donc naturellement venu se poser en rempart pour reporter toutes les pressions sur lui car le risque de voir le parti se casser en deux devenait trop grand, et le fondateur de ce parti qu'il est ne pouvait l'accepter.

Maintenant que le président Gbagbo est candidat, nous devons, avec le président actuel du FPI, créer les conditions d'un plébiscite, pour qu'il n'y ait aucune ambiguïté sur le soutien que son parti et les ivoiriens qui le reconnaissent comme leur leader, lui témoignent. Le président Pascal Affi Nguessan a donc un rôle important à jouer pour que le FPI reste uni et fort. Il est face à l'histoire et l'histoire le regarde. La Côte d'Ivoire aussi.
Alexis Gnagno

00:34 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

26/11/2014

Bangolo/Anne Ouloto et Dagobert Banzio ont-ils détourné 200 millions ?

Les masques continuent de menacer Bangolo. Depuis lundi, la population de la région du Guémon est mécontente. En effet, lors de la visite du président Alassane Dramane Ouattara dans la région en octobre 2012, il avait offert la somme de 200 millions de FCFA aux populations éprouvées par la guerre.

Mais après deux ans, les populations constatent que cette somme n’a pas été distribuée. Ce don devrait contribuer aussi à la réhabilitation du patrimoine culturel et des habitations des chefs traditionnels.

C’est pourquoi, mécontents, les masques de la région ont assiégé depuis lundi la mairie de Bangolo pour réclamer leur part du don du président Dramane Ouattara. L’administration de la ville a été paralysée. Même hier ils s’organisaient pour entamer une manifestation illimitée. Les populations mécontentes accusent Anne Ouloto et Banzion d’avoir détourné ce don fait par le président ivoirien.

E/A Eclaird'Afrique

22:24 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Guy Labertit sur Ubiznews

26/11/2014

Cactus l'entretien du jour reçoit Guy Labertit, ancien délégué à l'Afrique du Parti Socialiste de France. Avec lui, nous parlerons de son engagement politique en faveur du continent africain et de ses relations avec l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo.




repris chez Saper Aude

20:26 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Une si courte lettre à mon Président

26 novembre 2014 -Abidjantimes-   

2014-03-02T214101Z_2117856408_GM1EA330FPF01_RTRMADP_3_IVORYCOAST-OUATTARA_0

Certaines personnes courbent l’échine et acceptent en silence un sort qui les brime. Je ne m’y soumettrai point. En guise de réponse, j’ouvre ce billet point d’appui dans mon désarroi.  

Mon cher président
Le 18 novembre 2014 un mouvement de protestation parti de Bouaké, autrefois fief de la rébellion et 2e ville du pays, s’est répandu de façon cordonnée à Korhogo, Ferké, Bondoukou, Daloa et Abidjan. Les militaires ont exprimé leur mécontentement. Raisons avancées : les rattrapages de soldes, le paiement des loyers pour leur famille, ou encore les avancements en grade qu’attendent bon nombre de caporaux. Le ministre délégué à la Défense, Paul Koffi Koffi a demandé aux militaires de regagner leur poste lors d’une déclaration télévisée. Il a également annoncé le paiement d’arriérés de soldes et de frais de déplacement et une meilleure couverture des frais de santé.

Monsieur le Président, je vous ennuie peut-être, à vous relater ce que vous savez déjà. Mais les solutions rapides apportées à leurs problèmes ont fait jaillir en moi des interrogations : Pourquoi une réponse aussi rapide à seulement quelques heures des manifestations? A combien s’élève cette solde qui sera payée pour moitié fin novembre et l’autre moitié fin décembre? Mais qu’en est-il des revendications des enseignants, des médecins, des chefs d’établissements privés?

Vous me direz, Monsieur le président, que la vie n’est pas lisse et qu’on bute sur des aspérités, qu’ont ne peut pas tout régler en même temps. Je vous rétorque que chaque métier, intellectuel ou manuel, mérite considération, qu’il exige un pénible effort physique ou de la dextérité, des connaissances étendues ou une patience de fourmi. Et les enseignants comme les médecins ne sont jamais loués, jamais décorés. Soldats toujours en marche, toujours vigilants. Armée sans tambour, sans uniforme et qui se bat chaque jour.

Que dire de la jeunesse? Des jeunes qui découvrent la drogue, qui se laissent prendre par l’oisiveté , la recherche des gains faciles. Le nombre toujours impressionnant des chômeurs grossit les rangs des délinquants. Eux aussi, attendent toujours vos solutions, notamment les milliards promis.
Je vous ai  écrit une courte lettre, car quand on se laisse mollement pénétrer par l’amertume, la dépression nerveuse guette.

A bientôt!
abidjantimes

19:52 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les sans-coeur ont encore frappé

‪‎ALERTE MACA‬
Le meurtre à petit feu des prisonniers politiques se poursuit.

Tape Zokou Gbeli , otage politique du régime Ouattara a été opéré depuis un mois maintenant, et sans bénéficier d'aucun suivi après opération.
Il a rechuté ce mercredi matin, suite à ce mauvais traitement.
Ramené donc d'urgence au CHU, les médecins ont demandé à le garder pour mieux le traiter. Les gardes et le régisseur s'y sont opposés et l'ont ramené manu militari à la MACA, inquiétant du coup tous ses camarades codétenus qui craignent le pire.

Prions et dénonçons partout cette attitude criminelle du régime en place en Cote d'ivoire.
Fier Ivoirien

18:46 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Sachets bio, finalement une affaire de gros sous

LES MESURES IMPOPULAIRES QUI RISQUENT D'EMPORTER CE GOUVERNEMENT

"Cette affaire d'interdiction de sachets plastiques cache une autre affaire de gros sous." Nous nous en serions douté, c'est d'une telle banalité en République bananière de Côte d'Ivoire. Il vaudrait mieux recenser les rares exceptions à cette loi du profit rattrapé. Pour faire des affaires personnelles juteuses, le ministre de l’environnement aurait passé discrètement un accord avec une firme étrangère, alors que partout on ne cesse pas de dire qu'il faut absolument produire et fabriquer ivoirien.
Aux pays des OGM, on nous annonce des "sachets bio", ça fait rire, même si en fait ce n'est qu'une abréviation pour biodégradable!
Shlomit

Décret n○2013-327 du 22 Mai 2013
portant interdiction de la production, de l'importation, de la commercialisation, de la détention et de l'utilisation des sachets plastiques.


LES 2 ARTICLES QUI MENACENT L'ENSEMBLE DE LA POPULATION
Article 8: Sont interdits:
-Toute production, toute importation et toute commercialisation de sachets plastiques sur le territoire national.
-Toute forme d'utilisation de sachets plastiques.
-Toute détention de sachets plastiques.

Article 10: Toute violation des dispositions du présent décret est punie par:
-la loi n○81-640 du 31 Juillet 1981 instituant le code pénal, notamment en son article 328;
-la loi n○88-651 du 7 Juillet 1998 portant protection de la santé publique et de l'environnement contre les effets des déchets industriels toxiques et nucléaires et des substances nocives;
-la loi n○96-766 du 03 Octobre 1996 portant code de l'environnement et tout autre texte législatif et réglementaire en vigueur.
CE QUE LA POPULATION IGNORE
Initialement, le gouvernement ivoirien avait exigé des industriels du secteur des sachets plastiques le remplacement des sachets ordinaires par les bio dégradables avec un délai de 6 mois avant la mise en application de la mesure.
Sans opposition, les différents industriels se sont conformés à cette recommandation du gouvernement en fabriquant ces sachets bio, mais contre toute attente ,le même gouvernement décide de passer à la vitesse supérieure en interdisant purement la fabrication de sachets bio ou non en demandant désormais aux opérateurs de ne produire que des emballages qui ne seraient pas  plastiques, c'est à dire des emballages cartons, que les machines en leur possession n'ont pas la capacité de produire.
Nous assisterons donc dans les prochains jours à la fermeture de 80 entreprises exerçant dans ce secteur et la mise au chômage de 10.000 travailleurs si le gouvernement ne revenait pas sur cette décision impopulaire.
SELON DES INDISCRÉTIONS
Cette affaire d'interdiction de sachets plastiques cache une autre affaire de gros sous. Selon les informations en notre possession, une entreprise de fabrication de sachets basée en Tunisie dans laquelle le docteur Alla Kouadio Remi ,ministre de l'environnement est actionnaire, et qui a déjà le marché de fabrication des sachets des pharmacies en Côte d'Ivoire est sur le point de rafler finalement tout le marché des sachets bio dans notre pays.
COMMENT LES PAYS EUROPÉENS RÈGLENT CE PROBLÈME DE SACHETS PLASTIQUES?
Vendredi dernier, les représentants des 28 gouvernements européens ont scellé un accord préparé avec avec le parlement européen, visant à RÉDUIRE de plus de 3/4 d'ici 2025 l'usage des sacs plastiques à usage unique qui asphyxient eaux et sols .
Les États ne l'ayant pas encore fait devront imposer que ces sacs soient payants d'ici le 31 Décembre 2018 ou prendre des mesures nécessaires pour réduire leur consommation annuelle à 90 sacs par habitant d'ici le 31 Décembre 2019.
A vous donc de juger !
Indigné De Cote D'ivoire

18:42 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Il y aura bien Duel le 14 décembre


La pub est pathétique. En cette période de l'Avent, comparer Affi au Christ, il fallait oser. On attend les miracles, là ou l'économiste n'a fait qu'agiter des promesses par milliers.

Connaitrons-nous aussi les trucages d'élections dans le FPI? Rendez-vous le 14 décembre prochain; entre temps, certains vont peut-être de nuit demander conseil à Youssouf Bakayoko...
Petite question subsidiaire, Affi selon certains n'est pas remarié à Dame Angeline du Café-Cacao, alors pourquoi porte -t-il une grosse alliance?
 Shlomit

Le comité de contrôle a déclaré irrecevable la requête en annulation de la candidature de Gbagbo introduite par Affi N'Guessan. Le duel aura donc bel
et bien lieu entre les deux hommes, le 14 décembre prochain.
Souleymane Senn

17:58 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les promesses de Ouatatra passent sous les bulldozers




17:45 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Avec les compliments de Dames Kandia et Dominique

Cette jeune fille de 9 ans en classe de CE2 vient d'accoucher d'un garçon à Bocanda. L'auteur de la grossesse est un jeune en classe de 2nd.
Des enfants au lieu d'étudier préfèrent le plaisir charnel mdrrrrr humm Allons seulement....................
Goore Bi

AIP(Agence Ivoirienne de presse) CI_Education/Une écolière en classe de CE2 accouche d’un bébé mâle à Bocanda Bocanda– Mlle F.N, âgée de neuf ans et élève en classe de CE2 à l’Ecole primaire publique Hôpital 2 de Bocanda (Centre-est, région du N’Zi) vient de mettre au monde un bébé mâle. Selon le directeur de ladite école, Paul Konan Kouakou, rencontré lundi par l’AIP, c’est vers la fin de l’année scolaire qu’il a constaté les nombreuses absences de l’écolière. Ses parents, interrogés, affirment que leur fille porte une grossesse et qu’elle ne voulait plus suivre les cours. L’auteur de la grossesse serait aussi un élève, en classe de Seconde au Lycée moderne de Bocanda. La mère et le bébé se portent bien, rassure-t-on. Lors de la réunion de rentrée, le ministre de l’Education nationale et de l’enseignement technique, Kandia Camara, a placé l’année scolaire 2014-2015 sous le signe de d’éradication des grossesses en milieu scolaire à travers l’opération "Zéro grossesse". (AIP)

17:22 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Standing ovation pour Guillaume Soro au parlement marocain

Les bouchers aiment se promener à l'étranger, les fantômes de leurs victimes y ont des contours plus fluides et plus lointains...  Et puis c'est tellement beau quand des étrangers vous ovationnent, vous applaudissent, répondant à cette annonce que vous ne voyez pas sur laquelle il est écrit:  "clap, clap, clap, tant que le signe apparait, on continue d'applaudir". Dommage, ils auraient dû sortir leurs "boites à rire", plus adéquates ! En tout cas la plume de Soro embellit le PAN tellement, qu'on le reconnait à peine. Mais dites-moi, pourquoi le peuple marocain voudrait-il l'éloignement d'un Compaoré indésirable, et plébisciterait-il le fils putschiste de l'ex-tyran Burkinabé bientôt apatride ?
Shlomit

Guillaume-Soro-au-Maroc-1.jpg

Visite officielle au Maroc - Standing ovation pour
          Guillaume Soro au parlement marocainPlusieurs centaines de députés marocains, débout, interrompant une session plénière consacrée à l’audition de deux ministres pour applaudir à tout rompre Guillaume Kigbafori Soro pendant des minutes interminables ! L’événement diffusé en direct sur les écrans de l’hémicycle et en livestream sur le site web du parlement marocain avait de quoi donner la chair de poule. Confidence de mon voisin de gauche, diplomate marocain en détachement au parlement pour s’occuper de la diplomatie parlementaire : « c’est la première fois qu’un député subsaharien est autant applaudi ici à la chambre des représentants ! »

Cet accueil historique réservé au président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire par toutes les composantes de la Chambre des représentants du Maroc – opposition comme majorité - est venu ponctuer une journée riche en rencontres, en séances de travail et en démonstration d’amitié et de fraternité.

9h du matin. Salon Consul du palace rabaty Tour Hassan. Guillaume Soro réunit son équipe pour un dernier briefing avant de commencer la journée. Autour de lui, il y a bien entendu les députés, mais aussi l’équipe technique à laquelle s’est joint l’ambassadeur Idrissa Traoré et le député Cherkaoui Roudani, membre du groupe d’amitié Côte d’Ivoire–Maroc. Au menu de la séance de travail : le passage en revue des points techniques, politiques et institutionnels qui seront abordés lors des différentes séances de travail. Le PAN aborde successivement tous les points inscrits sur sa fiche technique, donne la parole à ses collaborateurs, fait vérifier certains points techniques précis par l’ambassadeur. Puis ordonne la mise en mouvement du groupe vers la Chambre des représentants.

Au moment ou son cortège s’immobilise à 10h 00 devant l’immense bâtiment d’inspiration mauresque qui abrite les locaux du parlement marocain, situé en face du boulevard Mohamed V, se tient sur le perron la stature mince et dynamique de SEM Rachid Talbi El Alami, président de la Chambre des représentants. Avec lui, plusieurs vice-présidents dont M. Rafik Rachadi qui était venu représenter le parlement marocain à l’ouverture de la première session ordinaire 2014 du parlement ivoirien et de nombreux journalistes marocains convoqués pour la circonstance. Accolades fraternelles, salutations chaleureuses…  Le PAN est conduit sur le tapis rouge où il passe en revue la garde d’honneur et se rend à la salle de réunion pour le début de la séance de travail.

Les choses se passent à la marocaine: avec une infinie courtoisie. Le président de la chambre des représentants, qui fut fonctionnaire international dans une vie antérieure, raconte comment il devait être affecté en Côte d’Ivoire par l’ONU pour impulser des projets de développement dans la région des Savanes, en 2002. Ce dessein n’a pu voir le jour car dès après sa nomination par l’ONU, il a également été appelé par le Roi du Maroc pour entrer au Gouvernement. Entre l’Onu et son pays, il a choisi son pays. Entre les deux chefs d’institution législative, débute alors une longue séquence diplomatique et technique. Plusieurs points sont abordés et discutés, parmi lesquels : le renforcement du poids institutionnels des parlements dans la gestion des problématiques sociales, économiques et sécuritaires. La question du terrorisme qui prend racine en Afrique subsaharienne après avoir déstabilisé pendant 20 ans le Maghreb et l’Afrique du nord, les enjeux de la sécurité transfrontalière face aux nouveaux types de menaces auxquels font face nos Etats tels la piraterie maritime, le trafic d’armes, l’immigration massive et incontrôlée des jeunes africains vers l’Europe, la question de la sécurité alimentaire, le chômage des jeunes qui met en péril la stabilité de la majorité des pays subsahariens, la place des femmes et des jeunes dans le renforcement de la démocratie, les réformes institutionnelles qui ont permis au Maroc d’échapper au printemps arabe, le modèle de développement marocain qui a su partir de l’agriculture et de la pêche pour amorcer un virage industriel marqué, le redécollage économique remarquable de la Côte d’Ivoire après une décennie de crise… ont été passés en revue. Les deux institutions ont décidé de sceller leur convergence de vues et leur volonté de travailler à renforcer leur collaboration par la signature d’un Protocole-cadre de coopération.

M. El Alami a indiqué qu’il est impatient de se rendre en visite officielle en Côte d’Ivoire pour venir signer en terre ivoirienne ce protocole d’accord historique. Les deux hommes qui ne se connaissaient pas, ont appris à s’apprécier et à respecter leurs envergures politiques respectives.

Ainsi, le Président El Alami a rappelé au président Soro que leur première entrevue date de 2007. Il était membre de la délégation du Chef du gouvernement d’alors, Driss Jettou, lorsque ce dernier avait été reçu par son homologue ivoirien de l’époque… Guillaume Kigbafori Soro.

Après la séance de travail, le président de l’Assemblée nationale ivoirienne a signé le Livre d’Or du Parlement ivoirien et s’est rendu, avec l’ensemble de sa délégation, au déjeuner officiel offert par la Chambre des Représentants du parlement marocain aux parlementaires ivoiriens. A la suite du déjeuner, il est revenu assister à une séance plénière du parlement où deux ministres étaient soumis à des questions orales. C’est là, dans cet hémicycle magnifique, qu’il a eu droit à un standing ovation de plusieurs minutes de la part de ses collègues marocains.

Moussa TOURE, à Rabat
GuillaumeSoro.ci

17:10 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Manifestation des vendeurs d'eau réprimée

UN BLESSÉ, DES ARRESTATIONS DANS LA DISPERSION D'UNE MANIFESTATION DE VENDEURS D'EAU À ABIDJAN

Un homme a été blessé et une dizaine d'autres arrêtés pendant la dispersion, mardi à Abidjan, d'une manifestation contre l'interdiction des sachets en plastique contenant de mini doses d'eau, très populaires en Afrique, a constaté un journaliste de l'AFP.

Environ 200 vendeurs d'eau s'étaient rassemblés. Le blessé a été touché au visage par des coups de matraque de la police, qui a dispersé la manifestation à coup de gaz lacrymogène.

Les protestataires se sont alors lancés dans une course-poursuite près de la cathédrale d'Abidjan, où la police a procédé à une dizaine d'arrestations musclées.

"On veut travailler, on ne veut pas voler", a lancé un manifestant, Joseph Koua, après la dispersion du rassemblement.

A l'appel de leur syndicat, vendeurs d'eau et producteurs s'étaient réunis auparavant devant les bureaux du Premier ministre, afin de protester contre l'interdiction récente de la production et la commercialisation de sachets plastiques.

Avant leur dispersion, les manifestants portaient des banderoles où l'on pouvait notamment lire: "Interdiction de sachets plastiques = mort de 200.000 familles".

"Nous ne voulons pas mourir de faim. Nous nous sommes rassemblés pour protester contre la mesure inopportune et mal calibrée de l'interdiction de l'utilisation des sachets plastiques", a expliqué Gervais Ekoun, le président du Syndicat des producteurs d'eau agréés de Côte d'Ivoire, regroupant 184 sociétés. Cette mesure "brusque", a affirmé M. Ekoun, va entraîner une perte de quelque 6 milliards de francs CFA (plus de neuf millions d'euros) d'investissement et de milliers d'emplois.

L'interdiction de la production de ces sachets en plastique, d'une taille équivalente à de petites doses d'eau, est entrée en vigueur le 8 novembre en Côte d'Ivoire, où les autorités entendent lutter contre la pollution des déchets en plastique et promouvoir l'économie verte.

Le gouvernement ivoirien avait décidé en mai 2013 d'interdire la production, l'importation, la commercialisation, la détention et l'utilisation de tous les sacs plastiques sur toute l'étendue de la Côte d'Ivoire. L'application de la loi avait été reportée devant le mécontentement général.

"Le sachet plastique est un produit de consommation de masse, l'interdire, c'est mettre en péril plusieurs dizaines de milliers d'emplois, allant des industriels jusqu'aux petits ménages en passant par les PME, PMI", a déploré Assane Cissé, propriétaire d'une unité de production, en marge de la manifestation.

"Nous allons continuer de protester", a ajouté M. Ekoun, le président du syndicat des producteurs d'eau, soulignant que le gouvernement "devait penser à une mesure alternative" à une pratique vieille, selon lui, de "40 ans".

Des centaines de militaires ivoiriens, qui avaient manifesté il y a une semaine pour obtenir de l'avancement et de meilleures soldes, ont depuis obtenu une promesse du gouvernement de satisfaire leurs revendications.

AFP Publié par: Lavane Murphy

16:54 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Personne ne se battra à votre place pour conquérir votre bonheur

TRAVAILLEURS, STAGIAIRES, FOURNISSEURS, POPULATIONS DE CI,
LEVEZ VOUS POUR RECLAMER VOS DUS

PEUPLE DE
              CI DEBOUT POUR RECLAMER VOS DUS AU POUVOIR EN PLACEUn ivoirien sur deux est pauvre .Voilà le bilan du régime en place en CI depuis 2011. Selon le représentant de la banque mondial en ce chaud mois de novembre 2014.
Cela veut dire la moitié de la population ivoirienne vit en dessous du seuil de pauvreté.
En vérité ce monsieur ne voulait pas dire toute la réalité. En fait il y a plus de la moitié des ivoiriens qui n'arrivent pas à s'offrir un repas par jour.
Le banquier enfonce le clou pour dire de nombreux ivoiriens sont exclus du développement.

Pour être plus clair
SUR 23 MILLIONS D HABITANTS, 22MILLIONS 999MILLE PERSONNES VIVENT DANS LA MISÈRE ..
ADO SOLUTION EST-IL DEVENU SOURD ET AVEUGLE AU RÉSULTAT DE SA POLITIQUE MENÉE DANS CE PAYS DEPUIS2011?
Dieu s est trompe en mettant a la tête de notre beau pays ce groupuscule d'homme se faisant passer pour des technocrates mais qui een vérité sont des menteurs, affabulateurs, manipulateurs et mystificateurs .
voici des criminels ,voleurs , pilleurs ,qui se mutinent, à la clé on doit dépenser pour les satisfaire 87 milliards extorqués aux contribuables .
Or à coté, l'état doit aux fondateurs d'établissements privés 50 milliards, aux fournisseurs; on a des stagiaires de l'infs, de cafop, de nombreuses écoles de formation qui ne sont pas encore intégrés .il y en a qui travaillent mais qui n'ont pas encore perçu leur premier salaire depuis au moins 2 ans. plusieurs milliers de travailleurs du public et du privé broient du noir depuis 2010. Beaucoup ont tout perdu dans la vie à cause de ces 8400 criminels.

Pour énerver tous ces pauvres, Ouattara décide de verser 87 milliards aux bourreaux des ivoiriens.

TRAVAILLEURS ,SALARIES ,STAGIAIRES,FOURNISSEURS,CHÔMEURS ,POPULATION DE CI , il est temps que vous vous levez comme un seul homme pour réclamer à ce pouvoir ce qu'il vous doit. Ce qu'il vous promis depuis 4 ans. Réclamez vos dus,  car il ne peut payer vos bourreaux et laisser les victimes sur le bas côté.
Ce n est pas une affaire de salon. C'est une affaire de survie. IL est temps que vous réalisiez que vous mourrez à petit feu à cause d'une politique de prise en otage par des criminels.

SI ' ÉTAT VERSE UN CENTIME A CES ASSASSINS ALORS LEVEZ VOUS ET DEMANDEZ VOTRE PART.
Sinon personne ne le fera à votre place. Seul le peuple a son destin en main. Pendant que vous attendez la relance, ADO se tape un budget de milliards de francs cfa ,géré par son frère cadet alias Photocopie, tous les membres de sa famille c'est à dire les OUATTARA, du plus nul au moins compétent, se retrouvent dans l'administration, à de hauts postes de responsabilité; sa fille est la propriétaire de web fontaine, la structure qui a le monopole de dédouanement au port, certains enfants de Madame nagent dans les milliards du café-cacao, pourtant ils ne savent pas comment planter et faire pousser un pied de cette culture. Sa femme opère des transactions financières sur le compte d'une société immobilière en passant par une Ong, le dossier se trouve dans les mains des autorités du bord de la seine.
Encore un peu de temps, chers ivoiriens, et vous mourrez à petit feu. Personne ne se battra à votre place pour conquérir votre bonheur.
FRANCK LUSSE
dialoguons

16:12 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Le comité de contrôle du FI va s'adresser à la presse

Le comité de contrôle du FPI organise une conférence de presse, cet après midi, à 14h, au QG de campagne du président Gbagbo.
 
Trois sujets sont inscrits à l'ordre du jour. 

Il s'agit de la requête en annulation de la candidature du président Gbagbo introduite par Affi N'Guessan,
de la requête en annulation de la candidature d'Affi N'Guessan introduite par 67 fédéraux et des militants FPI
et de la requête de César Etou contre son limogeage de son poste de PCA et de DG intérimaire de Notre Voie.

Souleymane Senn

15:54 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Vetcho prend de l'avancement à Bouaké

Curieux, l'article ne revient pas sur les 5 Millions promis...

Le 3ème Bataillon de d’Infanterie de Bouaké a un nouveau chef de corps, en la personne du Lt-colonel Hervé Touré Armand Pelikan (Vetcho) qui a pris fonction, mardi, en remplacement du Lt-colonel Ali Coulibaly. La cérémonie de passation de charges s'est déroulée en présence du Général de brigade Gaoussou Soumahoro, Commandant des forces terrestres, des autorités militaires, administratives de la région du Gbèkè (Bouaké, 359 km au centre).

Dans son adresse, le nouveau Commandant, le Lt-colonel Touré, un ancien de la Garde républicaine, du 3ème bataillon d'infanterie et du service des transmissions de l'État-major des ex-forces armées nationales de Côte d'Ivoire (FANCI)a promis travailler dans la ‘'rigueur professionnelle'', exhortant ses nouvelles troupes à avoir un ‘'esprit républicain''.
"Je reste convaincu que le commandement participatif est l'un des meilleurs moyens de manifester aux hommes, la preuve irréfutable de la considération et de la dignité auxquelles ils ont droit'' a-t-il déclaré, soulignant la priorité à accorder à "la communication interne''.
Le Lt-colonel Touré Hervé (49 ans), précédemment, secrétaire général de l'Agence nationale de stratégie et d'intelligence (ANSI) est le 21ème chef de corps du 3ème Bataillon d'infanterie de Bouaké créé en 1964.

Un défilé des troupes à pied, composés de 5 sections militaires a mis fin à cette cérémonie de passation de commandement. Il y a une semaine, une grogne des soldats est partie de ce camp pour s'étendre à plusieurs camps militaires du pays, réclamant des ‘'arriérés de solde'' et de "meilleures conditions de vie''.

Après une rencontre avec le Chef de l'Etat, Alassane Ouattara, qui a annoncé l'apurement des arriérés de solde d'ici six mois et l'avancement catégoriel, les soldats mécontents et les autorités ivoiriennes se sont "compris'' et un terme a été mis au mouvement.

AUTRE SOURCE sur le Crid'Abidjan

15:52 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

la Côte d'Ivoire, tempête sous une eau calme


RHDP: MABRI CRIE À L'EXCLUSION


les 13 plaies! Bigre, on a dépassé les 10 plaies d'Egypte! Et dire qu'il y en a pour faire des pronostics pour 2020. Il faudrait interviewer Campaoré pour savoir ce qu'il aurait voulu à cette date! débarrassez-vous d'abord des Occidentaux avant de vous projeter en avant. En 6 ans beaucoup de "pions dociles" peuvent être découverts, cultivés, enrichis pour déboulonner les anciens.
Shlomit

On s'en souvient, Anaky Kobenan dénonçait déjà le fait que Ouattara l'ai jeté comme du papier toilette après usage; c'est aujourd'hui au tour de Mabri Touakeuse de crier à l'exclusion.

En effet, depuis l'appel de détresse de Daoukro et le honteux projet d'unification PDCI-RDR, l'héritier du Général Guei se sent esseulé, isolé et exclu.

Contraint au silence par souci de préservation de son poste ministériel, il préfère se cacher derrière le journal de son parti dont les titres deviennent de plus en plus bleus.

Mais que vaut le repentir d'un collabo lésé ? Quoi que produirait l'arc-en-ciel, ses articles n'auront que le poids d'une feuille jaune qui tombe.

15:34 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Le Regard de Germain Séhoué

Qui a le monopole de l’armée puissante ?
Aujourd’hui, quand on regarde les Occidentaux, notamment les États-Unis, face aux pays qui tentent de s’équiper en armement, on se pose des questions. 
Qui a le droit, sur cette terre, d’avoir une armée puissante ?
avion1_n.jpg Qui a le droit de se mettre à l’abri des prédateurs grâce à une bombe atomique dissuasive ?
Et qui est condamné à demeurer sans défense et à subir les assauts des puissances nucléaires ?

L’Iran, la Corée du Nord, etc. sont dans le viseur des Occidentaux à cause de leurs programmes nucléaires.
L’Irak de Sadam Hussein a subi l’armée américaine de George Bush, sous prétexte qu’il avait des armes chimiques.
Laurent Gbagbo a été renversé sur l’argument selon lequel, il s’est trop équipé d’armes lourdes contre son peuple.
Kadhafi a été tué pour les mêmes inepties.
Les mêmes Occidentaux tentent de ridiculiser et d’isoler Vladimir Poutine, qui ne fait pourtant que comme eux.

avion 2_n.jpg Ils prétendent être les seuls suffisamment intelligents pour empêcher l’usage des armes nucléaires. Si leurs nations étaient toujours raisonnables, dirigées par des hommes dont la raison domine la passion, les Etats-Unis n’auraient pas envahi l’Irak sur un rapport mensonger. Ils estiment également qu’il y a les idéologies religieuses, qui rêvent de paradis céleste, en nucléarisant leur prochain. Et qu’un gouvernement de type religieux, démocratiquement élu, rêvant de paradis éternel, peut nucléariser son peuple. Les Occidentaux prennent les pays sous-développés pour des naïfs. Car ils n’ont pas le monopole du discernement et de la sagesse. En complicité avec les instances mondiales (Onu et autres), ils font un complot international contre les nations faibles. Nous savons que les passions humaines sont gyrovagues, trop fragiles. Et l’homme même versatile.

La France qui a détruit les aéronefs du régime Gbagbo en 2004, cet Etat qui possède actuellement la bombe atomique, donne l’impression d’être un pays raisonnable. Mais si en 1914, c’est-à-dire 80 ans passés, cette même France avait eu la bombe atomique, elle aurait fait disparaître l’Allemagne ! On le voit, 80 ans séparent les deux mentalités. De même, en 1945, Hitler aurait eu la bombe atomique, qu’il s’en serait servi contre ses adversaires.
Donc à tout moment, un fou peut arriver au pouvoir dans une nation puissante et mettre le monde ou ses voisins en péril. Parce qu’il n’y a pas que la politique dans le cœur de l’homme. Et une mentalité peut ne pas faire plus peur aujourd’hui et une autre, terroriser demain. avion 3_n.jpgSeuls les Etats détenteurs de la bombe atomique se respectent entre eux. Ils sont craints et mènent paisiblement leur politique de développement pour leurs peuples. Car si l’Irak, la Libye, la Côte d’Ivoire, l’Afghanistan, etc. avaient chacun une bombe atomique, ils ne seraient pas devenus aujourd’hui des pays détruits, pillés par l’Occident. Mais pendant qu’ils interdisent à nos pays de se doter des moyens de défense adéquats, voilà les Occidentaux lancés dans les nouvelles technologies de guerre. Ils multiplient les avions pilotés à distance ou « drones », les armes automatiques et autonomes et les capacités de la guerre cybernétique. Ce, sans pouvoir dire au monde qui serait juridiquement responsable dans le cas où l'utilisation d'une arme autonome entraînerait un crime de guerre. Qui ? Le programmeur, le fabricant, le chef militaire qui déploie l'arme ? En attendant que le droit international humanitaire * tranche cette affaire, nul n’a le monopole de l’armée puissante.
Chaque Etat doit pouvoir se défende. N’en déplaise aux prédateurs !

Germain Séhoué
gs05895444@yahoo.fr
IN LE TEMPS DU MERCREDI 26 NOV.2014

* Bien sur à mettre en parallèle avec le "droit d'ingérence" si cher à Bernard Kouchner et au gouvernement français.
Shlomit

15:26 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

la « guerre » du sachet plastique !

La guerre du sachet plastique

Mon Cousin n’est pas malin.
Il n’est même pas prévoyant. Voilà un an. Il a prévenu de l’interdiction des sachets plastiques. Il a parlé d’emballages biodégradables. L’idée est bonne ! J’ai applaudi. Mais des milliers de familles vivent de ça.
J’ai cru que… d’ici là, le Grand Cousin mettrait en place une usine de fabrication d’emballages biodégradables. Elle aurait déjà un marché important et disponible. Car ce n’est pas la vendeuse d’huile ou d’attiéké qui va fabriquer son biodégradable ! Les emballages : cartons, bouteilles, etc. sont fabriqués par des sociétés spécialisées.
Mon Cousin en aurait profité pour créer des emplois. Mais, il n’a rien fait de cela. Et il réprime les utilisateurs des sachets plastiques!
Ils vont faire comment? Tu donnes quoi en remplacement ?
Voilà la « guerre » du sachet plastique !

IN LE TEMPS DU MERCREDI 26 NOV.2014
Germain Sehoué

14:00 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Candidature unique Le front de refus demeure contre Ouattara

Candidature unique Le front de refus demeure
                  contre OuattaraLe front du refus contre la candidature unique de Ouattara avec la caution de Bédié s'organise à Yamous - soukro, la ville natale d'Houphouët Boigny, le fondateur du PDCI. Le Cercle de Réflexion pour la candidature du PDCI (CRC-PDCI) dont les responsables avaient été interpellés dernièrement à Yamoussoukro annonce qu'il présentera le candidat du PDCI pour la présidentielle de 2015 à la convention du PDCI en décembre…

Le front du refus contre la candidature unique de Ouattara avec la caution de Bédié s'organise à Yamoussoukro, la ville natale d'Houphouët Boigny, le fondateur du PDCI. Le Cercle de Réexion pour la candidature du PDCI (CRC-PDCI) dont les responsables avaient été interpellés dernièrement à Yamoussoukro annonce qu'il présentera le candidat du PDCI pour la présidentielle de 2015 à la convention du PDCI en décembre…
Dans un entretien accordé à eventnewstv, au lendemain de la libération de leurs camarades arrêtés à Yamoussoukro pour avoir dit « non » à l’appel de Daoukro, M. Tchel-Bi Lahoré Ghislain, secrétaire général et porte-parole du CRCR-PDCI (Cercle de réexion pour la candidature du PDCI) a indiqué que leur mouvement présentera un candidat pour affronter Ouattara aux élections de 2015. La présentation de ce dernier aura lieu dans les premières semaines du mois de décembre. « Il y a beaucoup de cadres dans notre parti le PDCI. Il y a des velléités de candidatures, notamment celles de Essy Amara, Kouadio Konan Bertin dit KKB, et autres. Il y a assez de cadres que nous pouvons présenter comme candidat. Je puis vous rassurer que début décembre, nous allons présenter très bientôt le candidat du PDCI, lequel sera le candidat pour la convention », a révélé Tchel-Bi.
Avant d’ajouter vouloir se battre pour que l’appel de Daoukro ne soit pas accepté au congrès. Se prononçant enn sur larrestation du chargé de communication et un jeune militant du CRC-PDCI, le 15 novembre dernier à Yamoussoukro, Tchel-Bi soutient que les membres de leur mouvement ne se laisseront jamais intimider. « On cherche à nous convaincre par la baïonnette. Le document que nous avons distribué n’est pas un tract. Il est bel et bien signé et les auteurs sont bien identiés. C’est un document qui dit que l’appel de Daoukro n’est pas conforme aux textes de notre parti. Il s’agit pour nous de partager la pertinence de notre position avec les leaders de notre parti. Nous sommes indignés de cette arrestation, surtout du procès verbal qui mentionne incitation à la violence », a indiqué le secrétaire général du CRC-PDCI.
 
Isaac Kone
isakone@yahoo.com
Source: Aujourd’hui / N°775 du 25 novembre 2014
sur Civox

13:22 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Grève dans les prisons

Côte-d'Ivoire-prisonniers politiques / Traitement inhumain; Manque de soins médicaux adéquats; Décès du jeune ASSEMIAN Martin.

Grève illimitée et généralisée dans toutes les prisons y compris à Odienné à partir du 01 Décembre 2014.

Fait nouveau et notable: Les familles des détenus entre également en grève de la faim.

LIBÉREZ LES PRISONNIERS OU JUGEZ LES MAINTENANT CAR ILS ONT DROIT A LA SANTE ET A LA VIE;

13:04 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |